Abbaye de Bindon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Bindon
Image illustrative de l'article Abbaye de Bindon
Le site actuel de l'abbaye de Bindon

Diocèse Diocèse de Lincoln
Patronage Sainte Marie
Numéro d'ordre (selon Janauschek) CCCCXXVI (426)[1]
Fondation 27 septembre 1172
Dissolution 14 mars 1539
Abbaye-mère Abbaye de Forde
Lignée de Abbaye de Cîteaux
Abbayes-filles Aucune
Congrégation Ordre cistercien
Période ou style

Coordonnées 50° 40′ 50″ N 2° 12′ 29″ O / 50.680430179927, -2.2080799107488 ()50° 40′ 50″ Nord 2° 12′ 29″ Ouest / 50.680430179927, -2.2080799107488 ()  [2]
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Comté Dorset
District Purbeck
Ville Wool (en)
Site http://www.natural-spring.co.uk/

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Abbaye de Bindon

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Abbaye de Bindon

Géolocalisation sur la carte : Dorset

(Voir situation sur carte : Dorset)
Abbaye de Bindon

L’abbaye de Bindon est une abbaye cistercienne située à Wool (en), dans le Dorset, en Angleterre. Elle a été bâtie à partir de 1172. Comme la plupart des abbayes anglaises, elle a été fermée en 1536, durant la campagne de dissolution des monastères.

Histoire[modifier | modifier le code]

Little Bindon[modifier | modifier le code]

Le site originel de l'abbaye de Bindon (à l'arrière-plan de la photographie).

En 1149[3], William et Maud de Glastonia demandent à des moines de l'abbaye de Forde de construire une abbaye dans le site connu aujourd'hui sous le nom de Little Bindon. Cet emplacement est situé juste sous le revers de la falaise de Bindon Hill (en), à proximité de Lulworth Cove, sur la Jurassic Coast[4].

La fondation de l'abbaye[modifier | modifier le code]

En 1172, Roger et Maud de Newburgh proposent aux moines un nouveau site plus conforme aux habitudes cisterciennes, dans la vallée de la Frome (en). Une charte du roi Henri III vient confirmer cette donation le 4 avril 1234[4].

Liste des abbés de Bindon[modifier | modifier le code]

  • John, resigned 1191, in which year he became abbot of Ford (fn. 67)
  • Henry (fn. 68)
  • Ralph, attesté en 1227
  • John, attesté en 1232
  • William
  • Robert, attesté en 1243 et en 1252
  • Reginald, attesté en 1275
  • William, attesté en 1290
  • Walter, élu en 1309
  • Richard, attesté en 1316
  • John de Monte Acuto, deposé en 1331 ou 1332 par le chapitre général de Cîteaux
  • William, attesté en 1331 (probablement abbé par intérim)
  • Roger Harnhull, nommé en 1332
  • William de Comenore, élu en 1338
  • Philip, attesté en 1350
  • William Chetus ou Cletus, élu en 1361
  • William Fordington, attesté en 1400
  • Robert Lulworth, attesté en 1433
  • John Smith, attesté en 1444
  • William Comere, attesté en 1446
  • Robert, attesté en 1458 et en 1464
  • Thomas, attesté en 1467
  • John, attesté en 1485 et en 1495
  • John Bryan, attesté en 1499
  • John Waleys, attesté en 1523
  • Thomas, attesté en 1529
  • John Norman, élu en 1534, déposé en 1539[4].

La dissolution[modifier | modifier le code]

En 1536, comme de nombreuses autres abbayes anglaises, à la suite de la rupture entre Henry VIII et l'Église catholique, l'abbaye de Bindon est menacée de fermeture lors de la campagne de dissolution des monastères. Elle se sauve provisoirement par le peiement d'une rançon de 300 livres par an. Le 14 mars 1539, elle est finalement fermée et les moines chassés[4]. La plus grand partie de l'abbaye est détruite et ses pierres réutilisées pour d'autres constructions. Après avoir connu de multiples propriétaires, les ruines échoient en 1641 à la famille Weld, qui les possède encore[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (la) Leopold Janauschek, Originum Cisterciensium : in quo, praemissis congregationum domiciliis adjectisque tabulis chronologico-genealogicis, veterum abbatiarum a monachis habitatarum fundationes ad fidem antiquissimorum fontium primus descripsit, t. I, Vienne,‎ 1877, 491 p. (lire en ligne), p. 260.
  2. « Bindon », sur http://www.cistercensi.info, Ordre cistercien (consulté le 29 octobre 2013).
  3. a et b « Bindon Abbey Ruins », sur http://www.dorsethistory.co.uk/, Dorset History (consulté le 29 octobre 2013).
  4. a, b, c et d « House of cistercian monks — 9. The abbey of Bindon », sur http://www.british-history.ac.uk, British History (consulté le 29 octobre 2013).

Lien externe[modifier | modifier le code]