Abbaye de Lucelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lucelle.
Abbaye de Lucelle
Image illustrative de l'article Abbaye de Lucelle
L'abbaye de Lucelle vers 1792
Présentation
Culte Catholique romain
Type Abbaye
Protection  Inscrit MH (1996)[1]
Géographie
Pays France
Région Alsace
Département Haut-Rhin
Commune Lucelle
Coordonnées 47° 25′ 17″ N 7° 14′ 47″ E / 47.421264, 7.246437 ()47° 25′ 17″ Nord 7° 14′ 47″ Est / 47.421264, 7.246437 ()  

Géolocalisation sur la carte : canton du Jura

(Voir situation sur carte : canton du Jura)
Abbaye de Lucelle

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

(Voir situation sur carte : Haut-Rhin)
Abbaye de Lucelle

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Abbaye de Lucelle

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de Lucelle

L'abbaye de Lucelle est une ancienne et illustre abbaye cistercienne, situé pratiquement sur la frontière entre la France et la Suisse actuelle (département français du Haut-Rhin et canton suisse du Jura)

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1123, Hugues et Amédée, tous deux fils de Welf de Montfaucon, et leur cousin Richard II, fils du seigneur Amédée Ier de Montfaucon (puissante famille des seigneurs de Montfaucon) du Comté de Bourgogne, fondent l'abbaye[2], la dotant d'un important domaine. La même année, la première pierre de l'église est bénie selon la légende par saint Bernard lui-même. Les douze premiers moines sont issues de l'abbaye de Bellevaux. Le monastère pris le nom de Lucis Cella ou cellule de lumière.

L'église abbatiale est consacrée en 1124 par Achéric, archevêque de Besançon. L'abbaye de Lucelle sera à l'origine de nombreuses abbayes cisterciennes du Saint-Empire romain germanique :

Suite à un séisme, le couvent doit être reconstruit et la nouvelle abbatiale gothique est consacrée en 1346. L'église, entièrement réservée aux moines, mesurait 62 m de longueur et 20 m de largeur. En 1525, elle ne compte pas moins de 18 autels.

Endommagée durant la guerre de Trente Ans et par un incendie en 1699, l'abbatiale est dotée d'un riche mobilier baroque, de nouvelles cloches et de nouvelles orgues.

En 1792, l'abbaye, alors la plus riche abbaye cistercienne d'Alsace, est fermée. Le couvent était dirigé par Dom Benoît Noblat et comptait 45 moines.

Le mobilier baroque sera vendu aux enchères publiques, se retrouvant ainsi aujourd'hui dans plusieurs communes du Haut-Rhin ou de Haute-Saône.

L'église abbatiale et une partie des bâtiments sont démolis entre 1801 et 1804.

Hameau actuel[modifier | modifier le code]

L'actuel hameau de Lucelle s'est développé sur le site de l'ancienne abbaye ; il est partagé entre la commune française de Lucelle et la commune suisse de Pleigne

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice no PA00085507 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. des chartes du 8 janvier 1125 et du 28 mai 1139 de Konrad III confirme la fondation de l'abbaye par « Hugonis de Calmillis (Hugues de Charmoilles), Amideo de Novo Castro (Amédée de Neuchâtel), Ricardo de Montefalconis (Richard de Montfaucon) », (en) Charles Cawley, « Burgundy kingdom nobility », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy,‎ 2006-2014.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Chèvre, Lucelle : histoire d'une ancienne abbaye cistercienne, Delémont, 1973.
  • François Kohler, « Lucelle », dans Bernard Prongué (dir.), Le Canton du Jura de A à Z, Porrentruy, Office du patrimoine historique, 1991.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]