AO Kavala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

AO Kavala

Logo du AO Kavala
Généralités
Fondation 1965
Couleurs bleu
Stade Stade Kavala
Siège Kavala
Championnat actuel Football League (deuxième division)
Président Drapeau : Grèce Stavros Psomiadis
Entraîneur Drapeau : Grèce Nikos Papadopoulos
Site web www.kavalafc.gr

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

L'AO Kavala est un club grec de football basé à Kavala, fondé en 1965.

Historique[modifier | modifier le code]

L'AO Kavala est fondé en 1965 à la suite de la fusion du Phillipoi Kavala, de l'Iraklis Kavala et du AE Kavala. En 1969, le club est promu pour la première fois en Alpha Ethniki en devenant champion de Beta Ethniki.

Après s'être maintenu pendant 12 saisons, le club descend en fin d'Alpha Ethniki 1982 en Beta Ethniki. Après 11 années à ce niveau, et une année en Gamma Ethniki (1988-1989), le club remonte en 1994 en Superleague Ellàda (nouveau nom de la première division). Il redescend immédiatement à la fin de la saison suivante en 1995.

En 1996, Kavala devient champion de Beta Ethniki et peut à nouveau accéder à la Superleague Ellàda.

Pendant quatre saisons, le club se maintient mais redescend après la Superleague 2000. S'ensuivent quelques « années noires » pendant lesquelles l'AO Kavala navigue entre Beta Ethniki (2000-2001, 2002-2003) et Gamma Ethniki (2001-2002, 2003 à 2008).

En 2008, le club fait signer des joueurs comme Fánis Kateryannákis ou Alex Alves, qui emmènent l'équipe jusqu'à la promotion en Superleague Ellàda en terminant 3e de Beta Ethniki. Pour la saison 2009-2010, le président Psomiadis choisit de recruter plusieurs joueurs issus du championnat de France (Pierre Ducrocq, Frédéric Mendy, Wilson Oruma, Douglão, Djamel Abdoun, etc.) dans le but d'obtenir le maintien du club. Il recrute également le brésilien Diogo Rincón (en) et approche Jean Calvé mais celui-ci refuse le transfert. Guillaume Rippert, qui avait initialement signé un contrat de 3 ans, le résilie quelques jours plus tard pour cause d'engagements non tenus et envisage de porter plainte auprès de l'UEFA avec l'aide de l'UNFP[1]. En janvier 2010, l'international brésilien Denilson signe un contrat de 2 ans et demi avec le club[2].

L'AO Kavala assure son maintien aisément en terminant 6e, assez proche d'une qualification européenne. Sportivement, la saison suivante est similaire, avec une 7e place, mais le club est impliqué dans un scandale extra-sportif, une affaire de matchs truqués qui secoue l'ensemble du championnat grec. Une première décision de la commission de discipline condamne l'AO Kavala et l'Olympiakos Volos, également impliqué, à la relégation en deuxième division[3]. Les deux clubs parviennent dans un premier temps à faire annuler la décision en appel, les sanctions devant être limitées à plusieurs points de pénalité pour la saison suivante[4]. Mais alors que le championnat devait reprendre sous peu, les instances annoncent une sanction encore plus lourde que celle initiale en retirant leur licence professionnelle aux deux clubs, les contraignant à repartir en Delta Ethniki (quatrième division)[5].

L'AO Kavala dispute donc la saison 2011-2012 de Delta Ethniki, qu'il termine à la 4e place de son groupe. Ce classement devrait être insuffisant pour la montée, mais le club est finalement directement promu en Football League (nouveau nom de la deuxième division) en raison d'un nouveau rebondissement dans l'affaire de corruption : le conseil de la fédération juge en effet que la relégation en Delta Ethniki résultait d'une intervention illégale du gouvernement grec, et l'annule[6]. Le club termine cette saison 2012-2013 de Football League en milieu de tableau, à la 11e place.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Gare aux sirènes de Kavala », sur liberation.fr,‎ 15 août 2009 (consulté le 14 septembre 2013)
  2. « Denilson à Kavala », sur lequipe.fr,‎ 29 janvier 2010 (consulté le 14 septembre 2013)
  3. (en) « Olympiacos Volos, Kavala relegated to 4th division », Ekonom:east Media Group,‎ 28 juillet 2011 (lire en ligne)
  4. (en) « Greek clubs Volos, Kavala win relegation appeal », sur yardbarker.com, Associated Press,‎ 10 août 2011 (consulté le 14 septembre 2013)
  5. Dirk Diederich, « Volos et Kavala relégués en D4 », sur walfoot.be,‎ août 2011 (consulté le 14 septembre 2013)
  6. (el) « Les décisions du Conseil OEB 09/12/2012 »,‎ 9 décembre 2012 (consulté le 14 septembre 2013)

Lien externe[modifier | modifier le code]