Aïssat Idir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aïssat Idir est un militant nationaliste et syndicaliste algérien, né à Djemâa-Saharidj (Kabylie) en 1919, mort des suites des tortures subies dans les prisons françaises en 1959. Il fut l'un des fondateurs et le premier secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA).

Liens externes[modifier | modifier le code]