AIDC AT-3 Tzu-Chiang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif AIDC AT-3 Tzu Chung Su-27 silhouette.svg
AIDC AT-3 - Thunder Tiger Aerobatics.jpg
AT-3 de la patrouille Thunder Tiger

Constructeur Drapeau : Taïwan Aerospace Industrial Development Corporation (en)
Rôle avion d'entraînement et d'attaque au sol
Statut En service
Premier vol 16 septembre 1980
Mise en service 1984
Nombre construits 61 +2 prototypes
Équipage
2 (1 élève, 1 instructeur)
Motorisation
Moteur Garett TFE 731-2-2L (en)
Nombre 2
Type Turboréacteur
Poussée unitaire 15,57 kN
Dimensions
Profil AIDC AT-3.png
Envergure 10,46 m
Longueur 12,90 m
Hauteur 4,36 m
Surface alaire 21,93 m2
Masses
À vide 3 855 kg
Carburant 1 305 kg
Avec armement 6 576 kg
Maximale 7 938 kg
Performances
Vitesse maximale 904 km/h (Mach 0.85)
Vitesse de décrochage 185 km/h
Plafond 14 625 m
Rayon d'action 2 278 km
Charge alaire 362 kg/m2
Rapport poussée/poids 0,40
Armement
Externe 2 720 kg de charges extérieures

L'AT-3 Tzu Chung est un avion d'entraînement et de soutien de la force aérienne taïwanaise. Il est construit par Aerospace Industrial Development Corporation (AIDC).

Conception[modifier | modifier le code]

En juillet 1975, le constructeur AIDC a entamé le développement d'un biréacteur d'entraînement et d'attaque au sol. Deux prototypes furent tout d'abord commandés. Ils furent désignés XAT-3. Le premier prototype effectua son premier vol le 16 septembre 1980, suivi du second le 30 octobre 1981.

Après des essais concluant, la série fut lancée sous la désignation AT-TC-3 en mars 1982. Le premier appareil de série vola pour la première fois le 6 février 1984. La production s'étala jusqu'au début de l'année 1990 avec la livraison du 62e et dernier appareil de la série.

En 1989, les deux prototypes furent transformés en monoplaces d'attaque au sol ou anti-navire et reçurent une nouvelle désignation : AT-3A Lui Meng. Cette même année, un appareil de série fut transformé en AT-3B. Cette version conservant les missions d'entraînement et d'attaque au sol, reçut le même système de navigation que les AT-3A.

Description[modifier | modifier le code]

AT-3 au-dessus de la base de Kangshan

L'AT-3 est un avion à train tricycle et aile basse. Les sièges éjectables des pilotes sont placés en tandem et sont de type zéro-zéro. Il est propulsé par deux turboréacteurs sans post-combustion (Garrett TFE731-2) placés de part et d'autre du fuselage. L'appareil peut emporter 1 630 litres de carburant en interne ainsi qu'un réservoir largable de 568 litres sous chaque aile. Il est utilisé pour les vols d'entraînement avancé.

Les ailerons et les gouvernes de profondeur et de direction sont actionnés hydrauliquement, tandis que les volets, les freins et les aérofreins utilisent un système électro-hydraulique. Ces derniers se situent en avant des logements du train principal. L'appareil utilise deux systèmes hydrauliques indépendants d'une pression de 207 bars.

Le train d'atterrissage se rétracte hydrauliquement et en cas d'urgence peut descendre par gravité. Chaque jambe comporte une seule roue et un amortisseur oléo-pneumatique.

Au niveau de l'avionique, l'appareil est équipé entre autres d'une radio UHF, d'un IFF, d'un TACAN… Dans sa version A/B, il est aussi doté d'un système de navigation et d'attaque qui intègre les données d'une centrale à inertie, du TACAN, d'un altimètre radar, et qui gère le système d'armes. Les informations sont présentées sur un afficheur tête haute et sur deux écrans.

Concernant son armement, l'AT-3 dispose d'une soute derrière le cockpit pouvant recevoir un canon amovible, et de sept pylônes : un sous le fuselage, deux sous chaque aile et un à l'extrémité de chacune d'elles. Il peut emporter un maximum de 2 721 kg d'armement tel que des bombes lisses, à fragmentation ou incendiaires, des paniers de roquettes, des missiles air-air et antinavires.

Variantes[modifier | modifier le code]

  • XAT-3 : Prototype biplace
  • AT-TC-3 : Avion d'entraînement et d'attaque au sol
  • AT-3A : Prototype monoplace d'attaque au sol et de lutte anti-navire
  • AT-3B : Version biplace mise à niveau de l'AT-TC-3 doté du système de navigation de l'AT-3A
  • AT-3K : Deux appareils convertis en 2005 pour emporter les missiles anti-navires AGM-84 Harpoon et Hsiung Feng II. D'autres appareils pourraient être transformés.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Pierre Gaillard, Avions et hélicoptères d'aujourd'hui, Larivière, coll. « DOCAVIA »,‎ 1999, 304 p. (ISBN 978-2907051248)
  • Jane's Handbook

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]