Abbaye de Nienburg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Nienburg
Image illustrative de l'article Abbaye de Nienburg
Portail de l'ancienne abbatiale de Nienburg
Présentation
Nom local Kloster Nienburg
Début de la construction 975
Fin des travaux 1004
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Saxe-Anhalt
Ville Nienburg an der Saale
Coordonnées 51° 50′ 11″ N 11° 46′ 18″ E / 51.836512, 11.77175851° 50′ 11″ Nord 11° 46′ 18″ Est / 51.836512, 11.771758  

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Abbaye de Nienburg

L'abbaye impériale de Nienburg (Reichsabtei Nienburg) est une ancienne abbaye bénédictine située à Nienburg dans l'État actuel de Saxe-Anhalt. Elle a été fondée au Xe siècle.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est entre 930 et 950 qu'est érigé un château fort (Neuburg donnant Nienburg, pour château neuf). Afin d'évangéliser la population sorabe, une abbaye bénédictine, fondée en 970 à Thankmarsfelde dans le Harz, s'installe dans le château vers 975. Les travaux de construction durent une trentaine d'années. La nouvelle abbatiale est consacrée le 8 août 1004 en présence de l'empereur Henri le Saint qui combat à l'époque les Polonais. Nienburg reçoit le privilège de tenir un marché et de frapper monnaie.

Le comte Adalbert de Ballenstedt, grand-père d'Albert l'Ours, lui fait don de plusieurs domaines vers 1073.

L'abbaye de Nienburg est érigée en abbaye impériale par Otton II et devient rapidement une des plus prospères de la région. Elle possède de nombreux domaines et villages, comme Harzgerode, Niemitsch et Lübben, mais isolés ils sont souvent l'objet d'attaques de la part des Sorabes, jusqu'en 1115.

C'est à l'abbaye qu'est rédigée la chronique de l'Annalista Saxo que certains historiens ont identifié comme étant l'abbé Arnold (mort en 1166). L'abbaye perd son indépendance en 1166 et dépend des archevêques de Magdebourg sur décision de Frédéric Barberousse, en échange de possessions en Rhénanie pour l'archevêché.

En conséquence de la Réforme protestante et de la Guerre des Paysans, l'abbaye est démantelée et devient possession des princes d'Anhalt-Köthen qui la transforment en château pour leurs veuves. le château est vendu en 1871 à un industriel qui y installe une malterie. Une partie de l'édifice disparaît dans un incendie en 1996.

L'ancienne abbatiale consacrée en 1004 à sainte Marie et à saint Cyprien, exemple rare de l'architecture du début du gothique, est aujourd'hui une église luthérienne-évangélique qui organise occasionnellement des services œcuméniques.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Vue de l'ancienne abbatiale Sainte-Marie-et-Saint-Cyprien

Lien externe[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]