Aéroports de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ADP.
Page d'aide sur l'homonymie Ne pas confondre avec Aéroport de Paris, qui recense les aéroports homonymes

Aéroports de Paris

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo d'Aéroports de Paris

Création 1945
Dates clés 1945 Création,
2005 Transformation en SA
2006 : Début de la privatisation
Personnages clés Augustin de Romanet, Patrice Jeantet, Edward Arkwwright
Forme juridique Société anonyme
Action Euronext : ADP
Slogan Le monde entier est notre invité
Siège social Drapeau de France 291 boulevard Raspail, Paris 14e (France)
Direction

Augustin de Romanet, P-DG

Patrick Jeantet, Directeur général adjoint
Edward Arkwright, Directeur général adjoint Finance, Stratégie et Administration
Actionnaires 1. État français : 50,6 %
2. Schiphol Group : 8,0 %
3. Vinci Airports : 8%
4. Predica : 4,8%
5.Investisseurs institutionnels : 20,9 %
6. Actionnaires individuels : 6 %
7. Salariés : 1,7 % [2]
Activité Transport aérien
Produits Services et gestion aéroportuaire
Effectif 7 101[1]
Site web http://www.aeroportsdeparis.fr
Fonds propres 3 824 millions d'euros[3]
Dette 3 milliards d'euros[3]
Chiffre d’affaires 2 754 millions d'euros [3]

Aéroports de Paris (ADP) est une entreprise française qui construit, aménage et exploite des plates-formes aéroportuaires, dont les deux principales, en France, sont celles des aéroports de Paris-Orly et de Paris-Charles-de-Gaulle.

Elle est le deuxième groupe aéroportuaire européen en termes de chiffre d'affaires aéroportuaire, après British airports authority (BAA), et le premier groupe européen pour le transport de fret et de courrier. Elle compte 189[4] compagnies aériennes clientes dont les acteurs majeurs du transport aérien. En 2011, son chiffre d'affaires s'est élevé à plus de 2,5 milliards d'euros[5] et elle a accueilli sur ses plates-formes 88,1 millions[6] de passagers.

Aéroports de Paris est coté à l'Euronext Paris au sein des indices SBF 120 et CAC mid 60.

La société[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

1945 – 1988 : L'aéroport de Paris[modifier | modifier le code]

Le 24 octobre 1945 une ordonnance du gouvernement provisoire de la République française crée l'établissement public autonome « L'aéroport de Paris » et lui fixe comme missions « d'aménager, d'exploiter et de développer l'ensemble des installations du transport aérien et civil ayant leur centre dans la région parisienne et qui ont pour objet de faciliter l'arrivée et le départ des aéronefs, de guider l'aviation, d'assurer l'embarquement, le débarquement et l'acheminement à terre des voyageurs, des marchandises et du courrier, transporté par air, ainsi que toutes installations annexes »[7].

En 1946, le premier terminal provisoire de Paris-Orly est achevé ainsi que la reconstruction de l'aéroport du Bourget. L'aéroport de Paris accueille cette année-là 300 000 visiteurs.

Le décret du 4 janvier 1947, définit le fonctionnement et la gouvernance de L'aéroport de Paris[8]. La même année est achevée la construction de la première piste en dur de Paris-Orly longue de 2 100 mètres.

Le décret interministériel du 21 avril 1949 constitue le domaine de L'aéroport de Paris qui est alors composé de Paris-Orly, Paris-Le-Bourget, Pontoise-Cormeilles-en-Vexin, Persan-Beaumont, Creil, Coulommiers-Voisins, Issy-les-Moulineaux, Saint-Cyr-l'École, Chavenay-Villepreux, Chelles-le Pin, Lognes-Emerainville, Meaux-Esbry, Mitry-Mory, Toussus-le-Noble et Guyancourt[9].

Le 28 novembre 1952, Air France part de l'aéroport du Bourget pour Paris-Orly[10]. L'aéroport de Paris-Orly accueille 1,2 million de passagers.

En 1953, le Salon international de l'aéronautique et de l'espace de Paris-Le Bourget se tient, pour la première fois, uniquement sur le site de l'aéroport du Bourget.

Le 24 février 1961, le général de Gaulle inaugure l'aérogare sud de Paris-Orly.

Le 22 juin 1965 est inauguré l'aéroport de Paris-Nord à Roissy-en-France. En 1966, débutent les travaux de construction du terminal 1 de l'aéroport de Paris-Nord qui deviendra plus tard l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle et en octobre 1968 ceux de l'aérogare Ouest de l'aéroport de Paris-Orly, laquelle entre en service en février 1971.

En 1973, la conception du terminal 2 de l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle débute. Le terminal 1 est mis en service le 8 mars 1974.

En 1976, les infrastructures de L'aéroport de Paris accueillent plus de 20 millions de passagers.

À partir de 1976, l'aéroport du Bourget se reconvertit vers un aéroport d'affaires, les compagnies aériennes s'installant à l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle.

Le 24 mars 1982, François Mitterrand inaugure le terminal 2A de l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle.

En 1987, les infrastructures de L'aéroport de Paris accueillent plus de 40 millions de passagers.

1989 – 2004 : Aéroports de Paris[modifier | modifier le code]

Le 4 janvier 1989, le décret no 89-10[11] acte le changement de nom de l'aéroport de Paris qui devient « Aéroports de Paris ». La même année, le terminal 2D de l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle est ouvert.

En 1990, Aéroports de Paris signe une convention avec la SNCF pour la construction d'une gare TGV à Paris-Charles-de-Gaulle[12].

Le 2 octobre 1991, Orlyval est mis en service pour faciliter la desserte de l'aéroport de Paris-Orly. La même année est ouvert le terminal 9 affecté aux charters et compagnies à bas prix. Ce terminal est par la suite renommé terminal 3.

En 1994, l'aéroport du Bourget devient un aéroport d'affaires dédié.

Le 25 juin 2003 est mis en service le terminal 2E de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle.

Le 23 mai 2004, une partie de la voûte du terminal 2E de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle s'effondre provoquant la mort de 4 personnes.

En 2004, le trafic d'Aéroports de Paris dépasse les 75 millions de passagers.

Après 2005 : Aéroports de Paris, société anonyme[modifier | modifier le code]

Le 22 juillet 2005, Aéroports de Paris devient une société anonyme avec l'entrée en vigueur du décret no 2005-828 du 20 juillet 2005[13] en application de la loi no 2005-357[14].

En 2005 un nouveau satellite, S3, est construit à l'est des terminaux 2E et 2F de l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle.

Le 15 juin 2006, Aéroports de Paris réalise son introduction en bourse au sein du compartiment A de l'Eurolist de l'Euronext de la bourse de Paris[15].

Le 4 avril 2007 est mis en place le CDGVAL, un système de métro automatique assurant la navette entre les différents terminaux de l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle.

Le 31 mars 2008 le terminal 2E est rouvert au public.

Le 21 octobre 2008, Aéroports de Paris et Schiphol Group annoncent une prise de participation commune à hauteur de 8 %[16].

En 2009, Aéroports de Paris reçoit le European Steel Design Awards pour l'architecture du terminal 2E de l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle[17].

En avril 2009, Hub télécom, filiale d'Aéroports de Paris, acquiert le groupe Masternaut.

En mars 2010, Aéroports de Paris est la meilleure entreprise de service public marchand selon un classement réalisé par l'AACC et BVA[18],[19].

En juillet 2010, le contrat de régulation économique 2011-2015 est signé avec l'État français. Ce contrat prévoit la mise en place de 10 indicateurs de qualité de services dont 5 correspondant à la mesure de la satisfaction client. Le contrat prévoit également un programme d'investissements de 1,8 milliards d'euros entre 2011 et 2015 sur l'amélioration des terminaux les plus anciens et il plafonne l'évolution des tarifs d'Aéroports de Paris à 1,38 % de plus que l'inflation par an[20].

En décembre 2010, Aéroports de Paris a reçu l'Airport Carbon Accreditation - Reduction pour les aéroports Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly[21]. Cette accréditation sanctionne les actions en faveur de réduction des émissions de CO2 mises en place par Aéroports de Paris[22].

En février 2011, Aéroports de Paris et Lagardère Services annoncent la prolongation de leur partenariat au sein de la Société de Distribution Aéroportuaire jusqu'au 31 octobre 2019.

En avril 2011, Aéroports de Paris s'est vu attribué la note de 3 sur 4 par Vigeo. Cette note correspond à un engagement probant en matière de responsabilité sociétale et environnementale[23] et Hub Télécom cède le groupe Masternaut.

En juin 2011, Aéroports de Paris, en partenariat avec JCDecaux, créé la coentreprise Média Aéroports de Paris pour l'exploitation et la commercialisation des dispositifs publicitaires sur les aéroports de Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly et Paris-Le Bourget.

En août 2011, création de la coentreprise Relay@ADP en partenariat avec Lagardère Services pour l’exploitation de boutiques de presse, de livres, de boissons et sandwiches et de souvenirs.

En décembre 2011, cession de 80 % du capital social des sociétés du Groupe Alyzia exerçant des activités d’assistance en escale à Groupe 3S et fusion des coentreprises Duty Free Paris et de la Société de Distribution Aéroportuaire.


En avril 2012 : Aéroports de Paris Management signe le contrat de concession pour l'aéroport de Zagreb (Croatie)

En mai 2012 : Aéroports de Paris acquiert 38% de l'opérateur aéroportuaire turc, TAV Airports et 49% de TAV Construction

En juin 2012 : Inauguration du nouveau Satellite 4 (hall M) au Terminal 2 de Paris-Charles de Gaulle

En octobre 2012: présentation d'un grand projet de modernisation à l'horizon 2018 pour l'aéroport Paris-Orly,

En janvier 2013 : Aéroports de Paris inaugure l'Espace Musée à Paris-Charles de Gaulle

En mars 2013 : Aéroports de Paris met en service le nouveau terminal de l'aéroport international d'Amman (Jordanie)

En avril 2013 : ADPI réalise l'ingénierie du premier satellite dédié aux A380, à Dubaï (E.A.U) En septembre 2013 : Mise en service du nouveau terminal de l'aéroport de l'île Maurice dessiné et exploité par Aéroports de Paris

En Juillet 2014 : Aéroport de Paris propose en première mondiale la wifi gratuite et illimitée dans tous les aéroports de Paris

Le trafic des aéroports[modifier | modifier le code]

Aéroport 2006[24] 2007[25] 2008[26] 2009[27] 2010[28] 2011[29] 2013[30]
Paris-Charles de Gaulle 56 849 567 59 922 177 60 874 681 57 906 866 58 164 612 60 970 551 62 052 917
Paris-Orly 25 622 152 26 440 736 26 209 703 25 107 693 25 203 969 27 139 076 28 274 154
Total 82 471 719 86 362 913 87 084 384 83 014 559 83 368 581 88 109 627 90 327 071

Le groupe Aéroports de Paris[modifier | modifier le code]

En 2011, le groupe Aéroports de Paris est composé d'une entreprise mère, Aéroports de Paris, de 5 filiales détenues à 100 % par Aéroports de Paris (Hub télécom, ADPi, Alyzia Holding, Aéroports de Paris Management et Cœur d'Orly Investissement), de 2 entreprises détenues à 50 % par Aéroports de Paris (Société de distribution aéroportuaires et Duty Free Paris) et 1 détenue à 60 % (Roissy Continental Square).


Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

L'identité visuelle d'Aéroports de Paris a été créée en 2005 par l'agence de design W & Cie. L'identité sonore a été créée par l'agence Sixième Son à la même époque. Cette identité sonore a permis d'unifier les sonals des différents aéroports et terminaux. En effet, jusqu'en 2005, les aéroports d'Orly et de Roissy disposaient de sonals distincts, certains espaces comme les parkings ayant également des sonals spécifiques. Magie d'Aéroports, titre de cette œuvre musicale, signe l'ensemble de la communication d'ADP.

Activités[modifier | modifier le code]

Paris-CDG

Études d'ingénierie[modifier | modifier le code]

Aéroports de Paris vend et exporte les compétences développées dans le cadre de l'aménagement aéroportuaire au travers d'une filiale spécialisée ADP Ingénierie (ADPi). ADPi assure la maîtrise d'œuvre dans les domaines de l'architecture et de l'ingénierie pour des installations situées principalement à l'étranger (aéroports, stades, opéras, immeubles de grande hauteur, etc.). Elle mène également des missions d'expertises et de conseils dans le domaine du développement aéroportuaire.

En 2010, ADPi a enregistré un chiffre d'affaires de plus de 74 millions d'euros[31].

Aéroports conçus[modifier | modifier le code]

Aéroports de Paris a réalisé la conception architecturale et technique de nombreux aéroports dans plus de cinquante-cinq pays à travers le monde, dont :

Exploitation de commerces en aérogares[modifier | modifier le code]

Aéroports de Paris assure la gestion des commerces des aéroports parisiens. Le groupe s'appuie sur deux filiales spécialisées dans ce secteur : Société de distribution aéroportuaire et Duty Free Paris pour l'aménagement, la promotion et la gestion des activités commerciales.

La gestion des commerces inclut les boutiques, bars, restaurants, banques et bureaux de change, loueurs de voitures, la régie publicitaire et l'ensemble des services payants délivrés au sein des aéroports. En 2010, cette activité a généré un chiffre d'affaires de 943,7 millions d'euros, soit une augmentation de 8,5 % par rapport à 2009.

Aujourd'hui, Aéroports de Paris gère 50 200 m2 d'espaces affectés aux commerces.

Société de distribution aéroportuaire[modifier | modifier le code]

En 2003, Aelia, société spécialisée dans la distribution aéroportuaire, et Aéroports de Paris créent La Société de distribution aéroportuaire. Cette société s'est spécialisée dans la vente d'alcool, de tabac, de parfums-cosmétiques et de gastronomie en milieux aéroportuaires et est détenue à 50 % par Aéroports de Paris.

Duty Free Paris[modifier | modifier le code]

Crée en février 2009, la société Duty Free Paris exerce une activité de gestion des espaces commerciaux dans le domaine de la mode et des accessoires en partenariat avec The Nuance Group et est détenue à 50 % par Aéroports de Paris.

Gestion / prise de participations dans des sociétés aéroportuaires[modifier | modifier le code]

Aéroports de Paris assure l'exploitation d'aéroports à l'étranger au travers de sa filiale Aéroports de Paris Management (ADPM). ADPm a réalisé un chiffre d'affaires de 12 millions d'euros en 2011[31].

Aéroports de Paris gère l'ensemble des quatorze aéroports et aérodromes ouverts à la circulation aérienne civile situés en Île-de-France : Paris-Charles-de-Gaulle, Paris-Orly, Paris-Le Bourget, Chelles-le-Pin, Persan-Beaumont, Pontoise - Cormeilles-en-Vexin, Meaux - Esbly, Coulommiers - Voisins, Lognes-Émerainville, Chavenay - Villepreux, Saint-Cyr-l'École, Toussus-le-Noble, Étampes-Mondésir et l'héliport d'Issy-les-Moulineaux.

Aéroports en gestion[modifier | modifier le code]

Détenue à 100 % par Aéroports de Paris, ADPM (Aéroports de Paris Management) a pour activité la gestion d’aéroports et la prise de participation dans des sociétés aéroportuaires hors de Paris. Les participations détenues sont indiquées ci-dessous.

ADPM a également signé des contrats de gestion ou d’assistance technique sans avoir pris de participation pour l'aéroport d'Alger - Houari Boumediene, l'aéroport international de Phnom Penh et l'aéroport international de Siem Reap-Angkor.

Enfin, ADPM s'est engagé en mars 2012 à prendre 38 % du capital de TAV. Premier opérateur aéroportuaire turc, TAV opère sur 12 aéroports : Aéroport Atatürk d'Istanbul, Aéroport international Esenboga, Aéroport Adnan Menderes et Antalya Gazipasa en Turquie, Tbilissi et Batoumi en Géorgie, Monastir et Enfidha-Hammamet en Tunisie, Skopje et Ohrid en Macédoine. TAV exploite aussi les zones duty free et les commerces de l'aéroport international de Riga en Lettonie et gèrera également les opérations de l'aéroport de Médine, premier projet de privatisation de l'Arabie saoudite, au cours du premier semestre 2012.

Gestion immobilière[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Sites d'Aéroports de Paris.

Aéroports de Paris, propriétaire foncier, aménage ses terrains pour les mettre à disposition d'investisseurs et utilisateurs. Il gère au travers de ses deux filiales Cœur d'Orly Investissement et Roissy Continental Square ses actifs immobiliers à destination des professionnels sur les sites des aéroports de Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly.

L'activité immobilière d'Aéroports de Paris représente un chiffre d'affaires de 232,6 millions d'euros en 2010[32].

Opérateur télécom[modifier | modifier le code]

Aéroports de Paris s'est spécialisé dans les services de télécommunication sur les sites complexes (aéroports, ports, centres de congrès et autres pôles d'échanges) au travers de sa filiale Hub télécom.

Hub Télécom a été créé par Aéroports de Paris en 2001, initialement sous le nom de ADP Telecom. La filiale est renommée Hub Telecom en 2005. En 2009, Hub Télécom a acquis le groupe Masternaut puis le cède en avril 2011[33].

Hub Télécom est dirigé par Bernard Cathelain et Patrice Bélie respectivement président du conseil d'administration et directeur-général[34].

Services aéroportuaires[modifier | modifier le code]

Les services aéroportuaires incluent l'exploitation des aéroports et notamment des terminaux aéroportuaires, les activités des consignataires aériens, les services d'entretien-maintenance des avions (hors réparation) et le contrôle de l'espace aérien au voisinage des aéroports. Ces services sont réalisés par la filiale d'Aéroports de Paris, Alyzia Holding.

Sites d'Aéroports de Paris[modifier | modifier le code]

Présentation du parc immobilier[modifier | modifier le code]

Aéroports de Paris est le propriétaire de terrains d'une superficie totale de 6 686 hectares dont 4 601 hectares affectés aux activités aéronautiques, 775 hectares de surfaces non exploitables et 1 310 hectares affectés aux activités immobilières.

Aéroports de Paris possède sur ses terrains 995 000 m2 de surface utile commercialisable. Les terrains loués à des tiers sont situés à :

  • Paris-Charles de Gaulle pour 286 hectares ;
  • Paris-Orly pour 120 hectares ;
  • Paris-Le Bourget et les aérodromes d'aviation générale pour 124 hectares.

Aéroports de Paris possède un complexe immobilier au cœur de Paris-Charles de Gaulle, Roissypôle. Le site comprend actuellement 216 000 m2 de bureaux et 68 000 m2 d'hôtels répartis sur deux immeubles. Il est prévu en 2012 la construction d'un troisième immeuble d'environ 12 600 m2.

La valeur nette des terrains aménageables s'élève à 70,2 millions d'euros, les constructions immobilières à 5 739,2 millions d'euros et les infrastructures techniques à 167,9 millions d'euros[35].

Aéroports[modifier | modifier le code]

Aéroports de Paris est le détenteur de trois aéroports en Île-de-France :

  • Aéroport Paris-Charles de Gaulle ;
  • Aéroport Paris-Orly ;
  • Aéroport Paris-Le Bourget.

Aérodromes[modifier | modifier le code]

Aéroports de Paris est le détenteur de 10 aérodromes d'aviation générale :

  • Chavenay-Villepreux ;
  • Chelles-le-Pin ;
  • Coulommiers-Voisins ;
  • Étampes-Mondésir ;
  • Lognes-Émerainville ;
  • Meaux-Esbly ;
  • Persan-Beaumont ;
  • Pontoise – Cormeilles-en-Vexin ;
  • Saint-Cyr-l'École ;
  • Toussus-le-Noble.

Héliport[modifier | modifier le code]

Aéroport de Paris est le détenteur de l'héliport de Paris - Issy-les-Moulineaux.

Développement durable[modifier | modifier le code]

Les 3 aéroports parisiens, Paris-Charles-de-Gaulle, Paris-Orly et Paris-Le Bourget mais aussi l'héliport d'Issy-les-Moulineaux sont certifiés ISO 14001.

Démarche développement durable[modifier | modifier le code]

Depuis sa privatisation partielle[36], ADP partage avec la DGAC[37] la gestion environnementale de ses aérodromes[38].

Dans le cadre du Grenelle de l'Environnement, Aéroports de Paris s'est engagé à réduire sa consommation d'énergie par passager de 20 %. Pour atteindre l'objectif fixé, plusieurs initiatives ont été mises en place. L'aéroport de Paris-Orly a mis en test une station de géothermie avec pour objectif qu'elle couvre 30 % des besoins en chaleur de l'aéroport[39]. L'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle prépare l'installation d'une centrale à biomasse en 2013 qui produira 50 % des besoins en chaleur de l'aéroport[40].

Toujours dans l'objectif de réduction de la consommation d'énergie, les nouvelles infrastructures d'Aéroports de Paris sont construites dans le respect de la norme HQE[40].

Les aéroports de Paris-Charles de Gaulle et de Paris-Orly sont tous deux équipés de stations de traitement des eaux pluviales qui permettent de couvrir en partie les besoins en eau des aéroports[41].

Aéroports de Paris a adhéré aux programmes « Abeilles, sentinelles de l'environnement » de l'UNAF pour Paris-Charles de Gaulle et au programme SNA « L'Abeille de France, partenaire de la biodiversité » pour Paris-Orly, et utilise les abeilles comme bio-indicateurs de l'évolution de la flore, de l'apparition ou de la disparition de nouvelles espèces[42].

Information du public sur les impacts environnementaux[modifier | modifier le code]

Aéroports de Paris met à la disposition du public les informations environnementales sur les aérodromes qu'elle exploite et publie chaque année les résultats des mesures qu'elle effectue sur les nuisances sonores causées par les aéronefs, la pollution de l'air, la pollution de l'eau et les déchets produits par l'activité des aérodromes qu'elle exploite. À cette fin, le prestataire de services de navigation aérienne communique à Aéroports de Paris les informations relatives à la gestion du trafic aérien.

Sur chacun des aérodromes de Paris-Charles de Gaulle et de Paris-Orly, Aéroports de Paris met en place un lieu d'accueil du public à vocation d'information et d'échange sur les problématiques environnementales des aéroports et du transport aérien. Ces lieux comprennent un espace consacré à la gestion du trafic aérien, permettant notamment la visualisation des trajectoires aériennes et la fourniture de réponses individuelles au public.

Laboratoire Aéroports de Paris[modifier | modifier le code]

Aéroports de Paris possède un laboratoire de recherche interne, initialement destiné au bâtiment et au génie civil. Suite au décret du 20 juillet 2005[43], Aéroports de Paris est chargé d'étudier l'impact des activités aéroportuaires sur l'eau, l'air et le bruit, et de réaliser des mesures relatives aux polluants atmosphériques et aux rejets d'eaux pluviales et d'assainissements. Le laboratoire d'Aéroports de Paris est certifié ISO 9000 et COFRAC.

Chiffres clés[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de son rapport annuel, Aéroports de Paris publie les chiffres clés environnementaux de l'entreprise[44].

Poste 2011 2010 2009
Consommation d'eau potable (en m3) 2 981 454 2 858 174 2 854 558
Consommation gaz (en MWh PCS) 564 080 800 889 760 968
Consommation électrique (en MWh) 457 726 472 187 476 795
Production thermique (en MWh) 371 950 510 098 449 880
Production frigorifique (en MWh) 138 297 141 021 150 563
Émissions de CO2 des centrales (en tonnes) 107 875 156 087 143 271
Émissions de NOX des centrales (en kg) 76 473 113 453 116 568
Volume de déchets industriels banals collectés (en tonnes) 47 296 51 123 53 763
Taux de valorisation des DIB - Recyclés 21,7 % 19,5 % 17,5 %
Taux de valorisation des DIB - Incinérés 74,7 % 74,6 % 73,2 %
Taux de valorisation des DIB - Enfouis 3,6 % 5,9 % 9,3 %
Aide à l'insonorisation des riverains (en milliers d'euros) 40,2 36,4 42,5

Pacte mondial de l'ONU[modifier | modifier le code]

En 2003[45] Aéroports de Paris a été signataire du pacte mondial de l'ONU. Dans le cadre de cette initiative, Aéroports de Paris a mené les actions suivantes[46] :

  • 2004 : mise en place du dispositif « Papa-Charlie » pour la lutte contre la discrimination à l'embauche au travers de la mise en place de location de véhicules à prix préférentiel ;
  • 2005 : mise en place du programme d'actions « Équi-table » pour sensibiliser les salariés à l'utilisation de produits issus du commerce équitable dans la restauration d'entreprise ;
  • 2006 : mise en place d'un service de covoiturage destiné aux collaborateurs du pôle d'Orly-Rungis et de Paris-Charles de Gaulle ;
  • 2007 : organisation de l'« Université d'été du développement durable » afin d'informer les populations riveraines et autres parties-prenantes (associations, salariés…) des enjeux et des problématiques du développement durable ;
  • 2008 : signature d'un partenariat avec Transparence International France pour la lutte contre la corruption ;
  • 2009 : signature entre Aéroports de Paris et les entreprises partenaires de la charte de sensibilisation du personnel intérimaire pour sensibiliser le personnel intérimaire en matière d'environnement et de développement durable.

Gouvernance[modifier | modifier le code]

Présentation de la gouvernance[modifier | modifier le code]

Aéroports de Paris est gouverné par un conseil d'administration et un comité exécutif.

Conseil d'administration[modifier | modifier le code]

Le conseil d'administration a pour rôles de :

  • déterminer les orientations de l'activité et de veiller à leurs mises en œuvre ;
  • contrôler la bonne gestion de l'entreprise ;
  • veiller à remettre aux actionnaires et au marché, des informations de qualité.

Le conseil d'administration d'Aéroports de Paris est composé de 18 membres répartis en trois collèges :

  • 6 administrateurs nommés par l'assemblée générale des actionnaires ;
  • 6 administrateurs représentant l'État ;
  • 6 administrateurs représentant les salariés.

En complément de ces 18 membres, trois censeurs sont élus. Ils assistent aux réunions et ont une voix consultative au conseil.

Chaque administrateur est élu pour une durée de 5 ans.

Nom Qualité
Augustin de Romanet Administrateur de la société - Président-directeur général
Jacques Gounon Administrateur de la société
Els de Groot Administrateur de la société
Catherine Guillouard Administrateur de la société
François Malrieu Administrateur de la société
Jos Nijhuis Administrateur de la société
Régine Brehier Représentant de l'État
Dominique Bureau Représentant de l'État
Jérôme Fournel Représentant de l'État - Directeur général des douanes et droits indirects
Solenne Lepage Représentant de l'État
Frédéric Perrin Représentant de l'État - Directeur central de la police aux frontières
Jean-Claude Ruysschaert Représentant de l'État - Préfet, directeur régional de l'équipement
Marie-Anne Donsimoni Représentant des salariés (CFE-CGC)
Arnaud Framery Représentant des salariés (CGT)
Serge Gentili Représentant des salariés (CGT-FO)
Nicolas Golias Représentant des salariés (CGT)
Jean-Paul Jouvent Représentant des salariés (UNSA)
Frédéric Mougin Représentant des salariés (CGT)
Patrick Gandil Membre avec voix consultative
Paul Schwach Membre avec voix consultative
Tony Lambert Membre avec voix consultative
Joël Vidy Membre avec voix consultative
Bernard Irion Censeur
Christine Janodet Censeur

Comité exécutif[modifier | modifier le code]

Le comité exécutif a pour mission d'assurer le pilotage opérationnel et stratégique du groupe Aéroports de Paris. Il est composé de[47] :

  • Augustin de Romanet : Président-directeur général ;
  • Laurent Galzy : Directeur général adjoint finances et administration, et chargé de la préfiguration d'une direction des filiales, des participations et de l'international ;
  • Edward Arkwright : Directeur chargé de mission auprès du Président-directeur général, et nommé Directeur général adjoint finances et stratégie au 1er septembre 2013 ;
  • Bernard Cathelain : Directeur général adjoint aménagement et développement ;
  • Didier Hamon : Secrétaire Général du groupe ;
  • Franck Goldnadel : Directeur de l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle ;
  • Franck Mereyde : Directeur de l'aéroport de Paris-Orly ;
  • Catherine Benet : Directrice des Ressources humaines[48];
  • François Cangardel : Directeur de l'Immobilier ;
  • Pascal Bourgue : Directeur marketing et commerces, chargé de la préfiguration d'une direction clients ;
  • Benjamin Perret : Directeur de la communication ;
  • Patrick Collard : Directeur de Cabinet du Président-directeur général.

Présidents[modifier | modifier le code]

Directeurs généraux[modifier | modifier le code]

  • Gilbert Dreyfus : 1971 - 1981.
  • Jean Costet : 1981 - 1989.
  • Jean-Pierre Beysson : 1989 - 1993.
  • Jean-Claude Albouy : 1993-1995.
  • Emmanuel Duret : février 1995 - octobre 2001.
  • Hubert du Mesnil : octobre 2001 - novembre 2005.
  • François Rubichon (directeur général délégué): novembre 2005 - novembre 2012.

Données financières[modifier | modifier le code]

Les sources de revenus d'Aéroports de Paris sont principalement issues de la rémunération de ses services aéroportuaires. Elles comprennent les redevances aéronautiques (atterrissage, stationnement, carburant, balisage lumineux, passagers), les redevances spécialisées (tri des bagages), les taxes payées par les compagnies aériennes et les passagers, les loyers des boutiques, des terrains et les recettes des parcs de stationnement.

Résultats[modifier | modifier le code]

en millions d'euros 2008 2009 2010 2011[49] 2012[50]
Chiffre d'affaires 2 527,0 2 633,4 2 739,0 2 502 2 640
EBITDA 848,0 883,0 926,7 972 1017
Résultat opérationnel courant 501,1 518,4 543,0 607 645
Résultat opérationnel 503,2 512,6 542,2 652 642
Résultat net part du groupe 272,6 269,5 300,1 348 341

Chiffres d'affaires par segment d'activité[modifier | modifier le code]

L'ensemble des activités d'Aéroports de Paris sont regroupées au sein de 5 segments : activités aéronautiques, commerces et services, immobilier, escale et prestations annexes, et autres activités. Le chiffre d'affaires d'Aéroports de Paris est ventilé comme suit :

Activité 2009 2010 2011[51] 2012[50]
Activités aéronautiques 1 449,6 1 429,5 1 505 1 581
Commerces et services 943,7 869,7 841 902
Immobilier 232,6 213,7 241 253
Escale et prestations annexes 196,7 187,0 - -
Autres activités 262,3 251,8 255 246

Données boursières[modifier | modifier le code]

Actionnariat[modifier | modifier le code]

En 2013, la participation de l'État dans le capital passe de 60 à 50,6 %[52]. Répartition de l'actionnariat d'Aéroports de Paris au 5 juillet 2013[53] :

Actionnaires  % du capital et des droits de vote Nombre d'actions
État français 50.6 -
Schiphol Group 8 -
Vinci 8 -
Predica 4.8 -
investisseurs Institutionnels 21.1 -
Actionnaires individuels 5.7 -
Salariés 1,8 -

Fondation Aéroports de Paris[modifier | modifier le code]

La fondation Aéroports de Paris a été créée en 2003 sous l'égide de la Fondation de France. La fondation Aéroports de Paris a pour objets de soutenir les projets d'aide à l'insertion et de solidarité de proximité présentés par des associations situées à proximité des plates-formes exploitées par Aéroports de Paris[54].

Entre 2003 et 2010, la fondation Aéroports de Paris a soutenu 446 projets portés par de très nombreuses associations. En 2010 la fondation Aéroports de Paris a octroyé 508 500€ de financement pour 53 projets[55].

Comité exécutif de la fondation Aéroports de Paris[modifier | modifier le code]

La fondation Aéroports de Paris est dirigée par un comité exécutif de 16 personnes. Le comité exécutif a pour buts de :

  • définir la stratégie de la fondation ;
  • gérer le budget ;
  • sélectionner les actions à soutenir ;
  • déterminer les sommes allouées à chaque projet ;
  • veiller à la bonne mise en œuvre des projets retenus.

Il est composé de deux collèges :

Collège A Collège B
Le président-directeur général d'Aéroports de Paris et président de la fondation ADP Claude Alphandery, président du Conseil national de l'insertion par l'activité économique
Didier Hamon, directeur de l'Environnement et du Développement durable Hibat Tabib, directeur de l'AFPAD (Association pour la formation, la prévention et l'accès au droit)
Jacques Salinat, représentant des filiales Denis Moreau, magistrat en retraite
Jean-Paul Jouvent, représentant du personnel Patrick Rouyer, directeur des missions sociales d'Emmaüs
Brigitte Recrosio, représentant du personnel Sophie Bonnelle, secrétariat général de la ville de Paris
Représentant de la direction de l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle Caroline Deligny, chef du service des actions sociales Pôle Ressources DGA Solidarités Conseil général de l'Essonne
Représentant de la direction de l'aéroport de Paris-Orly Coryse Vandecasteele, déléguée territoriale pour la Plaine de France
Représentant de la direction de l'aéroport de Paris-Le Bourget Marc Nectar, chef du service politique de la ville et soutien à la vie associative


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bilan Social 2012 », sur Aéroports de Paris (consulté le 12/7/2014)
  2. Répartition du capital au 05/07/2013, sur aeroportsdeparis.fr. Consulté le 30 mai 2013.
  3. a, b et c « Résultat annuel 2013 », sur Aéroports de Paris (consulté le 12/7/2014)
  4. [PDF] Documents de référence 2011, p21
  5. [PDF] Documents de référence 2011, p76
  6. [PDF] Documents de référence 2011, p29
  7. http://www2.equipement.gouv.fr/institutionnelStatic/ministere/guiderecherche/aeroport_de_paris.htm
  8. http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO=19470105&pageDebut=00147&pageFin=00151&pageCourante=00147
  9. http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO=19490429&numTexte=&pageDebut=04268&pageFin=
  10. J. Delarue et autres, Histoire de la ville d'Orly, Imp. Freynet, 1980, (ISBN 2-86296-006-3), p. 221.
  11. Décret n° 89-10 du 4 janvier 1989 modifiant le code de l'aviation civile et relatif à l'aéroport de Paris.
  12. Aéroports de Paris, un regard sur le monde, novembre 2005, (ISBN 2-913449-12-3), p. 15.
  13. http://admi.net/jo/20050722/EQUX0500113D.html
  14. http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000786314&dateTexte=
  15. http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/Resources/d83fe886-2978-4308-a390-33bbef038804-Succ%C3%A8s_introduction_en_bourse.pdf
  16. http://www.americas-fr.com/tourisme/actualite/union-des-aeroports-de-paris-et-amsterdam-726.html
  17. http://www.steelconstruct.com/sda2009/SDA2009BD.pdf
  18. http://sensduclient.blogspot.com/2010/04/relationship-score-de-laacc-le-goncourt.html
  19. http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/Resources/535031d5-9c59-44b2-821c-4cd8e54ce1fa-CP22032010fr.pdf
  20. http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/Resources/65af9f48-1dca-4f78-88f0-8063aad373e8-Communiquedu26juilletSignatureCRE20112015.pdf
  21. http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/Resources/fa29b724-d9bd-42fa-aca6-15335eb90d7c-CPAeroportsdeParisre%C3%A7oitlAirportCarbonAccreditation.pdf
  22. http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/Resources/fa29b724-d9bd-42fa-aca6-15335eb90d7c-CPAeroportsdeParisre%C3%A7oitlAirportCarbonAccreditation.pdf
  23. http://www.reportersdespoirs.org/wordpress/?p=1809
  24. http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/Resources/d2b2d3bb-66ff-45a1-a8fd-ad6041d606fc-ADPtraficdec2006fr.pdf
  25. http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/Resources/a24b3d0e-483b-4999-8392-0ca8406fe882-ADPtraficdec2007.pdf
  26. http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/Resources/da503809-9919-4958-a8d1-3403667c806d-ADP_trafic_dec_08.pdf
  27. http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/Resources/2c02bdea-ced9-473e-98fe-09699ef85f90-ADPtraficdec2009.pdf
  28. http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/Resources/f8500f61-bb89-41d0-8487-1e4898670d9a-ADP_Traficdumoisded%C3%A9cembre2010.pdf
  29. http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/Resources/f18b3177-4c64-4605-94d3-9e30c5397b7b-122011Trafic.pdf
  30. http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/Resources/87d9f640-28fb-4715-8fc3-891f72b7ac87-Traficdumoisdedecembre2013.pdf
  31. a et b [PDF] Documents de référence 2011, p60
  32. DDR 2010 p.76
  33. http://www.hubtelecom.com/fileadmin/user_upload/pdf/corporate/CP-Masternaut-20110411-VFR.pdf
  34. http://www.hubtelecom.com/le-groupe/hub-telecom/qui-sommes-nous/les-dirigeants/
  35. DDR 2010 p.71
  36. UFCNA - Aéroport de Paris
  37. UFCNA - la DGAC
  38. Décret no 2005-828 du 20 juillet 2005 relatif à la société Aéroports de Paris, NOR : EQUX0500113D
  39. Pages Energie, « ADP, un acteur engagé dans la lutte contre le changement climatique », Pages Energie,‎ 2011 (consulté le 21 décembre 2011)
  40. a et b Jean-Claude Tourneur, « ADPAU NIVEAU2 DEL'AIRPORT CARBON ACCREDITATION », Enjeux,‎ 1er juillet 2011, p. 34-38 (ISSN 0223-4866)
  41. « L'aéroport réutilise les eaux de pluies », CFP - Chaud Froid Performance, no 744,‎ 1er avril 2011, p. 66-69 (ISSN 2104-0524)
  42. Le Parisien, « Les enfants ont extrait le miel de Roissy », Groupe Amaury,‎ 2011 (consulté le 21 décembre 2011)
  43. http://admi.net/jo/20050722/EQUX0500113D.html
  44. [PDF] Documents de référence 2011, p71
  45. http://www.unglobalcompact.org/system/attachments/7519/original/Plaquette_ADP_pour_intranet_.pdf?1282019198
  46. http://www.entrevoisins.org/eco_social/pacte_mondial/Pages/default.aspx
  47. Aéroports de Paris, « Aéroports de Paris – Comité exécutif », sur aeroportsdeparis.fr (consulté le 12 juillet 2014).
  48. Zonebourse.com, « ADP : Catherine Benet a été nommée directrice des Ressources Humaines et membre du comité exécutif d'Aéroports de Paris. », SURPERFORMANCE SAS,‎ 2011 (consulté le 8 septembre 2011)
  49. [PDF] Documents de référence 2011, p6
  50. a et b Aéroports de Paris – Résultats 2012
  51. [PDF] Documents de référence 2011, p21
  52. « L'Etat va vendre une partie de sa participation dans ADP », sur capital.fr,‎ 30 mai 2013 (consulté le 8 mars 2014).
  53. « Aéroports de Paris – Guide de l'actionnaire », sur aeroportsdeparis.fr (consulté le 8 mars 2014).
  54. http://www.cf-fondations.fr/annuaire-du-cff/632
  55. http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/Resources/1ea5cef5-ce7b-423b-9703-7fa1ba97ee75-FONDATIONrapport2010.pdf