Abbaye de Saint-Papoul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Saint-Papoul
Image illustrative de l'article Abbaye de Saint-Papoul
Présentation
Culte Catholique romain
Type
Rattachement Diocèse de Carcassonne et Narbonne
Début de la construction XIIe siècle
Style dominant architecture romane
Protection Logo monument historique Classé MH (1846)
Géographie
Pays France
Région Languedoc-Roussillon
Département Aude
Commune Saint-Papoul
Coordonnées 43° 19′ 56″ N 2° 02′ 12″ E / 43.3322222222, 2.03666666667 ()43° 19′ 56″ Nord 2° 02′ 12″ Est / 43.3322222222, 2.03666666667 ()  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de Saint-Papoul

Géolocalisation sur la carte : Aude

(Voir situation sur carte : Aude)
Abbaye de Saint-Papoul

L'abbaye de Saint-Papoul est une abbaye bénédictine située sur la commune de Saint-Papoul dans le département de l'Aude à quelques kilomètres de Castelnaudary et de Carcassonne. Elle est l'un des 19 sites pôles du Pays cathare.

L'abbaye fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis 1846[1].

Son histoire[modifier | modifier le code]

L'abbaye a été fondée au VIIIe siècle. Son nom vient de saint Papoul, un ermite du Ve ou VIe siècle. Il fut martyrisé et décalotté au lieu dit « L'Ermitage ». Selon la légende, il se baissa et ramassa le haut de son crâne, à cet endroit jaillit une source.

Le moine saint Bérenger y vécut au XIe siècle et sa tombe devint un lieu de pèlerinage.

En 1317, le pape Jean XXII créa l'évêché de Saint-Papoul, et l'église abbatiale en devient la cathédrale. Trente quatre évêques s'y succédèrent jusqu'à la Révolution. En 1361, la cathédrale fut pillée par les Routiers et en 1595 par les protestants.

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, l'abbaye connut d'importantes restaurations et le palais épiscopal fut reconstruit. À la Révolution, l'évêché fut supprimé et la cathédrale devint église paroissiale.

Son architecture[modifier | modifier le code]

Cloître de l'abbaye

L'abbaye de Saint-Papoul est constituée d'un église romane (XIIe siècle) et d'un cloître de facture gothique réalisé au début du XIVe siècle.

Le cloître est composé d'arcades en plein cintre retombant par l'intermédiaire d'un unique tailloir rectangulaire sur des chapiteaux doubles portés par des colonnettes géminées majoritairement constituées de briques octogonales empilées et enduites ou non. Le répertoire des chapiteaux est végétal (feuillages) ou animalier (griffons, monstres). Les scènes historiées sont regroupées contre les piliers (Adoration des Mages, Hérode et peut-être martyr de saint Papoul).

À l'extérieur, le chevet roman possède une toiture originale composée de dalles de pierres taillées en « écailles de poissons ». L'abside et l'absidiole nord sont ornées de chapiteaux et de modillons attribués au fameux maître de Cabestany.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Bousquet,Saint-Papoul dans Congrès archéologique de France. 131e session. Pays de l'Aude. 1973, Société française d'archéologie, Paris, 1973, p. 437-457

Sur les autres projets Wikimedia :