Abbaye de Schussenried

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Schussenried
Image illustrative de l'article Abbaye de Schussenried
Présentation
Culte Catholique romain
Type Abbatiale
Début de la construction 1183
Fin des travaux 1752
Style dominant Baroque
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région Bade-Wurtemberg
Commune Bad Schussenried
Coordonnées 48° 00′ 26″ N 9° 39′ 31″ E / 48.0073, 9.6585848° 00′ 26″ Nord 9° 39′ 31″ Est / 48.0073, 9.65858  

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Abbaye de Schussenried
Nouveau monastère (Neues Kloster) et abbatiale
Fresques du plafond dans le Nouveau monastère
Faux docteurs : Nestorius et Arius
Bibliothèque

L'abbaye de Schussenried (Kloster Schussenried, Reichsabtei Schussenried) était une abbaye de l'ordre des Prémontrés située à Bad Schussenried, en Haute Souabe, Bade-Wurtemberg, Allemagne.

Historique[modifier | modifier le code]

Le monastère fut fondé en 1183 par les propriétaires fonciers locaux, Bérenger et Konrad de Schussenried. Il dépendait de l'abbaye de Rot an der Rot.

Le pape Innocent III a accordé sa protection et garanti son immunité par un privilège du 13 février 1211. Après avoir acquis de nombreux biens par donations et un territoire considérable, le monastère a été déclaré une abbaye impériale (à savoir, un territoire autonome) en 1440.

L'abbaye a subi d'énormes dommages pendant la guerre de Trente Ans : beaucoup de bâtiments monastiques ont été brûlées par les Suédois et les terres ont été largement dévastées.

Au XVIIe siècle recouvra sa prospérité, et le nom actuel, Neues Kloster (« nouveau monastère ») fait référence à la reconstruction baroque de 1752, sur les plans de Dominikus Zimmermann. Le plan initial de quatre ailes avec une église n'a pas été totalement réalisés pour des raisons financières.

Après la médiatisation allemande de 1803, l'abbaye et ses terres ont été données, en compensation de leurs pertes dans l'ouest du Rhin, aux comtes de Sternberg-Manderscheid, qui ont utilisé l'abbaye comme résidence. En 1806, les terres ont été annexées au Royaume de Würtemberg et les bâtiments vendus en 1835.

L'État du Würtemberg y installa une fonderie, et en 1875, une maison de soins infirmiers a été mise en place dans les bâtiments. Jusqu'en 1997, c'était la section psychiatrique de l'hôpital de Bad Schussenried.

Depuis 1998, le « Neue Kloster » est utilisés comme centre d'expositions et d'événements.

Bibliothèque[modifier | modifier le code]

La bibliothèque baroque est la partie la plus spectaculaire des bâtiments monastiques et l'une des principales attractions de la Route Baroque de Haute-Souabe (Oberschwäbische Barockstraße). La salle est extrêmement simple. Les rayonnages fermés sont disposés sur deux étages. L'ornementation est parmi les plus riches du XVIIe siècle dans le monde germanique. La fresque du plafond, réalisée par Franz Georg Hermann, peintre à la cour du prince-abbé de Kempten, en 1757 montre avec des détails ahurissant le fonctionnement de la sagesse divine dans l'Apocalypse, l'érudition, l'éducation et l'artisanat.

Les sculptures les plus récentes créées pour la salle montrent les huit groupes des faux docteurs de l'Église. En vis-à-vis, se trouvent huit grands personnages figurant les vrais Docteurs de l'Église. Ils sont l'œuvre de Fidelis Sporer et furent achevés en 1766.

L'église abbatiale[modifier | modifier le code]

L'église abbatiale est aujourd'hui l'église paroissiale, dédiée à Saint Magnus. Elle contient des éléments des styles roman gothique et baroque. Remarquables sont les stalles du chœur par Georg Anton Macheln et les fresques du plafond par Johannes Zick retraçant la vie de Norbert de Xanten, fondateur de l'ordre de Prémontrés.

Les prévôts et abbés[modifier | modifier le code]

Prévôts[modifier | modifier le code]

  • Friedrich 1183-1188
  • Mangold 1188-1192
  • Menfried 1205-1208
  • Luither 1208-1209
  • Burkhard 1209-1215
  • Konrad I von Besserer 1215-1218
  • Rudolf 1221-1222
  • Konrad II 1223-1248
  • Bertold I 1248-1278
  • Ortholf I von Wielin 1278-1281
  • Heinrich I 1282-1290
  • Albert 1290-1302
  • Konrad III 1302-1326
  • Ortholf II Schorp 1326-1356
  • Bertold II von Altheim 1356-1363
  • Johannes I von Veser 1363-1371
  • Hiltbrand von Wielin 1371-1404
  • Konrad IV 1404-1420
  • Johannes II Rothmund 1420-1438

Abbés[modifier | modifier le code]

  • Konrad V Rauber 1438-1466
  • Petrus Fuchs 1467-1480
  • Heinrich II Österreicher 1480-1505
  • Johannes III Wittmayer 1505-1544
  • Gallus Müller 1544-1545
  • Jakob Renger 1545-1552
  • Benedikt Wall 1552-1575
  • Oswald Escher 1575-1582
  • Ludwig Mangold 1582-1604
  • Christoph Müller 1604-1606
  • Martin Dietrich 1606-1621
  • Matthaeus Rohrer 1621-1653
  • Mathias Binder 1653-1655
  • Augustin Arzet 1656-1666
  • Bernhard Henlin 1666-1673
  • Vincentius Schwab 1673-1683
  • Tiberius Mangold 1683-1710
  • Innocentius Schid 1710-1719
  • Didacus Ströbele 1719-1733
  • Siardus I Frick 1733-1750
  • Magnus Kleber 1750-1756
  • Nikolaus Kloos 1756-1775
  • Joseph Krapf 1775-1791
  • Siardus II Berchtold 1792-1803

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Kohler, H. (ed.), 1983. Bad Schussenried. Geschichte einer oberschwäbischen Klosterstadt. Festschrift zur 800-Jahrfeier der Gründung des Prämonstratenserstifts. Sigmaringen: Thorbecke. ISBN 978-3-7995-4060-5
  • (de) May, Johannes, 2000. Die himmlische Bibliothek im Prämonstratenserkloster Schussenried (2nd edn.). (= Marbacher Magazin, Sonderheft 87/1999). Marbach: Deutsche Schillergesellschaft. ISBN 978-3-933679-27-7

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :