Abbaye territoriale de Pannonhalma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Abbaye de Pannonhalma)
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye territoriale de Pannonhalma
Vue de l’abbaye
Vue de l’abbaye

Ordre Ordre de Saint-Benoît
Fondation 996
Localisation
Emplacement comitat de Győr-Moson-Sopron
Pays Drapeau de la Hongrie Hongrie
Coordonnées 47° 33′ 10″ N 17° 45′ 40″ E / 47.552778, 17.761111 ()47° 33′ 10″ Nord 17° 45′ 40″ Est / 47.552778, 17.761111 ()  

Géolocalisation sur la carte : Hongrie

(Voir situation sur carte : Hongrie)
Abbaye territoriale de Pannonhalma
Abbaye bénédictine millénaire de Pannonhalma et son environnement naturel *
Patrimoine mondial de l'UNESCO
Pays Drapeau de la Hongrie Hongrie
Type Culturel
Critères (iv) (vi)
Numéro
d’identification
758
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 1996 (20e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

L'abbaye territoriale de Pannonhalma ou abbaye bénédictine de Pannonhalma (hongrois : Pannonhalmi Bencés Főapátság) est une abbaye territoriale située dans le comitat de Győr-Moson-Sopron en Hongrie. Fondée en 996, elle est classée au patrimoine mondial de l'humanité. Pour l'Unesco, elle illustre « de manière exceptionnelle la structure et l'organisation d'un monastère chrétien en constante évolution depuis mille ans »[1].

Le monastère abrite également une école, un lycée de garçons de 350 élèves en internat, les logements des moines, un foyer pour personnes âgées, une bibliothèque et une école supérieure de théologie.

Depuis sa création, l’abbaye tient une place particulière dans l'histoire de la Hongrie ; des visiteurs prestigieux s'y sont rendus, du Premier roi de Hongrie, Étienne Ier (1000-1038), à Jean-Paul II ou au dalaï-lama plus récemment qui y a effectué une retraite spirituelle.

L'abbaye est l'abbaye territoriale de la congrégation bénédictine hongroise (fondée en 1514), son abbé-général est l'archi-abbé Asztrik Várszegi, dont dépendent plusieurs prieurés en Hongrie, Slovaquie et Brésil.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 996, le Prince Géza demande à des bénédictins de fonder un monastère sur la colline de Pannonhalma, lieu de naissance de Saint Martin, évêque de Tours. Ils procèdent alors à l’évangélisation des Hongrois. Ce sont eux qui créent la première école magyar et rédigent en 1055, le premier texte subsistant écrit en hongrois. La communauté monastique tient alors une place importante dans la propagation de la culture chrétienne dans la région. Bâtie comme une forteresse, elle subira trois occupations turques au cours desquelles les moines durent fuir pour sauver les biens de l’abbaye.

En 1786, Joseph II d’Autriche ferme les monastères mais rétablit en 1802 celui de Pannonhalma, à la condition que les moines enseignent. L’abbaye est devenu un centre universitaire, et a rassemblé plus de 350 000 volumes pour sa bibliothèque.

Protégée par la Croix-Rouge durant la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), l’abbaye ne subit ni dommage ni pillage. Lors du régime communiste (1950-1990), malgré une interruption de 1945 à 1950, elle conserve ses biens et son statut d’enseignement privé. En décembre 1996, à l’occasion de son millénaire, elle est inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco lors d’une commémoration en présence du pape Jean-Paul II.

L’abbaye de Pannonhalma est une destination touristique prisée des visiteurs de passage en Hongrie (plus de 200 000 par an). Il s’y fabrique de nombreux produits dérivés : reproductions, cartes, produits du terroir, livres, Cd de chants sacrés et d’orgue. 45 moines travaillent pour l’abbaye aujourd’hui. À ces activités s’ajoute un projet vinicole et œnologique. En 2000, les moines de l’abbaye, associés à une banque hongroise ont décidé de relancer l’activité sur 52 hectares afin de produire un vin blanc de qualité selon les méthodes modernes.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Abbaye bénédictine millénaire de Pannonhalma et son environnement naturel - UNESCO World Heritage Centre

Liens externes[modifier | modifier le code]