A Touch of Sin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

A Touch of Sin

Titre original Tian zhu ding
Réalisation Jia Zhangke
Scénario Jia Zhangke
Pays d’origine Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Genre Drame
Durée 133 minutes
Sortie 2013

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

A Touch of Sin (天注定, en hanyu pinyin : Tian zhu ding) est un film chinois écrit et réalisé par Jia Zhangke, sorti en 2013.

Présenté en sélection officielle au festival de Cannes 2013, il remporte le Prix du scénario.

Le titre anglais, qui signifie « un soupçon de péché », est une référence à un film réalisé par King Hu en 1971, A Touch of Zen (俠女), l'un des films les plus connus de wuxia.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le premier récit se déroule dans le Shanxi au nord-est où Dahai, un mineur, se révolte contre la corruption. Le deuxième récit se déroule dans la ville de Chongqing au bord du Yangzi Jiang où vit la famille de Zhou San pendant qu'il commet des braquages dans différentes villes du pays . Le troisième récit se passe dans le Hubei, en Chine centrale, où Xiao Yu fait l'accueil dans un établissement proposant sauna et massage. Le quatrième récit a pour décor Dongguan dans le Guangdong au sud où Xiao Hui fait divers petits boulots (ouvrier dans une usine de textile, employé dans un club).

Le film dépeint également des histoires de wuxia (chevaliers errants).

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le film raconte quatre histoires tragiques distinctes se déroulant dans quatre endroits et milieux sociaux différents à travers la Chine d'aujourd'hui. Le film est basé sur des histoires réelles (les récits sont inspirés respectivement des affaires Hu Wenhai, Zhou Kehua, Deng Yujiao et des suicides dans les usines Foxconn)[1], mais le cinéaste dit avoir utilisé uniquement les détails les plus frappants, sans faire un film documentaire[2].

Accueil[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Sortie en Chine[modifier | modifier le code]

Le film obtient l'autorisation de sortir en Chine, mais, à la suite des attentats de novembre à Taiyuan et de décembre sur la Place Tian'anmen, la sortie est repoussé sine die sans qu'il soit néanmoins interdit[2]. Le cinéaste avait, lors de négociations avec la censure sur le scénario, accepté de changer « des détails, principalement dans les dialogues » afin d'assurer cette sortie[2]. Des slogans considérés comme trop « sarcastiques » scandés par la foule lors de la descente d'avion du patron on aussi été supprimés[2].

Analyse[modifier | modifier le code]

Chaque fois, un personnage se retrouve confronté à la société chinoise qui écrase l'individu, la solution passera par une explosion de violence dans laquelle se détruira l'individu.[réf. souhaitée]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Emmanuelle Jardonnet, « Les quatre histoires vraies qui ont inspiré “A Touch of Sin” », sur Le Monde,‎
  2. a, b, c et d Philippe Grangereau, « Jia Zhangke : « Mon prof avait peur que je sème la zizanie » », Libération,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]