Abbaye de Newminster

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Newminster
Image illustrative de l'article Abbaye de Newminster
Les ruines de l'abbaye en 1780

Diocèse Diocèse de Durham
Patronage Sainte Marie
Numéro d'ordre (selon Janauschek) CXXXV (135)[1]
Fondation 6 janvier 1139
Fin construction 1180
Dissolution 1537
Abbaye-mère Abbaye de Fountains
Lignée de Abbaye de Clairvaux
Abbayes-filles 188 - Pipewell (1143-1538)
236 - Roche (1147-1537)
277 - Sawley (1147-1536)
Congrégation Ordre cistercien
Période ou style
Protection Monument classé (le 11 août 1950 sous le numéro 238738)[2]

Coordonnées 55° 09′ 59″ N 1° 42′ 17″ O / 55.166382974552, -1.704788614903555° 09′ 59″ Nord 1° 42′ 17″ Ouest / 55.166382974552, -1.7047886149035  [3]
Pays Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Comté Northumberland
Ville Mitford (en)

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Abbaye de Newminster

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Abbaye de Newminster

Géolocalisation sur la carte : Northumberland

(Voir situation sur carte : Northumberland)
Abbaye de Newminster

L’abbaye de Newminster est une ancienne abbaye cistercienne située dans la ville de Mitford (en) (dans le comté du Northumberland), au nord de l'Angleterre. Comme la plupart des abbayes britanniques, elle a été fermée par Henry VIII durant la campagne de dissolution des monastères.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

En 1137[2] ou 1138[4], Ranulph (ou Ralph) de Merlay (ou Merly) invite les moines de l'abbaye de Fountains à venir fonder une abbaye sur ses terres[5]. La date retenue de fondation de l'abbaye est le 6 janvier de l'année suivante[3], et le premier abbé, particulièrement renommé se nomme Robert.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Les débuts sont difficiles, car les Écossais effectuent de nombreuses incursions armées dans la région[6].

L'abbaye est très renommée pour sa piété, Robert insistant beaucoup sur la pauvreté, l'ascèse et le travail[7]. Cette discipline est très populaire et les vocations sont nombreuses. Ainsi, Newminster a suffisamment de recrues pour fonder trois abbayes filles, Pipewell en 1143, puis Roche et Sawley en 1147[3]. Deux hôpitaux sont confiés aux moines, à Mitford (en) et Allerburn Lea (Alnwick)[4].

Dissolution du monastère[modifier | modifier le code]

En 1537, comme l'immense majorité des monastères britanniques, à la suite de la rupture entre Henry VIII et l'Église catholique, l'abbaye de Sawtry est fermée et détruite lors de la campagne de dissolution des monastères[8]. La famille Grey acquiert les bâtiments du monastère, et s'en sert de carrière de pierres pour d'autres constructions[4].

En 1937, une cérémonie commémore les quatre cents ans de la fermeture de l'abbaye[8]. Les quelques ruines sont aujourd'hui presque entièrement recouvertes par la végétation[7].

Les ruines actuelles de l'abbaye.

L'abbaye[modifier | modifier le code]

Le monastère fut bâti dans une vallée abritée des vents froids d'est et du nord, et orienté vers le sud. Il était situé à proximité de la rivière Wansbeck (en)[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (la) Leopold Janauschek, Originum Cisterciensium : in quo, praemissis congregationum domiciliis adjectisque tabulis chronologico-genealogicis, veterum abbatiarum a monachis habitatarum fundationes ad fidem antiquissimorum fontium primus descripsit, t. I, Vienne,‎ 1877, 491 p. (lire en ligne), p. 148.
  2. a et b (en) « Newminster Abbey, Morpeth », sur http://www.britishlistedbuildings.co.uk/, British Listed Buildings (consulté le 5 décembre 2013).
  3. a, b et c « Newminster », sur http://www.cistercensi.info, Ordre cistercien (consulté le 5 décembre 2013).
  4. a, b et c (en) « Cistercian Abbeys: Newminster », sur http://cistercians.shef.ac.uk, Ordre cistercien en Angleterre (consulté le 5 décembre 2013).
  5. a et b « Newminster-Abbey », sur http://www.british-history.ac.uk, British History (consulté le 5 décembre 2013).
  6. (en) Henrietta Leyser, Oxford Dictionary of National Biography, Oxford, Brepols Publishers,‎ 2004 (lire en ligne), « Robert [St Robert] (d. 1159) ».
  7. a et b (en) Spiritual life, « The saint who was modest in demeanour and merciful in judgment : St Robert of Newminster (June 7) founded with Newminster Abbey with 12 other monks », Catholic Herald,‎ 6 juin 2013, p. 221-346 (ISSN 0746-4185, lire en ligne)
  8. a et b « Newminster Abbey », sur http://www.bbc.co.uk/, BBC,‎ 1986 (consulté le 5 décembre 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]