Abbaye de Dunbrody

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Dunbrody
Image illustrative de l'article Abbaye de Dunbrody
Vue de l'abbaye de Dunbrody depuis l'Est
Présentation
Nom local Dunbrody Abbey
Culte Catholicisme
Type Abbaye
Rattachement Ordre cistercien
Début de la construction XIIe siècle
Géographie
Pays Drapeau de l'Irlande Irlande
Région Comté de Waterford
Commune Waterford
Coordonnées 52° 17′ 01″ N 6° 57′ 36″ O / 52.2835, -6.96 ()52° 17′ 01″ Nord 6° 57′ 36″ Ouest / 52.2835, -6.96 ()  

Géolocalisation sur la carte : Irlande

(Voir situation sur carte : Irlande)
Abbaye de Dunbrody

L'abbaye de Dunbrody est une ancienne abbaye cistercienne fondée en 1170 et située à 10km à l'Est de Waterford dans le Comté de Wexford, en Irlande. L'abbatiale, construite au XIIIe siècle suivant un plan cruciforme est, avec ses 59 mètres de long, une des plus grandes d'Irlande.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'abbaye, fondée en 1170 (ou 1171, voire 1181 ou 1182 selon d'autres sources) après l'invasion normande de l'Irlande, par Hervé de Montmorency, oncle de Richard FitzGilbert de Clare (appelé Strongbow) fut achevée vers 1220, même si des travaux complémentaires ont duré quelque temps après.

Herve de Montmorency accorda un octroi sur les terres environnantes aux moines de Bildewas dans le Shropshire en Angleterre, à condition de construire une abbaye pour des moines cisterciens ou pour l'Ordre Blanc (à cause la couleur de leurs tuniques) et à la condition qu'il y ait un sanctuaire dans l'Abbaye pour tous les malfaiteurs. Consacrée « à St. Marie, à jamais Sainte Vierge, et à St. Benoît », elle était parfois appelée l'« abbaye de St. Marie de Port », à cause du refuge qu'elle constituait.

L'abbaye de Dunbrody était donc fille de l'abbaye de Buildwas en Angleterre, elle-même fille de l'abbaye de Clairvaux. Dunbrody fut cependant rapidement subordonnée à l'abbaye Ste Marie de Dublin, parce que les moines anglais estimaient le pays trop vide d'agglomérations.

Hervé de Montmorency fut le premier abbé du cloître. Il y mourut en 1205, à 75 ans, et fut enseveli dans l'abbaye.

L'abbaye devint florissante au cours de siècles suivants. L'affairisme des moines fut d'ailleurs remarqué: en 1355, William de Ross, l'abbé de Dunbrody, ainsi que les moines Adam et Hugh Barry, furent accusés d'avoir emprisonné un certain Thomas Herlyn, moine de Tintern et volé deux de ses chevaux, d'une valeur de quarante shillings. Puis ils expulsèrent l'abbé de Tintern, Thomas de Wiggemore, en lui confisquant trois chevaux estimés à huit marks. Les moines de Dunbrody furent acquittés.

L'abbaye fut dissoute en 1536, en plein schisme entre anglicans et catholiques. Sa fin fut actée en 1542 quand Alexander Devereux, le dernier abbé de Dunbrody, céda au roi Henri VIII d'Angleterre, à ses héritiers et successeurs, l'abbaye et tous ses biens. Alexander Devereux se convertit à l'anglicanisme et devint évêque de Ferns.

Les terres et l'abbaye devinrent la possession de la famille Etchingham. En 1642, Jane Etchingham, l'héritière, épousa le second comte de Donegall, dont les descendants (la famille Chichester) possèdent encore les terres. Les bâtiments furent remis en 1911 à l'Office of Public Works d'Irlande, qui assure la conservation des ruines.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'abbatiale est un bâtiment cruciforme typique tourné vers l'Est, avec une petite chapelle dans chaque transept. Sa construction se situerait entre 1210 et 1240.

La tour-lanterne à la croisée du transept date du XVe siècle. Les bâtiments conventuels et le cloître sont au Sud de la nef.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :