Abbaye d'Altenburg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye d'Altenburg
Image illustrative de l'article Abbaye d'Altenburg
Vue de l'abbaye
Présentation
Nom local Stift Altenburg
Culte Catholicisme
Début de la construction XIIe siècle
Fin des travaux XVIIIe siècle (reconstruction)
Style dominant style baroque
Site web www.stift-altenburg.at
Géographie
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Région Basse-Autriche
Commune Altenburg
Coordonnées 48° 38′ 40″ N 15° 35′ 38″ E / 48.6444, 15.593948° 38′ 40″ Nord 15° 35′ 38″ Est / 48.6444, 15.5939  

Géolocalisation sur la carte : Autriche

(Voir situation sur carte : Autriche)
Abbaye d'Altenburg

L’abbaye d'Altenburg est une abbaye bénédictine, située à Altenburg, près de Horn en Basse-Autriche. Elle appartient à la Confœderatio Benedictina Ordinis Sancti Benedicti, c'est-à-dire à la Confédération bénédictine de l'Ordre de Saint-Benoît, au sein de la congrégation bénédictine d'Autriche.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'abbaye a été fondée par la comtesse Hildeburge de Poigen-Rebgau en 1144. Elle est reconstruite en style baroque sous la direction des abbés Raymond Boxler et Placide Much (entre 1730 et 1733), après que les troupes suédoises eurent détruit l'église gothique pendant la Guerre de Trente Ans. Joseph II, imprégné des idées des Lumières, interdit à l'abbaye de recevoir des novices en 1794, mais l'abbaye réussit à survivre. Elle est confisquée par les autorités nationales-socialistes en 1940, l'abbé est arrêté l'année suivante et l'abbaye fermée. Elle abrite les troupes soviétiques en 1945 qui endommagent gravement les bâtiments. Les moines se remettent à l'œuvre et l'abbé Maur Knappel (1947-1968) restaure les édifices, dont certains étaient en ruines.

Église abbatiale[modifier | modifier le code]

L'église est vouée à saint Lambert et ses fondations romanes encore perceptibles. Le clocher reconstruit en 1820, après un incendie, conserve un aspect baroque. L'église est le bâtiment central de l'abbaye : elle relie le dortoir et le réfectoire à la partie nord, où se trouvent l'hôtellerie et les autres bâtiments de travail. La devise des bénédictins est depuis l'origine Ora et labora. L'architecte Joseph Munggenast est le maître d'œuvre de la reconstruction avec Leopold Wißgrill. Le célèbre fresquiste Paul Troger a décoré les quatre coupoles et peint l'Assomption de Marie, au-dessus du maître-autel. Le stucateur Franz Joseph Holzinger a embelli l'intérieur, avec force guirlandes, putti et décor floral, tandis que les trompes-l'œil imitant le marbre de Johann Georg Hoppl achèvent de donner une impression de grandeur à l'ensemble.

L'orgue, construit par Anton Pfliegler de Vienne, date de 1773. La crypte décorée en style rococo est une pure merveille.

C'est dans l'hôtellerie, près du verger, que se trouvent les appartements impériaux. Ils abritent aujourd'hui les bâtiments des Petits Chanteurs, réputés dans toute l'Europe centrale.

Galerie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]