Abbaye de Forde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Forde
Image illustrative de l'article Abbaye de Forde
L’abbaye de Forde

Diocèse Diocèse d'Exeter
Patronage Sainte Marie
Numéro d'ordre (selon Janauschek) XCVIII (98)[1]
Fondation 1133
Début construction 3 mai 1136
Fin construction 1143
Cistercien depuis 1133
Dissolution 1539
Abbaye-mère Abbaye de Waverley
Lignée de Abbaye de Cîteaux
Abbayes-filles 426 - Bindon (1149-1539)
533 - Dunkeswell (1201-1539)
Congrégation Ordre cistercien
Période ou style gothique
Protection Monument classé (grade II, le 19 décembre 1986 sous le numéro 1000717)[2]

Coordonnées 50° 50′ 31″ N 2° 54′ 36″ O / 50.842061800709, -2.9100295348194 ()50° 50′ 31″ Nord 2° 54′ 36″ Ouest / 50.842061800709, -2.9100295348194 ()  [3]
Pays Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Comté Dorset
District West Dorset
Ville Thorncombe (en)
Site http://www.fordeabbey.co.uk/

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Abbaye de Forde

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Abbaye de Forde

Géolocalisation sur la carte : Dorset

(Voir situation sur carte : Dorset)
Abbaye de Forde

L’abbaye de Forde est une abbaye cistercienne située à Thorncombe (en), située dans le Dorset (mais à proximité immédiate de la ville de Chard qui est dans le Somerset), en Angleterre. Elle a été bâtie à partir de 1141. Comme la plupart des abbayes anglaises, elle a été fermée en 1539, durant la campagne de dissolution des monastères.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le prieuré de Brightley[modifier | modifier le code]

En 1133, Richard de Brioniis (aussi connu sous le nom de Richard FitzBaldwin) demande aux moines de l'abbaye de Waverley de venir fonder une abbaye cistercienne sur son fief, à Brightley (en). Ceux-ci acceptent et, en 1136, les moines sont installés. Mais le terrain est inadapté à l'implantation d'une grande abbaye, notamment à cause de la proximité des Dartmoor incultivables. Les moines jettent donc l'éponge et choisissent de regagner leur abbaye-mère, celle de Waverley dans le Surrey[4].

La fondation de l'abbaye[modifier | modifier le code]

Sur le chemin du retour, les moines rencontrent la sœur de leur protecteur, Adelicia de Brioniis. Entretemps, son frère Richard est mort, et, tenant à honorer la promesse du défunt, celle-ci leur propose un site qu'elle juge plus adapté aux besoins d'une vie monastique, le manoir de Thorncombe, situé dans la vallée de la rivière Axe (en), d'où le nom de l'abbaye, située sur un passable guéable (gué se traduisant en anglais par ford)[5]. Les moines acceptent cette proposition ; en sept ans, l'abbaye est construite[4].

Prospérité et renommée[modifier | modifier le code]

L'abbaye de Forde prospère rapidement et fonde deux abbayes-filles, Bindon en 1149 et Dunkeswell en 1201[3]. Son troisième abbé, Baudouin de Forde (Baldwin), est nommé archevêque de Cantorbéry de 1185 à sa mort en 1190, alors qu'il participait à la troisième croisade. C'est lui qui avait couronné Richard Cœur de Lion[6]. Son successeur, John Devonius, n'est pas moins traité avec honneurs puisqu'il est choisi par Jean sans terre pour être son confesseur[4].

La dissolution[modifier | modifier le code]

En 1539, comme de nombreuses autres abbayes anglaises, à la suite de la rupture entre Henry VIII et l'Église catholique, l'abbaye de Thame est fermée lors de la campagne de dissolution des monastères[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (la) Leopold Janauschek, Originum Cisterciensium : in quo, praemissis congregationum domiciliis adjectisque tabulis chronologico-genealogicis, veterum abbatiarum a monachis habitatarum fundationes ad fidem antiquissimorum fontium primus descripsit, t. I, Vienne,‎ 1877, 491 p. (lire en ligne), p. 133-134.
  2. (en) « Forde Abbey », sur http://list.english-heritage.org.uk/, English Heritage (consulté le 27 octobre 2013).
  3. a et b « Forde », sur http://www.cistercensi.info, Ordre cistercien (consulté le 27 octobre 2013).
  4. a, b, c et d (en) « Forde Abbey — Historic house & gardens », sur http://www.fordeabbey.co.uk/, Abbaye de Forde (consulté le 27 octobre 2013).
  5. (en) « Forde Abbey and Garden », sur http://www.dorsethistory.co.uk/, Dorset history (consulté le 27 octobre 2013).
  6. (en) « History: Forde Abbey », sur http://www.thorncombe-village-trust.co.uk/, Thorncombe (consulté le 27 octobre 2013).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :