Abba Lerner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Abba Patchya Lerner)
Aller à : navigation, rechercher

Abba Patchya Lerner

Description de l'image  Abba Lerner.jpg.
Naissance 28 octobre 1903
Bessarabie
Décès 27 octobre 1982 (à 78 ans)
Tallahassee, Floride (Drapeau des États-Unis États-Unis)
Champs Économie
Renommé pour Indice de Lerner

Abba Ptachya Lerner est un économiste américain né en Bessarabie le 28 octobre 1903 et décédé à Tallahassee en Floride le 27 octobre 1982.

Il est connu pour avoir défini l'indice de Lerner, un indice permettant de mesurer le degré concurrence au sein d'un secteur économique à partir du taux de marge des entreprises du secteur.

C'est aussi à lui que l'on doit la première formulation de l'idée, généralement attribuée à John Maynard Keynes, que le gouvernement peut augmenter la demande agrégée en pratiquant le déficit budgétaire[1],[2].

Il est considéré par certains comme le « Milton Friedman de gauche »[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Lerner est né le 28 octobre 1903 en Bessarabie (Empire russe). Il a grandi à Londres. Dès l'âge de seize ans, il a travaillé comme machiniste, professeur d'hébreu, et comme homme d'affaires[1].

Il commence à s'intéresser à l'économie au moment de la Grande Dépression en 1929 où après avoir fait faillite, il se rend à un cours d'économie à la London School of Economics[1]. Un séjour de six mois à Cambridge en 1934-1935 le mit en contact avec John Maynard Keynes.

Lerner épouse Alice Sendak en 1930. Ils ont eu deux enfants jumeaux, Marion et Lionel, en 1932.

Dans son article de 1934, The Concept of Monopoly and the Measurement of Monopoly Power, il défend l'idée que le prix doit être égal au coût marginal et définit le taux de marge comme une mesure du pouvoir de monopole de l'entreprise[1].

En 1937, Lerner émigre aux États-Unis et se lie d'amitié avec ses adversaires intellectuels Milton Friedman et Barry Goldwater[1].

En 1944, lors d'une conférence de John Maynard Keynes qui redoute que le taux d'épargne devienne trop élevé après la guerre, Abba Lerner suggère que le gouvernement pourrait augmenter la demande agrégée en créant du déficit budgétaire par une augmentation des dépenses publiques et/ou une diminution des taxes. Inversement, dans le cas où la demande agrégée serait trop forte, le gouvernement pourrait dégager un surplus budgétaire. Ce mécanisme, connu sous le nom de relance keynésienne, aurait en fait été formulé pour la première fois par Abba Lerner[2].

Il est l'auteur du théorème de symétrie de Lerner qui stipule que, sur la base d'une hypothèse d'une balance commerciale nulle (valeur des biens exportés égale à valeur des marchandises importées d'un pays donné), un droit ad valorem tarifaire à l'importation (pourcentage de la valeur ou un montant par unité) aura les mêmes effets qu'une taxe à l'exportation. Le théorème est basée sur l'observation que l'effet sur les prix relatifs est le même quelle que soit la politique (droits de douane ad valorem ou taxes à l'exportation) appliquée.

Publications[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) « Abba Ptachya Lerner », sur The Concise Encyclopedia of Economics (consulté le 24 février 2013)
  2. a et b Colander 1984

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :