Abbaye de Montheron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Montheron
Image illustrative de l'article Abbaye de Montheron
Présentation
Culte Catholique (jusqu'en 1536)
Réformé (dès 1536)
Type Abbaye
Style dominant Roman
Géographie
Pays Suisse
District Lausanne
Canton Vaud
Commune Lausanne
Coordonnées 46° 35′ 24″ N 6° 39′ 50″ E / 46.590016522828, 6.663854867110846° 35′ 24″ Nord 6° 39′ 50″ Est / 46.590016522828, 6.6638548671108  

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Abbaye de Montheron

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

(Voir situation sur carte : canton de Vaud)
Abbaye de Montheron

Géolocalisation sur la carte : Lausanne

(Voir situation sur carte : Lausanne)
Abbaye de Montheron

L'abbaye de Montheron est une ancienne abbaye cistercienne érigée à Montheron, sur la commune de Lausanne, en Suisse.

Situation[modifier | modifier le code]

L'Abbaye de Montheron a été construite au fond du vallon creusé par le Talent, entre ce dernier et une falaise rocheuse. Selon la tradition bénédictine et surtout cistercienne, l'abbaye est organisée autour d'une cour carrée, appelée le cloître et entourée de galeries couvertes. L'église était au nord de celui-ci, orientée est-sud-est. Sa longueur était de 37 m, la largeur de la nef de 18 m et celle du transept de 28 m.

La falaise se dressant au nord de l'église empêchait, comme le voudrait la tradition, la présence du cimetière des moines à cet endroit. Il a été donc établi à l'est de l'abbaye. De plus, un certain nombre de sépultures ont été creusées dans les galeries du cloître et même dans l'église ou dans les chapelles.

Histoire[modifier | modifier le code]

La présence d'une abbaye cistercienne à cet emplacement remonte au XIIe siècle. Elle fut supprimée lors de la Réforme en 1536. L'église actuelle, bâtie au XVIIe siècle et agrandie au XVIIIe siècle, a été restaurée en 1930, 1960 et 2007. Le tracé de l'église romane disparue a été rendu visible, symbolisé par des pavés devant l'édifice actuel.

XIIe siècle[modifier | modifier le code]

En 1115, Cîteaux fonde l'abbaye de Morimond, Morimond fonde celle de Bellevaux (près de Vesoul). Bellevaux, à son tour, fonde six abbayes filles dont Montheron, avant 1129. De fait, l'abbaye, sous le nom d'abbaye de la Grâce-Dieu, a d'abord été installée près de Ste-Catherine, à 5 km de là, près du ruisseau de Pierre Ozaire (affluent de la Paudèze), puis reconstruite en son site actuel à partir de 1142. Elle portera dorénavant le nom d'abbaye de Thela puis de Montheron.

L'abbaye était propriétaire d'une partie du vignoble du Dézaley (commune de Puidoux) qui lui avait été donné par l'évêque Girard de Faucigny, le fondateur de l'abbaye, mort en 1129.

Du XIIIe siècle au XVe siècle[modifier | modifier le code]

À la fin du XVe siècle, un incendie détruit presque complètement le monastère et l'église. La reconstruction se fait en conservant le même plan et en récupérant les pans de murs encore debout. L'église, dont les murs ont sans doute subsisté, est alors probablement couverte de voûtes d'ogives. Entre le XVe siècle et la première moitié du XVIe siècle, deux chapelles sont construites, l'une dans l'angle nord de la nef et du transept, l'autre, contre la façade orientale de la salle capitulaire. Le dernier abbé commendataire de Montheron fut le cardinal Jean Salviati.

Du XVIe siècle au XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

Lors de la Réforme en 1536, l'église devient église réformée et une partie des moines adoptent la foi nouvelle. L'un d'eux, Antoine Gilliard, devient le premier pasteur de la nouvelle paroisse.

L'église, en très mauvais état, est abandonnée et démolie vers 1590. Le culte est alors célébré dans l'ancienne salle capitulaire. En 1668, jugée trop humide, cette salle est à son tour abandonnée, partiellement comblée, et un nouveau lieu de culte aménagé à l'étage, dans ce qui restait du dortoir des moines. De cette époque subsiste la chaire sculptée, portant les initiales IFD, celles du pasteur Davel, père du major, remise en valeur lors de la restauration de 2007.

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Enfin, entre 1776 et 1778, l'église est agrandie vers le nord, sur l'emplacement de la travée sud du transept de l'église romane. Une nouvelle façade avec clocheton vient embellir le tout.

XXe siècle et XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Plusieurs restauration ont eu lieu, successivement en 1930, 1960, et en 2005 - 2007. La même année, un nouvel orgue est installé dans l'église.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maxime Reymond, L'abbaye de Montheron, vol. 10, Société d'histoire de la Suisse romande, coll. « Mémoires et documents publiés par la Société d'histoire de la Suisse romande »,‎ 1918
  • L'abbaye de Montheron, éditions Ouverture, 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :