Abbaye de Schöntal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Schöntal
Image illustrative de l'article Abbaye de Schöntal
Vue générale du site et de l'église abbatiale

Nom local Kloster Schöntal
Diocèse Diocèse de Rottenburg-Stuttgart
Numéro d'ordre (selon Janauschek) CCCLVIII (358)[1]
Fondation 1156
Dissolution 1803
Abbaye-mère Maulbronn
Abbayes-filles Aucune
Congrégation Ordre cistercien
Période ou style

Coordonnées 49° 19′ 41″ N 9° 30′ 17″ E / 49.3281, 9.504749° 19′ 41″ Nord 9° 30′ 17″ Est / 49.3281, 9.5047  [2]
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Comté Hohenlohe-Kirchberg
Land Bade-Wurtemberg
Arrondissement Hohenlohe
Commune Schöntal
Site http://www.kloster-schoental.de/

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Abbaye de Schöntal

Géolocalisation sur la carte : Bade-Wurtemberg

(Voir situation sur carte : Bade-Wurtemberg)
Abbaye de Schöntal

L’abbaye de Schöntal est une ancienne abbaye cistercienne, située en Bade-Wurtemberg, dans la ville de Schöntal.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

L'abbaye est fondée en 1157 par les moines cisterciense de l'abbaye de Maulbronn[3].

La reconstruction baroque[modifier | modifier le code]

L'abbé Benedikt Knittel (1650–1732) décide de la reconstruction en style baroque de l'abbaye. Les travaux de reconstruction de l'église, du couvent ainsi que du cloître sont commencés par Leonhard Dientzenhofer[4] et achevés par Johann Balthasar Neumann[5].

Centre d'accueil diocésain[modifier | modifier le code]

Depuis 1975, l'abbaye a été reprise par le diocèse de Rottenburg-Stuttgart, qui en a fait une maison d'accueil et de prière, ainsi que de formation chrétienne[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (la) Leopold Janauschek, Originum Cisterciensium : in quo, praemissis congregationum domiciliis adjectisque tabulis chronologico-genealogicis, veterum abbatiarum a monachis habitatarum fundationes ad fidem antiquissimorum fontium primus descripsit, t. I, Vienne, Puthod,‎ 1877, 491 p. (lire en ligne), p. 234.
  2. (it) « Schöntal », sur http://www.cistercensi.info, Ordre cistercien (consulté le 7 février 2014).
  3. (de) « Eine barocke Perle im idyllischen Jagsttal », sur http://www.kloster-schoental.de/, Abbaye de Schöntal (consulté le 7 février 2014).
  4. a et b (de) « Der Geist alter Klostertradition lebt mit moderner Gastfreundschaft weiter », sur http://www.kloster-schoental.de/, Abbaye de Schöntal (consulté le 7 février 2014).
  5. Wilhelm Ernst & Sohn Verlag, « Abbaye de Schöntal », sur http://structurae.info/, Structurae,‎ 14 octobre 2013 (consulté le 7 février 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]