Aari (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Ari (langue).
Aari
ʔaːrí
Parlée en Éthiopie
Nombre de locuteurs 155 000 (en 1994)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 aiw
IETF aiw

L'aari (autonyme, ʔaːrí) est une langue afro-asiatique de la branche des langues omotiques parlée en Éthiopie, dans le wäräda de Bako-Gazär, par les Aari dont la population s'élevait en 1994 à 155 000 personnes[1].

Les Aari[modifier | modifier le code]

Village Aari près de Jinka

Les Aari vivent essentiellement sur les pentes et les hauts plateaux de Gemu-Gofa, même si certains sont établis dans les basses terres. Le peuple est divisé en dix tribus, les Bako, Kure, Shangama, Bio, Sido, Argenne, Ubamer, Bargedda, Galila et Gossa[2].

Classification[modifier | modifier le code]

L'aari est classé parmi les langues couchitiques occidentales, un sous-groupe aussi appelé omotique. Les langues omotiques sont considérées par certains linguistiques comme étant une branche des langues afro-asiatiques et non comme appartenant au couchitique.
La langue fait partie du sous-groupe de l'omotique méridional, avec le continuum linguistique hamer-banna.

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux montrent la phonologie de l'aari : les consonnes[3] et les voyelles[4].

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] u [u]
Moyenne e [ɛ] o [ɔ]
Ouverte a [a]

Consonnes[modifier | modifier le code]

Bilabiales Alvéol.[5] Dorsales Glottales
Palatales Vélaires Uvulaires
Occlusives Sourdes t [t] k [k] q [q] ʔ [ʔ]
Sonores b [b] d [d] g [g]
Implosives p’ [ƥ] d’ [ɗ]
Fricatives Sourdes f [f] s [s] š [ʃ] h [h]
Sonores z [z] ž [ʑ][6]
Affriquée Sourdes ts [t͡s] č [t͡ʃ]
Sonores dʒ [d͡ʑ][6]
Éjectives ts’ [t͡sʰ’] č’ [t͡ʃ’]
Nasales m [m] n [n]
liquides l [l]
roulées r [r]
Semi-voyelle w [w] y [j]

Allophones[modifier | modifier le code]

L'uvulaire [q] est fricativisée, entre deux voyelles, par exemple ʃóχa ou, ʃóʁa ou ʃóqa, corne[7]. À l'initiale elle peut être [q͡χ]. La nasale [n] s'assimile à la consonne suivante et peut être dentale, alvéolaire, palatalo-alvéolaire ou uvulaire[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Selon Ethnologue.com
  2. Hayward, 1990, p. 425, d'après Haberland (1959).
  3. Hayward, 1990, p. 429.
  4. Hayward, 1990, p. 433.
  5. Et dentales.
  6. a et b La valeur de ces phonèmes n'est pas sûre. Hayward les transcrit [ζ] et [dζ]. Hayward, 1990, p. 430.
  7. Hayward, 1990, p. 430.
  8. Hayward, 1990, p. 431.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Hayward, Richard J., Notes on the Aari Language, Omotic Language Studies (Richard J. Hayward, Éditeur), p. 425-493, Londres, School of Oriental and African Studies, University of London, 1990, ISBN 978-0-7286-0166-6
  • (en) Yochi Tsuge, « On the Consonant Correspondences of South Omotic Languages », in Essays in Northeast African Studies, Senri Ethnological Studies 43, 1996, p. 163-188. (copie en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]