Aïsha Kandisha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aïsha Kandisha est une légende qui puise ses racines dans la mythologie marocaine.

Légende[modifier | modifier le code]

Elle décrit un esprit habitant le corps de certaines femmes, ou ayant une apparence féminine. Le mythe a la particularité de varier selon les régions du Maghreb. Dans le sud, elle prend une apparence de chèvre avec de longues mamelles et de jolies jambes de femme pour séduire les hommes et les rendre fous. Dans le nord, elle prend une apparence de jolie femme avec des jambes de bouc ou d'âne[1]. L'étymologie du mot « kandisha » viendrait de l’espagnol "condesa" (comtesse). Cette légende a inspiré un grand nombre de musiciens. Mais aussi,on raconte qu'elle aurait disparu dans un temple sacré, et qu'elle aurait marché encore et encore jusqu'à trouver un rubis magique qui lui aurait transpercé le yeux, puis qu'elle aurait trouvé un chameau et qu'elle l'aurait mangé puis qu'elle aurait pris sa forme et maintenant elle est devenue aigrie et qu'elle hanterait toutes les femmes du monde.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Murielle Lucie Clément, Relations familiales dans les littératures française et francophone des XXe et XXIe siècles, vol. 2, Paris, éditions L'Harmattan,‎ 18 juin 2008, 396 p. (ISBN 9782296058316)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Le film fantastique Kandisha de Jérôme Cohen-Olivar sorti en 2010, s'inspire directement de la légende d'Aïsha Kandisha.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Aisha Kandisha `s Jarring Effects : Groupe de musique populaire marocaine créée à Marrakech en 1987 par trois musiciens marocains : Abdou El Shaheed, Habib El Malak et Pat Jabbar.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Murielle Lucie Clément 2008, [précision nécessaire]