AL

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède des paronymes ; voir : ale et HAL.
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.
  Sigles d’une seule lettre
> Sigles de deux lettres
  Sigles de trois lettres
  Sigles de quatre lettres
  Sigles de cinq lettres
  Sigles de six lettres
  Sigles de sept lettres
  Sigles de huit lettres

Cette page recense les différentes significations (codes, sigles, abréviations, etc.) résultant de la combinaison des deux lettres A et L.

Codes[modifier | modifier le code]

{A.L} assasin légendaire sur stronghold légende par steeve (capitaine rex) et mathieu (brat droit kozack)


Sigles et abréviations[modifier | modifier le code]

  • et al., abréviation d'et alii, « et les autres » en latin (ou de et alibi, « et ailleurs ») : il est d'usage dans certains domaines scientifiques, lorsqu'un ouvrage a plusieurs auteurs, qu'on annonce l'auteur principal puis « et al. » au lieu de citer tous les collaborateurs ; on peut aussi écrire « et coll. » (pour « collaborateurs »), mais « et al. » est reconnu internationalement.

Sciences[modifier | modifier le code]

Article défini[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • al, article défini breton
  • al-, article défini arabe (ال soit ’al) signifiant « le », « la » ou « les », devenu préfixe de nombreux mots castillans et français. Présent dans de nombreux noms propres (Alger…), sa prononciation comme sa transcription sont très variées. La voyelle prononcée en arabe dépend en théorie de la déclinaison du mot précédent : al, el, oul (d'où Abdallah, Abdelkader, Abdoul). Par assimilation le « l » est prononcé « r », « s », « z », « ch », « t », « d » ou « n » devant ces mêmes lettres (lettres solaires, ce que reproduit souvent la transcription (Essaouira pour es-Saouira, littéralement al-Saouira), et il est parfois omis (Rabat pour er-Ribat). En arabe, il s'écrit toujours lié au nom qui le suit (dans un même mot graphique). Il doit être transcrit avec un trait d'union et en bas de casse à l'intérieur d'un nom propre[1] ; cependant l'usage est fluctuant selon les mots ou les sources, on peut le trouver aussi sans trait d'union ou en un seul mot : Abou Moussab al-Zarqaoui (az-zarqaoui), Al-Arabiya, mais Al Jazeera, Almería.

Noms[modifier | modifier le code]

Personnages fictifs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. p. 26 du Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale.
  2. ici « al-Fayçal» est équivalent à « ben Fayçal» : « le Khaled de Fayçal », donc son fils ; « Al Saoud » (noter la majuscule et l'absence de trait d'union, le distinguant de l'article) indique qu'ils font partie de la famille de Saoud[réf. nécessaire].