Abbaye de Plankstetten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Plankstetten
Image illustrative de l'article Abbaye de Plankstetten
Abbaye de Plankstetten en plein cœur de l'hiver
Présentation
Nom local Kloster Plankstetten
Culte Catholicisme
Type Abbaye
Début de la construction 1129
Fin des travaux XVIIe siècle (reconstruction)
Style dominant Architecture baroque
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région Drapeau de Bavière Bavière
Commune Berching
Coordonnées 49° 04′ 07″ N 11° 27′ 14″ E / 49.068644, 11.4538 ()49° 04′ 07″ Nord 11° 27′ 14″ Est / 49.068644, 11.4538 ()  

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Abbaye de Plankstetten

L'abbaye de Plankstetten est une abbaye bénédictine située dans le diocèse d'Eichstätt en Bavière (en Allemagne). L'abbaye appartient depuis 1904 à la congrégation bénédictine de Bavière. L'abbaye est située au sud de la ville de Neumarkt dans le Haut-Palatinat (Neumarkt in der Oberpfalz). Le village de Plankstetten appartient à la ville de Berching.

L'histoire de l'abbaye au Moyen Âge et à l'époque d'Ancien Régime[modifier | modifier le code]

En 1129, l'abbaye plankstettenoise fut fondée comme monastère épiscopal par le comte Ernst II de Greglingen-Dollnstein (à partir de 1200 comte de Hirschberg) et avec l'aide de ses frères Gebhard II (le 2e évêque d'Eichstätt de 1125 à 1149) et Hartwig III. Les plus anciens témoignages écrits dans cette contrée remontent à l'époque de Louis le Pieux. Pourtant, tous les droits concernant la possession de cette région ne mènent pas à Eichstätt, mais à Ratisbonne.

Au XVe siècle la décadence régna sur le monastère. L'abbé Haudry IV Dürner (1461-1494) mit en place une réforme de manière que l'on fût capable d'inaugurer une brasserie par la suite. Le monastère fut partiellement détruit à l'époque de la Guerre des Paysans (en allemand : Bauernkrieg) (1525) et de la Guerre de Trente Ans (1618-1648).

On ne commença qu'au milieu du XVIIe siècle les premiers travaux pour rétablir l'abbaye. Pourtant le rétablissement bat son plein à la fin du XVIIe siècle. Sous l'égide de l'abbé artistique Romanus Dettinger (1694-1703) ont été créés non seulement le portail baroque du monastère mais encore l'ancienne résidence pour l'abbé se trouvant au-dessus du portail principal. La salle de prélat et la salle de fête reflètent la joie de chercher Dieu au temps baroque. Pendant le règne de l'abbé Romanus Dettinger eut lieu également la construction de la tour de coin. L'engagement de son successeur, l'abbé Dominique II Heuber (1704-1711), favorisa la pareille architecture baroque. En outre, il ordonna le déplacement de la sacristie et la construction du bâtiment imposant de la brasserie où se trouve aujourd'hui la bibliothèque abbatiale. L'abbé Dominique IV Fleischmann (1757-1792) s'occupa notamment de l'église abbatiale. La construction de la chapelle de la croix remonte à lui. Sous le règne de cet abbé remonte aussi le bâtiment qui se trouve en face de la porte monastique.

Aujourd'hui on peut aller voir encore la crypte romane construite à l'âge de fondation de l'abbaye.

L'histoire contemporaine de l'abbaye[modifier | modifier le code]

Les tours de l'église abbatiale à Plankstetten en automne

En août 1906, le prieur-administrateur Maurice Ilmberger est remplacé par le père Wolfgang Marie Eiba. Il régna sur le prieuré de 1906 à 1917. Le monastère plankstettenois est devenu une abbaye à partir de 1917 de manière que l'abbé Eiba fût le premier abbé après la sécularisation au début du XIXe siècle. Son effort promut la fondation de la maison des études «Saint Benoît» à Eichstätt. L'abbé Wolfgang meurt au mois d'août 1927.

Son successeur fut le Père Jacob Pfättisch qui dirigea abbaye plankstettenoise de 1927 à 1958. L’agrandissement du presbytère eut lieu sous sa responsabilité. La crise économique mondiale et la montée du national-socialisme entraîna le fait que l'abbaye et les moines se trouvaient dans l'embarras, de sorte que l'abbé Pfättisch fut obligé de surmonter quelques obstacles pendant son règne. Pourtant, un collège avec un internat pouvait inaugurer à la fin de son règne au détriment d'une école de l'agriculture.

Ce fut l'abbé Pierre Heinz qui lui succéda. Son règne dura de 1958 à 1976. L'abbé Pierre accomplit la construction du collège et dirigea le collège en travaillant comme professeur ici.

Le 17 octobre 1980 sous l'égide de l'abbé Dominique V Madlener eurent lieu les premières vêpres pour la jeunesse. Dès lors ces vêpres ont lieu chaque troisième vendredi du mois. L'idée des vêpres pour la jeunesse est originaire de Taizé et de l'abbaye bénédictine de Kremsmünster en Autriche.

Le moulin de neige (Schneemühle) sert comme auberge de jeunesse depuis 1984. À l'époque le moulin de neige englobait trois petites activités : cordonnerie, blanchisserie et élevage de volaille.

Après l'abandon du collège et de l'internat, les moines de l'abbaye furent obligés de chercher de nouvelles tâches et de nouvelles sources de revenus pour entretenir l'abbaye par la suite.

Le 14 octobre 2006 l'abbé Dr. Grégoire Marie Hanke fut nommé évêque d'Eichstätt par Saint-Père Benoît XVI. L'abbé Dr. Grégoire Marie Hanke est consacré évêque par Mgr Louis Schick, archevêque de Bamberg, le 2 décembre 2006.

Le 23 février 2007, l'ancien maître des novices, le Père Dr. Beda Marie Sonnenberg, a été élu prieur-administrateur pour trois ans. Le Père Dr. Beda Marie Sonnenberg est le 55e abbé plankstettenois depuis 2010.

Tour de l'église abbatiale[modifier | modifier le code]

La nef de l'église abbatiale

Lorsque nous passons le portail principal en bois de l'église abbatiale, nous nous trouvons au « paradis » qui est un espace entre les deux tours et la nef centrale. En regardant à droite, nous voyons la chapelle de Saint-Christophe créée par un artiste originaire d'Altötting. Une vue à droite montre la chapelle à la mémoire de la guerre. Un lion marchant avec une tête humaine indique nettement l'époque romane.

En passant la porte de la grille, nous atteignons la nef par la suite.

Si nous regardons l'espace de la nef, nous pouvons remarquer les divers styles des époques.

  • Le baroque : la chaire à prêcher
  • Le gothique : le chevet
  • Le rococo : chapelle

Les objets les plus importants sont :

  • la chaire à prêcher, un don de l'abbaye de Lambach (en Autriche),
  • le maître-autel, dont la peinture est l'œuvre d'un maire d'Eichstätt,
  • l'orgue principal, construit par une entreprise suisse,
  • des peintures de plafond par Michel Zink.

Des cloches[modifier | modifier le code]

Dans les deux tours (36 mètres) de l'église de l'abbaye se trouve un carillon de cinq cloches en acier fondu en provenance d'une entreprise de Bochum.

No.
 
Nom
 
Création en
 
Fonderie
 
Diamètre
(mm)
Poids
(kg)
nominal
(HT-1/16)
Tour
 
1 Cloche de Benoît 1921 Bochumer Verein 1985 3000 a0 +1 nord
2 Cloche de l'Immaculée 1921 Bochumer Verein 1580 1600 c1 +6 nord
3 Cloche de Cœur-Jésus 1921 Bochumer Verein 1433 1150 es1 +1 sud
4 Cloche de Willibald 1921 Bochumer Verein 1230 700 ges1 +4 sud
5 Cloche de Walburga 1921 Bochumer Verein 1100 500 a1 +4 sud

La suite des abbés plankstettenois[modifier | modifier le code]

Le numéro de l'abbé La période administrative Le nom de l'abbé
1er 1129 Rudolphe
2e 1130 Herwordo
3e 1131, 1144 Henri I
4e 1146, 1151 Bernhard
5e 1180 Gottfried
6e 1186, 1198 Rupert
7e 1202-1216 Einwich
8e 1216-1244 Hartwig
9e 1244 Bernhard II
10e 1247-1258 Haudry I
11e 1258-1264 Haudry II de Mur
12e 1264-1276 Haudry III
13e 1276-1286 Rapoto
14e 1286-1293 Albert
15e 1297, 1301 Henri II
16e 1304-1319 Hartung de Töging
17e 1320-1325 Henri III
18e 1325 Konrad I
19e 1326-1360 Henri IV. Morspeck
20e 1360/61 Konrad II
21e 1361/62 Henri V
22e 1362-1370 Konrad III Tetzel
23e 1371-1385 Berthold Dück
24e 1385-1398 Haudry IV de Pfahlheim, nommé Hirschberger
25e 1398-1415 Henri VI Rinthil
26e 1415-1423 Konrad IV Hanzan
27e 1423/24 Nicolas
28e 1424/25 Jean I Strupperger
29e 1425-1448 Hermann Rebell
30e 1448-1461 Léonhard I Schweppermann
31e 1461-1494 Haudry V Dürner
32e 1494-1526 Matthieu de Wichsenstein
33e 1526-1534 André I. Koler
34e 1534-1555 Léonhard II Haeckl
35e 1555-1586 Jean II Huebner
36e 1586-1603 Jean III Kettner
37e 1603-1607 Matthieu Millmayr
38e 1607-1627 Jacob Pierre
39e 1627-1641 André II Schäffler
40e 1641-1646 Jérôme Blank
Jean Winkler (Administrateur de l'abbaye planstettenoise 1646-1651)
41e 1651-1677 Dominique I Blatt
Caelestin Schwarzwälder (Administrateur de l'abbaye plankstettenoise 1671-1673)
Abbé Grégoire Kimpfler de Scheyern, Administrateur 1682-1690, représenté par P. Dominique Renner
42e 1680-1682 Étienne Kaltenhauser
P. Benoît Uttenberger de Scheyern, Administrateur 1682-1690
P. Ignace Trauner de Saint Emmeram à Ratisbonne, Administrateur 1690-1694
43e 1694-1703 Roman Dettinger
44e 1704-1711 Dominique II Heuber
45e 1713-1726 Benoît Schmid (Administrateur de l'abbaye plankstettenoise)
46e 1726-1742 Dominique III d'Eisenberg
47e 1742-1757 Maurice Xavier Herbst
48e 1757-1792 Dominique IV Fleischmann
49e 1792-1806 Marie Charles
Grégoire Danner (Prieur de l'abbaye plankstettenoise 1904)
Maurice Ilmberger (Prieur de l'abbaye plankstettenoise 1904-1906)
50e 1917-1927 Wolfgang Marie Eiba (Prieur de l'abbaye plankstettenoise 1906-1917)
51e 1927-1958 Jacob II Pfättisch
52e 1958-1976 Paul Heinz
53e 1976-1993 Dominique V Madlener
54e 1993-2006 Dr. Grégoire Marie Hanke, évêque d'Eichstätt depuis 2006
55e 2010- Dr. Beda Marie Sonnenberg (Prieur-administrateur de l'abbaye plankstettenoise 2007-2010)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Imhof, Michel : Kloster Plankstetten, Petersberg 2007.
  • Paysan, Pierre : Die Benediktinerabtei Plankstetten in Geschichte und Gegenwart, Furth bei Landshut 1979.
  • Sonnenberg, Beda Marie : SIGNA - VIA - VESTIGA, 100 Jahre Wiederbesiedlung, 875 Jahre Gründung der Benediktinerabtei Plankstetten, Daßwang 2004.
  • Wollenweber, Victor : Die Abtei Plankstetten im Wandel der Zeit, Beilngries 1925.