Aéroport international d'Enfidha-Hammamet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport international d'Enfidha-Hammamet
Aperçu du terminal de l'aéroport
Aperçu du terminal de l'aéroport
Localisation
Pays Drapeau de la Tunisie Tunisie
Ville Enfida
Coordonnées 36° 04′ 34″ N 10° 26′ 19″ E / 36.076245, 10.43872836° 04′ 34″ Nord 10° 26′ 19″ Est / 36.076245, 10.438728  
Altitude 6 m (21 ft)

Géolocalisation sur la carte : Tunisie (administrative)

(Voir situation sur carte : Tunisie (administrative))
Aéroport international d'Enfidha-Hammamet
Pistes
Direction Longueur Surface
09/27 3 300 m (10 827 ft) Asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA NBE
Code OACI DTNH[1]
Type d'aéroport civil
Gestionnaire TAV Airports Holding

L'aéroport international d'Enfidha-Hammamet (مطار النفيضة الدولي) est un aéroport tunisien qui dessert Enfida et plus généralement le nord du Sahel tunisien, dont Kairouan et Sousse, et le sud du cap Bon.

Il s'étend sur une superficie de 4 300 hectares[2] et permet de décongestionner les aéroports de Tunis et Monastir.

Projet[modifier | modifier le code]

En mars 2007, l'appel d'offres est remporté par le consortium turc TAV Airports Holding qui doit construire l'aéroport et l'exploiter conjointement avec l'aéroport international de Monastir durant quarante ans[2] contre un investissement initial d'environ 400 millions d'euros et le paiement d'une annuité.

D'une capacité initiale de 7 000 000 passagers par an[2], l'aérogare s'étend sur 90 000 m²[2]. À terme, sa capacité sera portée à 22 000 000 passagers[2] avec un second terminal à l'horizon 2020-2022.

Chantier[modifier | modifier le code]

Le chantier est officiellement lancé le 24 juillet 2007[3]. À cette occasion, il est annoncé que l'aéroport porterait le nom du président Zine el-Abidine Ben Ali[4] ; ce nom est retiré suite à la révolution tunisienne de 2011 qui renverse le président[5]. L'aéroport prend ensuite le nom de la station balnéaire d'Hammamet[6].

Infrastructure[modifier | modifier le code]

Tour de contrôle
Guichets au niveau des départs

L'aéroport dispose de 32 aires pour avions ; l'aire de trafic s'étendant sur 72 000 m2, adjacente à l'aérogare, a la capacité de traiter 18 avions à partir de passerelles mobiles d'embarquement aux avions[7]. L'aire de trafic à distance, d'une superficie de 57 000 m2, peut traiter quatorze avions supplémentaires. Le tout est dominé par une tour de contrôle de 85 mètres de haut[7].

Un parking permet le stationnement de 102 bus, 1 086 voitures, onze minibus et 52 taxis[7].

Exploitation[modifier | modifier le code]

S'il est mis en exploitation le 31 octobre 2009 et voit son premier vol d'essai atterrir le 4 décembre de la même année, le ministre du Développement et de la Coopération internationale déclare le 11 février 2010 que son ouverture est repoussée en avril 2010, officiellement en raison de retards dans les autorisations fournies par l'IATA.

L'activité de l'aéroport doit être essentiellement liée à l'acheminement de touristes venant visiter Hammamet, Sousse et les stations balnéaires environnantes (Yasmine Hammamet et Port El-Kantaoui notamment).

En raison de taxes aéroportuaires élevées, l'aéroport n'a accueilli, entre le 1er janvier et le 30 avril 2010, que 28 000 voyageurs alors qu'il est doté d'une capacité d'accueil initiale de plusieurs millions de passagers[8].


Desserte[modifier | modifier le code]

Compagnies aériennes Destinations desservies
Drapeau de l'Allemagne Air Berlin Cologne, Düsseldorf, Hambourg, Nuremberg

Saisonnier : Hanovre, Munich

Drapeau des Pays-Bas Arkefly Amsterdam
Drapeau de la Suisse Belair Saisonnier : Bâle-Mulhouse-Fribourg
Drapeau de la Pologne Enter air Charter : Katowice, Cracovie, Gdańsk, Poznań, Rzeszów, Varsovie, Wrocław
Drapeau de la Suisse Helvetic Airways Saisonnier : Berne
Drapeau de la Belgique Jetairfly Bruxelles, Charleroi, Liège

Saisonnier : Ostende

Drapeau du Luxembourg Luxair Luxembourg
Drapeau de la Suède Novair Charter : Copenhague, Stockholm
Drapeau de la Tunisie Nouvelair Charter : Amsterdam, Belgrade, Berlin-Tegel, Billund, Bruxelles, Bydgoszcz, Cracovie, Djerba, Dresde, Düsseldorf, Erfurt, Francfort, Gdańsk, Hambourg, Hanovre, Helsinki, Katowice, Kiev, Košice, Leipzig, Ljubljana, Lodź, Londres Gatwick, Manchester, Moscou, Munich, Nantes, Nuremberg, Poznań, Prague, Salzbourg, Saint-Pétersbourg, Stockholm, Stuttgart, Szczecin, Vienne, Varsovie, Wroclow, Zagreb, Zurich
Drapeau de la Suède Drapeau du Danemark SAS Charter : Billund, Copenhague, Göteborg, Oslo, Stockholm
Drapeau de la Russie Transaero Airlines Saisonnier : Moscou, Saint-Pétersbourg
Drapeau du Royaume-Uni Thomas Cook Aberdeen, Belfast, Birmingham, Bristol, Cardiff, Doncaster, East Midlands, Glasgow, Leeds, Londres Gatwick, Londres Luton, Londres Stansted, Manchester, Newcastle
Drapeau de la Belgique Thomas Cook Airlines Belgium Bruxelles, Liège, Ostende
Drapeau du Royaume-Uni Thomson Airways Saisonnier : Birmingham, Doncaster, East Midlands, Glasgow, Londres Gatwick, Londres Luton, Newcastle
Drapeau de l'Allemagne TUIfly Saisonnier : Berlin-Tegel, Cologne, Düsseldorf, Genève, Graz, Hambourg, Leipzig, Manchester, Milan Malpensa, Munich, Nuremberg, Paderborn, Porto
Drapeau de la Tunisie Tunisair Charter : Belgrade, Berlin-Schönefeld, Budapest, Bydgoszcz, Dresde, Dublin, Düsseldorf, Francfort, Hambourg, Hanovre, Cracovie, Leipzig, Ljubljana, Manchester, Moscou, Munich, Poznań, Porto, Stuttgart, Turin, Zurich, Zweibrucken
Drapeau de la France Transavia Airlines Amsterdam
Drapeau de l'Ukraine Ukraine International Airlines Charter : Kiev
Drapeau de l'Ukraine Wind Rose Aviation Charter : Kiev
Drapeau de la France XL Airways France Charter : Paris-Charles-de-Gaulle

Accès[modifier | modifier le code]

L'autoroute A1 reliant Tunis à Sfax est située à proximité, une bretelle la relie à l'aéroport.

Les compagnies régionales de transport offrent des navettes qui relient régulièrement l'aéroport au centre d'Enfida, à Sousse, à Hammamet, à l'aéroport de Tunis et à Bizerte. Enfida est reliée par des trains réguliers aux principales villes du pays.

Des taxis, facilement identifiables à leur couleur blanche, permettent le transport vers les grandes stations balnéaires tunisiennes. Un supplément peut être exigé dépendamment des bagages.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) [PDF] Index des aérodromes (Office de l'aviation civile et des aéroports)
  2. a, b, c, d et e (en) Airports - Tunisia (TAV Airports Holding)
  3. (fr) Samir Gharbi et Sonia Mabrouk, « Vingt ans, vingt dates », Jeune Afrique, 22 octobre 2007
  4. (fr) « Le Chef de l'État donne le coup d'envoi des travaux de l'aéroport Enfidha-Zine El Abidine Ben Ali », La Presse de Tunisie, 25 juillet 2007
  5. (fr) « La TAV retire « Zine El Abidine Ben Ali » du nom de l'aéroport d'Enfidha », Business News, 15 janvier 2011
  6. (fr) « Tunisie : Changement de la dénomination de deux aéroports internationaux », Investir en Tunisie, 19 février 2011
  7. a, b et c (en) Présentation de l'aéroport international d'Enfidha-Hammamet
  8. (fr) « Tunisie : démarrage en demi-teinte de l'aéroport international d'Enfidha », Tourismag, 15 juin 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]