A.P. Indy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

A.P. Indy (1989-) est un cheval de course pur-sang anglais américain, lauréat entre autres de la Breeders' Cup Classic et étalon de tête aux États-Unis.

Carrière de courses[modifier | modifier le code]

Bien né, il fit monter les enchères yearling, lorsqu'il fut acquis pour 2,9 millions de dollars par Tomonori Tsurumaki, qui le confia à l'entraînement de Neil Drysdale. Vainqueur d'un groupe 1 à 2 ans (le Hollywood Futurity), il s'affirme surtout au cours de son année classique. L'un des favoris pour le Kentucky Derby, surtout après sa victoire dans le Santa Anita Derby (Gr.1), il dut déclarer forfait lors des deux premières manches de la Triple couronne, gêné par un sabot douloureux. Mais il réapparut dans les Belmont Stakes où il se rendit maître des vainqueurs des deux premières épreuves, Lil E.Tee (lauréat surprise du Kentucky Derby où sombra le prodige Arazi) et Pine Bluff.
Pour sa première sortie face aux chevaux d'âge, A.P. Indy prend une belle troisième place dans la Jockey Club Gold Cup de Pleasant Tap. Mais en fin de saison, il assure son élection au titre de cheval de l'année (et de meilleur 3 ans) en remportant la Breeders' Cup Classic, où aux dépens de Pleasant Tap et de la français Jolypha. Il se retire au haras sur cette victoire, après 8 victoires en 11 courses et 3,2 millions de dollars de gains.
A.P. Indy a été admis au Hall of Fame des courses américaines en 2000.

Au haras[modifier | modifier le code]

Très attendu au haras, grâce à ses succès en compétition et ses origines de haut vol, A.P. Indy n'a pas déçu comme étalon, s'imposant vite parmi les meilleurs et donnant une centaine de stakes winners et une quinzaine de lauréats de groupe 1. Deux fois tête de liste des étalons américains (en 2003 et 2006), ses performances de reproducteur lui valurent d'être l'un des étalons les plus chers au monde, avec un prix de saillie estimé à 300.000 dollars en 2007. Suite à des problèmes de fertilité, il est retiré de la monte en 2011.
Ses meilleurs produits sont :

Origines[modifier | modifier le code]

A.P.Indy possède un "papier" exceptionnel. Il est fils du phénomène Seattle Slew, lauréat de la Triple couronne et grand étalon.
Sa mère, Weekend Surprise, est elle aussi issue d'un cheval de légende, Secretariat, autre vainqueur de la Triple couronne et remarquable père de mères. Elle fit partie des meilleures pouliches de sa génération, remportant deux groupe 3 à 2 ans, et surtout terminant deuxième des Frizette Stakes et des Matron Stakes, deux groupe 1 de premier ordre. Elle poursuivit sa carrière jusqu'à 4 ans, où elle décrocha encore un accessit dans un groupe 1. Devenue poulinière, Weekend Surprise s'avéra une exceptionnelle matronne, donnant, outre A.P.Indy, Summer Squall (par Storm Bird), vainqueur des Preakness Stakes et des Hopeful Stakes, Weekend in Seattle (par Seattle Slew), 3e des CCA Oaks (Gr.1) et Honor Grades (Danzig), deuxième des Derby Trial Stakes en Angleterre.
Weekend Surprise se recommande en outre de sa mère, Lassie Dear, vainqueur d'un groupe 3 et sœur de Gay Mecene (par Vaguely Noble), vainqueur d'un Grand Prix de Saint-Cloud), et Gallanta (par Nureyev), 2e d'un Prix Morny). Lassie Dear a donné le sprinter Wolfhound (par Nureyev), lauréat de la Haydock Sprint Cup) et du Prix de la Forêt, et Al Mufti (par Roberto), 2e d'un groupe 1 en Afrique du Sud.


Origines de A.P.Indy
Père
Seattle Slew
Bold Reasoning Boldnesian Bold Ruler
Alanesian
Reason to Earn Hail to Reason
Sailing Home
My Charmer Poker Round Table
Glamour
Fair Charmer Jet Action
Myrtle Charme
Mère
Weekend Surprise
Secretariat Bold Ruler Nasrullah
Miss Disco
Somethingroyal Princequillo
Imperatrice
Lassie Dear Buckpasser Tom Fool
Blusanda
Gay Missile Sir Gaylord
Missy Baba