Aïn Azel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aïn Azel
Jardin public de la ville de Aïn Azel
Jardin public de la ville de Aïn Azel
Noms
Nom algérien عين ازال
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Sétif
Daïra Aïn Azel
Président de l'APC Ahmed Madjour
Code postal 19007
Code ONS 1940
Démographie
Population 48 487 hab. (2008[1])
Géographie
Coordonnées 35° 50′ 36″ N 5° 31′ 19″ E / 35.843421, 5.522003 ()35° 50′ 36″ Nord 5° 31′ 19″ Est / 35.843421, 5.522003 ()  
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Sétif.
Localisation de la commune dans la wilaya de Sétif.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Aïn Azel

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Aïn Azel

Aïn Azel (anciennement Ampère), (en arabe: عين ازال) est une commune de la wilaya de Sétif, située à 50 km au sud de Sétif.

Géographie[modifier | modifier le code]

Relief[modifier | modifier le code]

La commune d'Aïn Azel est entourée de massifs montagneux :

  • Djebel Loumassa et Djebel Sekrine à l'ouest.
  • Djebel Gatiane au sud
  • Djebel Lehçana au sud-est.
  • Djebel Kalâaoun à l'est, (derrière lequel se trouvent les chotts de Ain-Lahdjar et de Beida-Bordj).

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune est formé de deux composants : la base toponymique de souche arabe aïn signifiant « source » et le suffixe azal, du berbère azel, signifiant « jour » ou « milieu du jour », » midi ». Le nom complet de la localité signifierait donc « la source du midi », celle autour de laquelle se rassemble généralement le troupeau à l'heure du midi, à l'abri du soleil[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Aïn-Azel se caractérise surtout par le gisement poly-métallique (en particulier du plomb et du zinc) et par la nappe d'eau souterraine qui va de Châaba-El-Hamra jusqu'à Ain-El-Kahla.

Avant la catastrophe hydrogéologique du 2 juin 1990 qui vit périr une vingtaine de travailleurs de l'ex-SONAREM, il n'y avait que la mine de Kherzet-Youcef. Il y eut par la suite la construction d'une deuxième mine (Châaba-El-Hamra), dont le minerai est transféré au complexe minier sus-cité.

L'industrie est constituée d'une minoterie-semoulerie et de deux limonaderies.

Santé[modifier | modifier le code]

Aïn Azel dispose d'un hôpital de 120 lits, inauguré en 2006, comprenant un pavillon de soins d'urgence, deux blocs opératoires[réf. nécessaire], un scanner et des services de pédiatrie, de médecine interne, de chirurgie générale et de gynécologie et obstétrique et un autre service de médecine de travail[3].

Sport[modifier | modifier le code]

  • Volley-ball El Fanar Aïn Azel (Ex: NRBAA) en Superdivision depuis 2013, porte les couleurs Rouge et Noir
  • Club de boxe d'envergure nationale qui représente l'Algérie dans diverses compétitions internationales
  • Club de Football NRBAA, fondé dans les années 1950
  • Club de Handball MTAA, porte les couleurs noir et blanc

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Abdelkader Chadi : boxeur dans l'équipe nationale algérienne, né le 12 décembre 1986 à Aïn Azel
  • Hamza Kramou, Nabil kassel : boxeur
  • Noureddine staifi : chanteur de la chanson sétifienne né à Aïn Azel

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Sétif : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. Foudil Cheriguen, Toponymie algérienne des lieux habités (les noms composés), Alger, Épigraphe,‎ 1993, p. 72 et 75.
  3. « Le président Bouteflika à El Eulma, Djemila, Aïn Oulmène, et Ain Azel », APS,‎ 26 juin 2006 (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]