A Sei Voci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
A Sei Voci
Pays de résidence Drapeau de la France France
Type de formation groupe vocal
Genre musique de la Renaissance et musique baroque
Membres fondateurs Rachid Safir, Bernard Fabre-Garrus, Régis Oudot, Alain Dehont, Gael de Kerret, Alain Zaepffel, Philippe Balloy
Création 1977
Dissolution 2011
Effectif 6

Le groupe A Sei Voci est un groupe vocal français, fondé en 1977[1] par Rachid Safir, Bernard Fabre-Garrus, Régis Oudot, Alain Dehont, Gael de Kerret, Alain Zaepffel et Philippe Balloy, qui se consacre essentiellement aux répertoires Renaissance et baroque.

Historique[modifier | modifier le code]

Formé d'un noyau de six voix solistes (d'où son nom), il a été élu Ensemble vocal de l'année aux Victoires de la musique classique en 1994.

Le groupe a suscité plusieurs œuvres de musique contemporaine.

En 1991, l'équipe se renouvelle autour de Bernard Fabre-Garrus (décédé le 19 août 2006). Elle forme un noyau de 4 chanteurs : Thierry Bréhu, James Gowings, Raoul Le Chenadec et Bernard Fabre-Garrus.

Le projet musical suit trois grands axes :

  • La musique de la Renaissance est à l’origine de la création de l’ensemble. L’interprétation de la musique franco-flamande, celle de Josquin Desprez en particulier, est une spécialité de l’ensemble. Peu à peu, A Sei Voci étend son regard vers les compositeurs anglais, italiens, portugais et espagnols.
  • La musique baroque italienne du XVIIe siècle qui, à partir des années 1990 et de la rencontre du musicologue Jean Lionnet, devient une préoccupation essentielle. L’exploration de ce répertoire donne lieu à des créations et enregistrements discographiques (Bencini, Jommelli, Fabri, Cazzati, Perti…).
  • La musique contemporaine, dernier volet de la trilogie, permet à A Sei Voci de s'impliquer par ses commandes dans le domaine de la création. C’est ainsi que plusieurs compositeurs, notamment Thierry Escaich, Michel Decoust, Guy Reibel et Michaël Levinas, ont écrit pour A Sei Voci.

L'ensemble A Sei Voci cesse ses activités en septembre 2011, pour des raisons économiques[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Série Josquin Desprez[modifier | modifier le code]

  • 1993 : Josquin Desprez : vol. 1 - Missa Ave maris stella. Motets à la Vierge. Astrée 8507.
  • 1995 : Josquin Desprez : vol. 2 - Missa De beata Virgine. Motets à la Vierge. Astrée 8560.
  • 1997 : Josquin Desprez : vol. 3 - Missa Hercules Dux Ferrariae. Astrée E 8601.
  • 1997 : Josquin Desprez : vol. 4 - Missa Gaudeamus & Motets à la Vierge. Astrée E 8612.
  • 2000 : Josquin Desprez : vol. 5 - Missa Pange Lingua & Motets. Astrée E 8639.
  • 2001 : Josquin Desprez : vol. 6 - Messes de l'Homme Armé. Avec la Maîtrise des Pays de Loire[3]. Astrée E 8809.

Enregistrements sur un compositeur[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Giovanni Gabrieli : Sacrae Symphonae. Avec Les Sacqueboutiers de Toulouse. LP Adda, réédition CD Accord 472,351.
  • 1981 : Guillaume Costeley : Musicque LP Erato 1981 ; réédition CD Erato 1999
  • 1982 : Carlo Gesualdo : Tenebrae Responsories. Benedictus. Miserere. Erato 97411, Warner Classics 2564 62782, Apex.
  • 1985 : L'Art sacré de Josquin Desprez. Forlane 16552.
  • 1992 : Elzéar Genet, dit Carpentras (en) : Lamentations du Prophéte Jérémie. Erato. MusiFrance 2292-45021.
  • 1993 : Charles d'Helfer (en) : Requiem, messe de funérailles des ducs de Lorraine. A Sei Voci. Avec La Psallette de Lorraine et Les Sacqueboutiers de Toulouse. Astrée 1994 ; réédition, Naïve 2010[4]
  • 1994 : Gregorio Allegri : Miserere a 9. Missa Vidi Turbam Magnam. De ore prudentis Repleti sunt omnes. Cantate domino. Miserere. Astrée E 8524.
  • 1995 : Clément Janequin : Le Verger de Musique. Avec l'ensemble de violes Labyrinthes. Astrée 8571.
  • 1995 : Pietro Paolo Bencini : Vesperae Beatae Virginis in Sancto Pietro Romae. Astrée 8540
  • 1996 : Niccolo Jommelli : Vesperae in Sancto Petro Romae. Miserere. Astrée 8590 (2 CD).
  • 1998 : Bartolomeo de Escobedo (en) : Missa Philippus Rex Hispaniæ. Avec Les Sacqueboutiers de Toulouse et le Chœur Philippus Rex Hispaniæ. Astrée 8640.
  • 1999 : Stefano Fabri (en) : Vesperae a quattuor Choris. Astrée 8663
  • 2000 : Monteverdi : Selva Morale ed altre raccolte spirituali. Naïve Astrée 8815.
  • 2000 : Pietro Paolo Bencini : Ave Maria. Missa de Oliveria. Astrée 8806
  • 2005 : Maurizio Cazzati : Requiem Messa e Salmi per li defonti. Studio S.M. D3030

Anthologies[modifier | modifier le code]

Autre enregistrement[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. A Sei Voci Cholet sur 49.agendaculturel.fr
  2. A Sei Voci, la fin de l’aventure choletaise dans Courrierdelouest.fr le 14 septembre 2011
  3. Maîtrise
  4. Bulletin de l'Atelier d'études sur la musique française des XVIIe & XVIIIe siècles Numéros 5 à 9 – Page 31 1994 "Helfer, Charles d', Astrée Auvidis E 8521 (enr. 1993) Requiem, messe de funérailles des ducs de Lorraine. A sei voci ; La Psallette de Lorraine ; Les Sacqueboutiers de Toulouse
  5. Schwann Opus: Fall 1999 – Page 908 Becky Barnhart : « 1999 A Sei Voci Salve Regina: Musiques festives mariales du grégorien au 17e siècle, avec Jean Boyer (orgue) — œuvres de Croce (Magnificat Quarti Toni), Morales (Jubilate Deo), Raquet (Fantaisie sur Regina Coeli), Gabrieli (Beata Es Virgo), Dufay (Alma Redemptoris Mater), Bruna (Tienta Sobre la Letame de le Virgen), Guerrero (Ave Virgo Sancbssima), Frescobaldi (Ricercar), Correa De Arauxo (Canto llano da la Immaculada Conception), Titelouze (Magnificat du Seme ton), anonymes (Gaudeamus; Regina Coeli; Salve Regina), Accord A ACD 206072. »
  6. Annales de Normandie – Volume 37 – Page 481 Centre national de la recherche scientifique (France) – 1987 Guillaume Costeley, Guillaume de Chastillon. Airs et chansons en Normandie au temps du roy Henry — 61350 Passais-la-Conception, Éditions Pluriel, B.P. 21, Mantilly. Disque 30 cm ou cassette. 90 F. Interprété par « A sei Voci ».