Abacost

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mobutu en abacost (à gauche) en 1983.

L'abacost, abréviation de « à bas le costume », est une doctrine vestimentaire imposée par Mobutu en vigueur au Zaïre entre 1972 et 1990. Afin d'affranchir la population de la culture coloniale, elle interdisait le port du costume et de la cravate, au profit d'un veston d'homme, lui-même appelé « abacost » sans col, taillé dans un tissu léger et généralement à manches courtes [1][2].

Dans les faits, l'abacost devint le symbole vestimentaire de la nomenklatura au pouvoir; son obligation disparut avec le retour du multipartisme. Dans la foulée, la cravate aussi était considérée comme une marque de mundele ndombi, qui signifie le « Blanc noir. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. François Misser, Géopolitique du Congo (RDC), Editions Complexe,‎ 2006 (ISBN 9782804800710)
  2. Omer Queffélec et Ambroise Massoumou, Le français en République du Congo: sous l'ère pluripartiste (1991-2006), Archives contemporaines,‎ 2007 (ISBN 9782804800710), p. 82