Abbaye de Melrose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Melrose
Image illustrative de l'article Abbaye de Melrose
Les ruines de l'église abbatiale de Melrose

Diocèse Diocèse de Glasgow et de Galloway
Patronage Sainte Marie
Numéro d'ordre (selon Janauschek) XCIV (94)[1]
Fondation 1er avril 1136
Dissolution 1560
Abbaye-mère Abbaye de Rievaulx
Lignée de Abbaye de Clairvaux
Abbayes-filles 152 - Newbattle (1140-1587)
325 - Kinloss (1150-1601)
331 - Holmcultram (1150-1538)
386 - Coupar Angus (de) (1162-1559)
605- Balmerino (en) (1227-1609)
Congrégation Ordre cistercien
Période ou style Architecture gothique
Protection  Classé en catégorie A

Coordonnées 55° 35′ 54″ N 2° 43′ 04″ O / 55.598395909492, -2.7177748448552 ()55° 35′ 54″ Nord 2° 43′ 04″ Ouest / 55.598395909492, -2.7177748448552 ()  [2]
Pays Écosse Écosse
council area Scottish Borders
Burgh Roxburghshire
Village Melrose

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Abbaye de Melrose

Géolocalisation sur la carte : Écosse

(Voir situation sur carte : Écosse)
Abbaye de Melrose

L’abbaye de Melrose, située à Melrose en Écosse a été fondée en 1136 par des moines cisterciens venus de l'abbaye de Clairvaux (France) à la demande du roi David Ier, roi d’Écosse. Aujourd’hui l’abbaye est sous la tutelle de l’organisme Historic Scotland.

L’aile est de l’abbaye a été achevée en 1146, les autres parties de l’édifice ayant été ajoutées dans les 50 années qui ont suivi. L’abbaye est construite sous la forme d’une croix de Saint-Jean (un style architectural gothique). La plupart des bâtiments sont aujourd'hui en ruines. Cependant une partie, datant de 1590, est toujours debout et est devenu un musée ouvert au public.

Alexandre II et les autres rois écossais sont enterrés à l’abbaye de Melrose. Le cœur embaumé de Robert le Bruce serait également enterré dans l’abbaye. En 1812, un cercueil de pierre qui serait celui de Michel Scot, le philosophe et « magicien » a été retrouvé dans la partie sud du chœur de l’abbaye.

L’abbaye est réputée pour ses nombreux détails décoratifs gravés dans la pierre, tels que des saints, des dragons, des gargouilles, ou encore des plantes. Sur une des escaliers de l’édifice est gravé cette inscription de John Morrow, un maître maçon, qui dit : « Be Halde to ye hende » (« garde à l’esprit, la fin, ton salut »). Cette phrase est devenue la devise de la ville de Melrose.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il y avait depuis le VIe siècle un monastère dédié à saint Aidan à environ 3 kilomètres à l’est de l’actuelle abbaye. La première fut détruite par Kenneth Ier d'Écosse en 839.

David Ier, roi d’Écosse souhaitait qu’une nouvelle abbaye soit rebâtie sur le même site que la précédente, mais les moines cisterciens insistèrent sur le fait que la terre n’était pas assez fertile et l’actuel site fut donc choisi. L’abbaye devient alors le siège de l’ordre cistercien en Écosse.

En 1385, l’abbaye est incendié par les troupes de Richard II d’Angleterre. L’abbaye est reconstruite tout au long du siècle suivant – la construction n’étant toujours pas achevée lors de la visite de Jacques IV d'Écosse en 1504.

En 1544, alors que les armées anglaises dévastent l’Écosse pour faire pression sur les écossais afin de permettre le mariage en Marie Stuart et le fils de Henri VIII, l’abbaye est de nouveau sérieusement endommagée. Elle ne sera jamais complètement restaurée. Cette période mènera l’abbaye à son déclin. Le dernier abbé de Melrose est James Stuart (fils de Jacques V), mort en 1559. En 1590, le dernier moine de Melrose meurt.

L’abbaye résiste à un dernier assaut, pendant la guerre civile anglaise, quand Oliver Cromwell bombarde l’abbaye. Des marques sont toujours visibles dans les murs de l’édifice.

En 1610, une partie de l’église de l’abbaye est convertie en église paroissiale pour la ville alentour, jusqu’en 1810 où une nouvelle église est construite dans Melrose même.

En 1996, des fouilles archéologiques révèlent un coffret de plomb de forme conique avec une plaque en cuivre portant la mention « Ce coffret de plomb contenant un cœur a été trouvé sous le chapitre en mars 1921 ». Le coffret n’a pas été ouvert, mais on suppose qu’il s’agit du cœur de Robert Bruce, aucun autre cœur ayant été enterré n’étant mentionné dans les archives. Le coffret a été enterré de nouveau dans l’abbaye le 22 juin 1998. Une stèle a été inaugurée le 24 juin de la même année sur le site abritant le coffret.

Liste des abbés de Melrose[modifier | modifier le code]

La liste des abbés de Melrose de 1136 à 1620 se trouve dans les deux bandeaux déroulants ci-dessous :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (la) Leopold Janauschek, Originum Cisterciensium : in quo, praemissis congregationum domiciliis adjectisque tabulis chronologico-genealogicis, veterum abbatiarum a monachis habitatarum fundationes ad fidem antiquissimorum fontium primus descripsit, t. I, Vienne,‎ 1877, 491 p. (lire en ligne), p. 132.
  2. (it) « Melrose », sur http://www.cistercensi.info, Ordre cistercien (consulté le 19 décembre 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]