A Hard Day's Night (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir A Hard Day's Night.

A Hard Day's Night

Réalisation Richard Lester
Scénario Alun Owen
Acteurs principaux
Sociétés de production Walter Shenson
Pays d’origine Royaume-Uni, Drapeau : Royaume-Uni
Genre Film musical
Sortie 1964
Durée 87 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

A Hard Day’s Night, commercialisé sous le nom 4 Garçons dans le vent en France et Quatre gars dans le vent au Québec et au Nouveau-Brunswick, est un film britannique de Richard Lester, sorti en 1964. Il s'agit d'une comédie mettant en scène les Beatles.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Trois jours dans la vie des Beatles qui déclenchent partout où ils passent des phénomènes d'hystérie collective. Ils vont donner un concert à la télévision, et on les suit successivement dans le train, dans la rue, dans un club, en répétition, en concert, habituellement accompagnés du grand-père de Paul (joué par Wilfrid Brambell) qui sème la zizanie partout où il passe.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le film devait d'abord s'appeler The Beatles puis Beatlemania. Le titre vient finalement d'un accident de langage de Ringo Starr utilisé par John Lennon. En effet, celui-là avait dit après une journée d'enregistrement en studio, 'It was a hard day… night', rajoutant le mot night en s'apercevant qu'il faisait nuit[1],[2],[3]. « On a eu une longue journée au studio, et on a bossé toute la journée puis finalement une partie de la nuit. Je crois que je suis sorti en pensant qu'il faisait toujours jour, Et j'ai dit It's been a hard day…, puis j'ai regardé autour de moi pour me rendre compte qu'il faisait nuit et je me suis rattrapé : …night ! On est donc arrivés à A Hard Day's Night. » explique Ringo Starr[2]. Une fois le titre du film choisi, la chanson a aussitôt été composée et mise en musique par les Beatles dans la même nuit[1],[2],[3].

Le mot Beatles n'est jamais prononcé dans le film. Le nom Beatles apparaît sur un panneau lumineux derrière eux à la fin du concert au théâtre puis en clin d'œil dans la dernière scène du film quand ils montent dans un hélicoptère de la BEA qui se complète en TLES une fois la porte fermée.

Tournage[modifier | modifier le code]

Dans la scène où les Beatles jouent sur un terrain, John Lennon a dû être remplacé par une doublure. Il était alors en effet en campagne de promotion pour son livre In His Own Write.

La scène où Ringo a l'air extrêmement triste sur le bord de l'eau est le résultat d'une forte consommation d'alcool prise la nuit précédente. La musique est une orchestration de la chanson This Boy, que la partition écrite nommait entre parenthèses : Ringo's theme.

Caméo[modifier | modifier le code]

  • L'une des personnes présentes lors de la scène du théâtre de la télévision est un jeune inconnu du nom de Phil Collins.
  • Le réalisateur Richard Lester est brièvement aperçu derrière l'estrade lorsque les Beatles interprètent Tell Me Why.
  • Pattie Boyd, qui apparaît dans la scène du train, deviendra plus tard la première femme de George Harrison.
  • La personne transportant un violoncelle lors de la conversation entre John Lennon et Anna Quayle (Millie) est Mal Evans.

Prix et nominations[modifier | modifier le code]

George Martin a été nommé aux Oscars pour la musique du film.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. La trame sonore du film est le seul disque des Beatles a n'avoir que des chansons signées par le duo.
  2. La chanson Don't Bother Me est entendue dans le film mais n'est pas incluse dans l'album.
  3. Ses pièces instrumentales seront inclues dans la version américaine du disque.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Steve Turner, l'Integrale Beatles, les secrets de toutes leurs chansons", hors collection, 1999, p. 46-47
  2. a, b et c The Beatles Anthology, Seuil, 2000, p. 130
  3. a et b Marl Lewisohn, "The Complete Beatles Recording Sessions, The true Story of the Abbey Road Years", Hamlyn books, 1988, p. 43

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]