Abbaye de Merevale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Merevale
Image illustrative de l'article Abbaye de Merevale
L'ancienne porterie de l'abbaye de Merevale

Nom local Merevale Abbey
Diocèse Diocèse de Worcester
Patronage Sainte Marie
Numéro d'ordre (selon Janauschek) CCLXXXIX (289)[1]
Fondation 10 octobre 1148
Cistercien depuis 1148
Dissolution 13 octobre 1538
Abbaye-mère Abbaye de Bordesley
Lignée de Abbaye de Cîteaux
Abbayes-filles Aucune
Congrégation Ordre cistercien
Période ou style

Coordonnées 52° 34′ 36″ N 1° 34′ 22″ O / 52.576703635233, -1.572892754481552° 34′ 36″ Nord 1° 34′ 22″ Ouest / 52.576703635233, -1.5728927544815  [2]
Pays Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Comté Warwickshire
District North Warwickshire
Ville Atherstone

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Abbaye de Merevale

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Abbaye de Merevale

Géolocalisation sur la carte : Warwickshire

(Voir situation sur carte : Warwickshire)
Abbaye de Merevale

L’abbaye de Merevale est une ancienne abbaye cistercienne située dans la ville d'Atherstone, dans le North Warwickshire (Warwickshire), en Angleterre. Comme la plupart des abbayes britanniques, elle a été fermée par Henry VIII durant la campagne de dissolution des monastères.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

L'abbaye est fondée en 1148 à la demande du comte Ferrers Robert, qui donne aux moines de l'abbaye de Bordesley le terrain pour bâtir leur première fondation. Cette donation est garantie par une charte d'Henry II, puis, en 1205, par le pape Innocent III[3].

En 1297, l'abbaye, tombée dans une phase de décadence spirituelle et économique, se voit imposer un tuteur en la personne de Peter de Leicester. Cette ingérence du chapitre général cistercien dans la vie de l'abbaye est due notamment à l'accusation portée en 1292 par John, fils de John de Overton contre l'abbé, quatre moines et cinq frères convers, d'avoir tué son père, ce dont il choisit de se faire justice lui-même en 1299 en pillant l'abbaye[3].

Abbés de Bordesley[modifier | modifier le code]

  • William, mort en 1192
  • Reginald, de 1192 à 1194
  • Henry, (auparavant sous-prieur), élu en 1194
  • [note 1]...
  • William, attesté en 1285
  • John, élu en 1294
  • Robert, attesté en 1351
  • [note 2]...
  • John Baggeley, attesté en 1450
  • John Freeman, attesté en 1463
  • John, attesté en 1497
  • John Baddesley, attesté en 1517 ou 1518
  • William Arnold, attesté en 1525 et en 1538, à la dissolution[3]

Dissolution du monastère[modifier | modifier le code]

Le 13 octobre 1538, comme de nombreuses autres abbayes anglaises, à la suite de la rupture entre Henry VIII et l'Église catholique, l'abbaye de Merevale est fermée et détruite lors de la campagne de dissolution des monastères[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les annales du XIIIe siècle sont extrêmement lacunaires sur les noms d'abbés durant cette période.
  2. Les annales de la période 1350-1450 ne renseignent pas non plus sur les abbés de cette période.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (la) Leopold Janauschek, Originum Cisterciensium : in quo, praemissis congregationum domiciliis adjectisque tabulis chronologico-genealogicis, veterum abbatiarum a monachis habitatarum fundationes ad fidem antiquissimorum fontium primus descripsit, t. I, Vienne,‎ 1877, 491 p. (lire en ligne), p. 207.
  2. « Merevale », sur http://www.cistercensi.info, Ordre cistercien (consulté le 27 octobre 2013).
  3. a, b, c et d (en) « House of cistercian monks — 9. The abbey of Merevale », sur http://www.british-history.ac.uk, British History (consulté le 27 octobre 2013).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]