AB Pictoris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

AB Pictoris

Description de cette image, également commentée ci-après

Coronographie d'AB Pictoris montrant un compagnon dont on ignore s'il s'agit d'une naine brune ou d'une exoplanète géante gazeuse.

Époque J2000.0

Données d'observation
Ascension droite 06h 19m 12,9135s[1]
Déclinaison −58° 03′ 15,522″[1]
Constellation Peintre[1]
Magnitude apparente 9,16[1]
Caractéristiques
Type spectral K2V[1]
Indice B-V 0,8[1]
Indice J-K ?
Variabilité Type BY Draconis
Astrométrie
Vitesse radiale 22,2 ± 0,3 km/s[1]
Mouvement propre μα = 14,13 mas/a[1]
μδ = 45,21 mas/a[1]
Parallaxe 21,97 ± 0,82 mas[1]
Distance 148 ± 6 al
(46 ± 2 pc)
Magnitude absolue 5,87
Caractéristiques physiques
Masse  M
Rayon  R
Luminosité  L
Température 4 800 K
Métallicité [Fe/H] = −0,64
Rotation 12 km/s
Âge 30 à 40×106 a

AB Pictoris, également connue sous l'identifiant HD 44627, est une étoile variable de type BY Draconis et de type spectral K (naine orange) située à environ 148 années-lumière (45 pc) du Soleil dans la constellation du Peintre. Datée d'environ 30 à 40 millions d'années seulement[2], cette étoile est devenue célèbre en 2005 lorsqu'ont été publiées des coronographies réalisées en 2003 et 2004 révélant la présence d'un objet substellaire[3] semble-t-il en orbite autour d'elle et d'environ 13,5 masses joviennes[4] observé avec une séparation angulaire représentant, au niveau de l'objet, une distance de 275 UA[5]. Cette masse de 13,5 masses joviennes correspond précisément à la limite à partir de laquelle la fusion du deutérium devient possible au cœur de l'astre, de sorte qu'AB Pictoris b se situerait exactement à la limite entre une planète géante gazeuse et une étoile naine brune.

Système planétaire[modifier | modifier le code]

Caractéristiques des planètes du système AB Pictoris
Planète Masse Demi-grand axe (Ua) Période orbitale (jours) Excentricité Rayon
b 13.5 ± 0.5[6] MJ

La masse de cet objet, estimée à l'aide de modèles numériques décrivant l'évolution de tels astres, demeure cependant très incertaine compte tenu de son très jeune âge, et des valeurs allant de 11 à 70 MJ ont été publiées.

Avec un type spectral situé entre L0V et L3V, la température de ce corps serait comprise entre 1 600 et 2 400 K[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) AB Pictoris sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg
  2. (en) Inseok Song, B. Zuckerman et M. S. Bessell, « New Members of the TW Hydrae Association, β Pictoris Moving Group, and Tucana/Horologium Association », The Astrophysical Journal, vol. 599, no 1,‎ 10 décembre 2003, p. 342-350 (lire en ligne) DOI:10.1086/379194
  3. (en) ESO.org – 30 avril 2005 « Yes, it is the Image of an Exoplanet – Astronomers Confirm the First Image of a Planet Outside of Our Solar System ».
  4. (en) G. Chauvin, A.-M. Lagrange, B. Zuckerman, C. Dumas, D. Mouillet, I. Song, J.-L. Beuzit, P. Lowrance et M. S. Bessell, « A companion to AB Pic at the planet/brown dwarf boundary », The Astrophysical Journal, vol. 438, no 3,‎ août 2005, p. L29–L32 (lire en ligne) DOI:10.1051/0004-6361:200500111
  5. (en) Exoplanet.eu – 6 décembre 2010 « Planet: AB Pic b ».
  6. (en) Jean Schneider, « Notes for Planet AB Pic b », Extrasolar Planets Encyclopaedia,‎ 2011 (consulté le 12 October 2011)
  7. (en) arXiv.org – 30 septembre 2005 Ralph Neuhaeuser, « ESO Workshop Proceedings on Multiple Stars – Homogeneous comparison of directly detected planet candidates: GQ Lup, 2M1207, AB Pic ».