Abbaye Notre-Dame d'Ambronay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye Notre-Dame d'Ambronay
Image illustrative de l'article Abbaye Notre-Dame d'Ambronay
Vue du cloître de l'abbaye.
Présentation
Culte Catholicisme
Type Abbaye
Début de la construction VIIIe siècle
Style dominant Architecture gothique
Protection
Logo monument historique Classé MH (1889, 1905, 1992)
 Inscrit MH (1928, 1964, 1991)[1]
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Ain
Commune Ambronay
Coordonnées 46° 00′ 24″ N 5° 21′ 42″ E / 46.00667, 5.36167 ()46° 00′ 24″ Nord 5° 21′ 42″ Est / 46.00667, 5.36167 ()  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye Notre-Dame d'Ambronay

Géolocalisation sur la carte : Ain

(Voir situation sur carte : Ain)
Abbaye Notre-Dame d'Ambronay

L'abbaye Notre-Dame d'Ambronay est une abbaye bénédictine, fondée au XIe siècle par Barnard de Romans, qui se dresse sur la commune d'Ambronay dans le département de l'Ain en région Rhône-Alpes.

Au titre des monuments historiques, l'église Notre-Dame fait l’objet d’un classement par arrêté du 21 décembre 1889 ; le cloître et la salle capitulaire font l’objet d’un classement par arrêté du 27 décembre 1905, la tour des Archives fait l’objet d’une inscription par arrêté du 26 novembre 1928, les façades et toitures de la tour Dauphine font l’objet d'une inscription par arrêté du 16 novembre 1964, les parties non classées des bâtiments dits conventuels et des bâtiments de l'infirmerie font l’objet d'une inscription par arrêté du 26 mars 1991, et les bâtiments composant l'abbaye, bâtiments dits conventuels, bâtiments de l'infirmerie, logis abbatial, pigeonnier font l’objet d’un classement par arrêté du 14 décembre 1992[1].

Situation[modifier | modifier le code]

L'abbaye Notre-Dame est située dans le département français de l'Ain sur la commune d'Ambronay, au centre du bourg. Située entre Savoie et Dauphiné, province qu'elle finira par intégrer, elle constituera pendant plusieurs siècles une abbaye défensive.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle fut originellement fondée à la fin du VIIIe siècle (en 797 selon le Gallia Christiana) par Saint Barnard, officier de Charlemagne. Par privilège papal, elle jouit d'une totale souveraineté, ne dépendant que du Vatican.

En 1282, elle est mise sous la protection du comte Philippe Ier de Savoie. D'architecture gothique, elle présente des parties des Xe siècle, XIIIe siècle et XVe siècle. À la Révolution française en 1789, avec la mise à disposition de la nation des biens du clergé, l’abbatiale accueille les offices paroissiaux. L'église paroissiale Saint-Nicolas qui se trouvait sur l'actuel parvis, est peu à peu complètement détruite. Au plus fort du mouvement, elle est transformée en Temple de la Raison pour redevenir l’église que l’on connaît actuellement. Au fil du temps, les bâtiments conventuels connaissent de nouvelles destinations liées aux événements, grange, prison, école, bâtiment de garnison, logements sociaux, etc.

En 1889, le classement de l'église Notre-Dame aux monuments historiques amorce une politique de protection et de restauration qui prendra véritablement son essor après la Seconde Guerre mondiale. En 1980, l’association Art et Musique crée le festival d’Ambronay qui se tient chaque année en octobre et novembre autour de la diffusion puis de la production de concerts de musique ancienne et baroque. Le répertoire baroque, alors en pleine redécouverte, révèle les riches attraits acoustiques de l’abbatiale et en fait sa réputation. Labellisée Centre culturel de rencontre depuis 2003, l'abbaye d'Ambronay est devenu un lieu de concerts, de conférences et d'expositions.

En 2008 le conseil général, propriétaire d’une partie du site, lance une campagne de travaux de restauration en trois phases. Dans le cadre du contrat de projets État-région 2007-2013, l’État et la région Rhône-Alpes accompagnent la réalisation de ces travaux, notamment de la phase 1 (restauration de l’aile sud, du retour et de la tour des archives). Ces travaux permettront au site de bénéficier d’espaces d’accueil, de travail, d’hébergement et de restauration pour le centre culturel de rencontre. Ce programme est soutenu notamment par la Fondation du Crédit agricole - Pays de France.

Description[modifier | modifier le code]

Elle est composée de l'église abbatiale Notre-Dame d'Ambronay et d'un ensemble de bâtiments entourant un cloître à deux niveaux. Elle est dotée de deux tours, originellement fortifiées[2] : la tour des archives et la tour Dauphine. Depuis 2003, elle est occupée par le centre culturel de rencontre d'Ambronay qui organise notamment le festival d'Ambronay. L'abbatiale qui constitue l'église paroissiale est donc toujours utilisée à des fins religieuses.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Liste des abbés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Abbaye (ancienne) », base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. Charles-Laurent Salch, Dictionnaire des châteaux et des fortifications du Moyen Âge en France,‎ 1987, 1304 p. (ISBN 2865350703), p. 30.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir la catégorie : Abbaye Notre-Dame d'Ambronay.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]