Abagelard de Hauteville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abagelard de Hauteville est un prince normand d'Italie, fils aîné de Onfroi de Hauteville, comte de Melfi et d'Apulie, et d'une princesse lombarde d'Italie méridionale, Altrude de Sorrente.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né après 1044 (date d'arrivée probable de son père en Italie), Abagelard est encore très jeune lorsque son père meurt prématurément en 1057 ; ce dernier le confie, lui et son frère cadet Herman, à Robert Guiscard, leur oncle. Celui-ci, succédant naturellement à son frère étant donnée la minorité de ses neveux, compte bien garder leurs possessions pour son propre compte.

Abagelard, une fois devenu majeur, se révolte fréquemment contre l’autorité de Guiscard (dès 1064), ce puissant oncle, s’estimant le légitime successeur de son frère Onfroi. Il est banni en 1068.

Cependant, Guiscard lui pardonne étrangement plusieurs fois ses vaines tentatives de rébellion, lui offrant même des terres et des cités. Début 1072, en relation avec Richard Ier d'Aversa, il participe à la révolte des Capouans contre Guiscard, puis à une nouvelle rébellion contre ce dernier en 1072/1073 et en 1078.

Banni une nouvelle fois en juin 1080, il séjourne en Orient, complotant à Byzance où il est accueilli par l'empereur byzantin Alexis Comnène, ennemi juré des Normands, et cherche une nouvelle fois des appuis pour tenter de s'emparer des possessions normandes d'Italie.

Abagelard meurt prématurément en Illyrie (ou en Grèce), aux environs d'avril 1081, peut-être assassiné. Il est inhumé sur place et sa dépouille ne sera jamais rapatriée à Venosa, lieu de sépulture familiale des Hauteville d’Italie.