Aéroport international du Grand Moncton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport International du Grand Moncton
Localisation
Pays Drapeau du Canada Canada
Ville Moncton
(Nouveau-Brunswick)
Coordonnées 46° 06′ 47″ N 64° 40′ 43″ O / 46.112932, -64.678745 ()46° 06′ 47″ Nord 64° 40′ 43″ Ouest / 46.112932, -64.678745 ()  
Altitude 70,7 m (232 ft)

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

(Voir situation sur carte : Nouveau-Brunswick)
Aéroport International du Grand Moncton

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Aéroport International du Grand Moncton
Pistes
Direction Longueur Surface
06/24 1 875 m (6 152 ft) bitume
11/29 2 438 m (7 999 ft) bitume
Informations aéronautiques
Code AITA YQM
Code OACI CYQM
Nom cartographique -
Type d'aéroport civil
Gestionnaire Direction de l’Aéroport international du Grand Moncton

L'aéroport international du Grand Moncton (code AITA : YQM • code OACI : CYQM) est un aéroport de la ville de Moncton (Nouveau-Brunswick) au Canada se situant à un peu moins de 10 km du centre-ville.
L'aéroport international du Grand Moncton a connu une croissance importante pendant les dernières années. Entre 1997 et 2011, le trafic des passagers à augmenter de plus de 140 %, pour un total en 2011 de 579 329 passagers[1]. L'aéroport a reçu 23 035 tonnes métriques de cargo en 2011[1]. Les mouvements aériens, quant à eux, d'un sommet de 158 456 en 2009 à 79 026 en 2011, causé surtout par un ralentissement des activités de l'école d'aviation de Moncton. Il est, en ce moment, classé 23e au Canada pour le nombre de mouvements d'avions[2] .
Les agents des Services Frontaliers du Canada de l'aéroport peuvent supporter des avions jusqu'à 225 passagers[3],[4]. Toutefois, des avions aussi large de 580 passagers, tel un Boeing 747, ont déjà été gérées à l'aéroport de Moncton[5],[6].
L'AIGM comprend l'école d'aviation de Moncton, la plus grande école d'aviation au pays.
L'aéroport, qui fait partie du Réseau national des aéroports, est un aéroport privé, et est géré par Direction de l’Aéroport international du Grand Moncton (DAIGM) Inc.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 11 janvier 1928, le premier vol cédulé de l'AIGM prit place. Ce vol avait transporté des passagers et des courriers vers les îles Magdalen. 2 endroits ont été considérés pour la construction de l'aéroport. L'endroit de (Léger's Corner) fut finalement choisi à cause des meilleures conditions d'atterissage. Une partie de ces terres fut donnée à la ville de Moncton par Simon B. LeBlanc, un développeur, propriétaire de terre et propiétaire du centre d'achat du même nom ainsi que du bureau de poste situés à l'angle sud des rues Acadie et Champlain d'aujourd'hui.
En 1929, une compagnie locale privée acheta la terre, et durant les années qui suivirent, 2 pistes furent construite en plus des structures pour un aéroport. Ce fut aussi en 1929 que le club Moncton Aero fut fondé, en plus de l'école d'aviation internationale. Ceux-ci deviendront plus tard l'école d'aviation de Moncton, l'une des premières écoles d'aviation au Canada. Toujours la même année, l'aéroport augmenta son réseau de dérive de courriers jusqu'à l'Île-du-Prince-Édouard et jusqu'à Montréal.

Un avion de WestJet, en préparation de décollage vers Hamilton.

En 1936, Transports Canada et le gouvernement local ont discutés de la possibilité pour la construction d'un aéroport pour les routes aériennes Trans-Canadiennes. Le site de Léger's Corner fut malheureusement un mauvais endroit pour l'expansion, et ils ont finalement choisi un nouvel endroit près de Lakeburn comme le nouveau site de l'aéroport. Un première piste pavée ainsi que 2 pistes additionnelles en terre battue furent construites.

En mars 1940, le département national de la défense du Canada ouvrit une école d'aviation militaire sous la direction du plan d'entraînement du Commonwealth Britannique. L'école a entraînée des pilotes de guerre pour les nations du Commonwealth. Un nouvel hangar fut construit à l'aéroport durant la guerre pour servir de fonctions de réparations et de maintenance.
Durant les années 1940, les services aériens pour civils s'expendit pour relier l'aéroport à de nouvelles destinations tel que Montréal–Trudeau, Halifax–Stanfield, Calgary, Sydney, Saint-Jean (NB), Frédéricton et Terre-Neuve-et-Labrador. Le hangar de Trans-Canada Airlines (aujourd'hui Air Canada), devint la location du premier terminal pour avions. En 1952, un hangar plus grand fut converti en terminal d'aéroport moderne, mais peu après sa construction, il fut détruit pour un feu. En 1953, un terminal de remplacement fut construit.

Un Airbus 321 d'Air Canada à Moncton.

De nombreuses expansions en 1964 ont amenées plusieurs changements à l'aéroport, incluant une tour de contrôle et un nouveau bâtiment d'opérations. En 1976, le terminal fut à nouveau agrandi.

Durant les années, plusieurs rénovations furent effectuées sur le terminal, incluant, dans les années 1998-99, la construction d'une zone d'arrivées internationales pour subvenir au huitième sommet de la francophonie de 1999. La construction d'une large aire de trafic aérien fut construite en même temps, de l'autre côté de l'aéroport, qui deviendra plus tard le lieu du terminal international actuel. Elle fut malheureusement mise en service dans les événements tragiques du 11 septembre 2001, alors que l'espace aérien au-dessus de l'Amérique du Nord était complètement perturbé. Une douzaine de passagers contenant au total plus de 2 000 passagers furent détournés vers l'aéroport. En mai 2001, le nouveau terminal des vols internationaux fut complété et ouvrit officiellement ses portes en 2002 par Sa Majesté la Reine Élizabeth II. L'aéroport du grand Moncton est l'aéroport le plus fréquenté du Nouveau-Brunswick, accueillant plus de 500 000 passagers par année.
En mai 2006, Continental Airlines (aujourd'hui United Airlines) débuta le service direct avec les États-Unis avec un vol quotidien vers New York (Newark–Liberty), à Newark, au New Jersey.
De plus, en juin 2010, Porter Airlines débuta un service avec Ottawa–MacDonald-Cartier. Cette route se poursuit aussi par la suite vers Toronto–Bishop, l'aéroport de Toronto près du centre-ville.
FedEx Express et Purolator Courier ont tous les deux de larges hangars présents sur le site de l'AIGM.

Localisation[modifier | modifier le code]

Une banière de Porter à l'intérieur du terminal.

L'aéroport de grand Moncton est situé dans la couronne nord-est de la ville, juste au nord-est de la ville de Dieppe, au nord du quartier de Lakeburn, juste au sud de l'échangeur entre la route 2 (route Transcanadienne) et la route 15. Il est à exactement 7,4 kilomètres du centre-ville de Moncton.

Les coordonnées exactes de l'aéroport sont 46.06° nord et -64.41° ouest.
Le territoire sur lequel est construit l'aéroport est relativement plat, légèrement forestier et urbanisé, alors que la ville de Dieppe prend fin peu à peu [7].

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Il faut environ 6 à 9 minutes de route depuis le centre de Moncton pour se rendre jusqu'à l'aéroport YQM, via la route 15, qui quitte la ville par le nord-est, vers Shédiac et la Nouvelle-Écosse. La sortie 17, depuis la 15 est seulement, relie directement au stationnement de l'aéroport. Par contre, les automobilistes venant de l'ouest doivent prendre la sortie 16, 1 kilomètre plus loin, revenir sur ses pas sur la 15 est, puis sortir à la sortie 17. Outre que par la 15, l'avenue de l'aviation (Aviation Avenue) relie la route 132 à l'aéroport en étant parallèle à la route 15 [8].

Terminal[modifier | modifier le code]

Le terminal de l'aéroport est axé nord-est / sud-est. Le stationnement couvre la partie nord-ouest, coupé de l'aéroport par la rue en boucle, l'avenue de l'Aviation. À l'intérieur même du terminal, toutes les aires de restaurants sont situées dans la partie nord-ouest de l'aéroport. Les douanes sont situées au centre, puis la section des arrivées et départs, nationaux ou internationaux, est située, quant à elle, tout près des pistes, dans le coin sud-est. Le bâtiment de la direction est situé plus au sud.
Il possède 2 portes d'embarquements, soit les portes 1/2 et 3/4. Toutes les deux sont des ponts aériens.

Pistes[modifier | modifier le code]

2 pistes sont présentes à l'aéroport de Moncton.
La première piste, la piste 06/24, possède une orientation nord-est / sud-ouest, et est longue de 1 875 mètres. Elle sert à la fois de piste d'atterrissage et de décollage.
L'autre piste, la piste 11/29, possède une orientation est-ouest, et mesure un peu plus de 2 400 mètres. Cette piste sert, comme l'autre, à la fois de piste d'atterrissage et de décollage.

Statistiques[modifier | modifier le code]

C'est le 145e aéroport nord-américain avec 552 629 passagers qui y ont transité en 2010[9]

Vols et destinations[modifier | modifier le code]

Vols cédulés et compagnies aériennes[modifier | modifier le code]

Vols cédulés de l'Aéroport International de Moncton
Compagnies Aériennes Destinations des vols
Air Canada Express, opéré par Air Georgian Halifax–Stanfield, Montréal–Trudeau
Air Canada Express opéré par Jazz Ottawa–MacDonald-Cartier, Toronto–Pearson
Air Canada Express opéré par Sky à Régional Airlines Montréal–Trudeau
Air Transat Saisonnier:Cancún, Punta Cana
CanJet Saisonnier:Varadero
Porter Airlines Toronto–Bishop, Ottawa–MacDonald-Cartier
Sunwing Airlines Saisonnier:Montego Bay, Punta Cana, Varadero
United Express opéré par ExpressJet Airlines New York (Newark–Liberty)
WestJet Airlines Toronto–Pearson

Saisonnier:Hamilton–Munro, Orlando, Cancún

Cargo[modifier | modifier le code]

Compagnies Aériennes Destinations des vols
Cargojet Airways Halifax–Stanfield, Montréal–Trudeau
FedEx Express opéré par Morningstar Air Express Halifax–Stanfield
Bluebird Cargo Reykjavik–Keflavík
Purolator Courier opéré par Kelowna Flightcraft Air Charter Hamilton–Munro, Montréal–Mirabel
SkyLink Express Halifax–Stanfield, Miramichi, Montréal–Mirabel
UPS Airlines opéré par Bluebird Cargo Reykjavik–Keflavík

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b site du cyqm
  2. Aircract Movement Statistics: NAV CANADA Towers and Flight Services Stations: Annual Report TP 557
  3. GMIA Files
  4. Service Codes and Definitions GMIA
  5. Jumbo jet to service expansed Moncton-Paris Flight
  6. GMIA Annual Report 2005/2006
  7. Google Earth
  8. Google Maps
  9. http://www.aci-na.org/stats/stats_traffic

Lien externe[modifier | modifier le code]