Abbaye de la Case-Dieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de la Case-Dieu
Présentation
Culte Catholicisme
Type Abbaye
Rattachement Prémontrés
Début de la construction XIIe siècle
Fin des travaux Détruite fin XVIIIe siècle
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Gers
Ville Beaumarchés
Coordonnées 43° 35′ 08″ N 0° 05′ 24″ E / 43.58556, 0.0943° 35′ 08″ Nord 0° 05′ 24″ Est / 43.58556, 0.09  

Géolocalisation sur la carte : Gers

(Voir situation sur carte : Gers)
Abbaye de la Case-Dieu

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de la Case-Dieu

L'abbaye de la Case-Dieu, est une abbaye prémontrée, située à Beaumarchés, dans le département du Gers, probablement fondée en 1135 et qui disparut pendant la Révolution. Il n´en reste aujourd'hui presque rien.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondation et prospérité (XIIe-XVe siècles)[modifier | modifier le code]

Elle fut probablement fondée vers 1135 par des moines prémontrés venus de Laon sur une terre donnée par un seigneur local, Bernard de Troncens. L'abbaye reçut un grand nombre de donations au cours des XIIe et XIIIe siècles. Preuve de cette prospérité, ses moines fondèrent un prieuré à Vic-Fezensac et les abbayes de La Capelle, près de Grenade-sur-Garonne (1154), de La Grâce-Dieu dans le diocèse d’Aire (1159). Le monastère accueillit par ailleurs les sépultures des comtes de Pardiac et d’Armagnac, et devint le monastère chef de la province prémontrée de Gascogne[1].

Déclin et disparition (XVIe-XIXe siècles)[modifier | modifier le code]

Éprouvée par un violent incendie qui détruisit une grande partie de ses bâtiments en 1558, elle subit aussi les assauts des protestants en 1570. En 1648, un orage endommagea l'abbaye et abattit le clocher de l'église. Au milieu du XVIIIe siècle, l'ensemble du monastère menace ruines. Les bâtiments les plus endommagés, y compris une partie de l'église abbatiale, sont démolis et les matériaux sont utilisés pour réparer les bâtiments subsistants (cloître, dortoir) dans les années 1760. À la Révolution, le monastère est vendu comme bien national. Il subsiste alors encore le logis abbatial, l'église, le cloître et plusieurs autres bâtiments. Les 399 ouvrages de la bibliothèque sont emportés à Nogaro pour y être vendus aux enchères. Les bâtiments sont démolis tout au long du XIXe siècle et leurs matériaux réemployés (beaucoup de décors sculptés subsistent encore dans différents bâtiments du village voisin.

De l'abbaye ne subsiste aujourd'hui plus qu'un seul édifice, qui semble remonter au XVIIIe siècle[1].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b À la redécouverte d’un important édifice médiéval de Gascogne centrale: l’ancienne abbaye de la Case-Dieu (Gers). Par Christophe Balagna, pour l'association des sociétés savantes de Toulouse. Communication présentée le 3 février 2004, reproduit dans le « Bulletin de l’année académique 2003-2004 », p. 247.

Voir aussi[modifier | modifier le code]