Abbas Mahmoud Al Akkad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abbas Mahmoud Al Akkad, né en 1889 à Assouan et mort en 1964 au Caire, est un écrivain et philosophe égyptien.

Autodidacte de formation, il s'est doté d'une vaste culture arabe et anglo-saxonne. En 1923, il fonde le journal wafdiste Al-Balâgh et y devient pendant l'entre-deux-guerres un polémiste défenseur des libertés de talent. Outre ses poèmes, il a notamment écrit un roman psychologique, Sara (1938), et des essais, notamment de critique littéraire.

Lien externe[modifier | modifier le code]