Aéroport international d'Anchorage Ted-Stevens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport international d'Anchorage Ted-Stevens
Image illustrative de l'article Aéroport international d'Anchorage Ted-Stevens
Localisation
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Ville Anchorage (Alaska)
Coordonnées 61° 10′ 30″ N 149° 59′ 47″ O / 61.17495, -149.99642461° 10′ 30″ Nord 149° 59′ 47″ Ouest / 61.17495, -149.996424  
Altitude 46 m (152 ft)

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Aéroport international d'Anchorage Ted-Stevens

Géolocalisation sur la carte : Alaska

(Voir situation sur carte : Alaska)
Aéroport international d'Anchorage Ted-Stevens

Géolocalisation sur la carte : Anchorage

(Voir situation sur carte : Anchorage)
Aéroport international d'Anchorage Ted-Stevens
Pistes
Direction Longueur Surface
07L/25R 3 231 m (10 600 ft) Asphalte
07R/25L 3 322 m (10 899 ft) Asphalte
14/32 3 531 m (11 585 ft) Asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA ANC
Code OACI PANC
Type d'aéroport Civil
Gestionnaire State of Alaska DOT&PF

L'Aéroport international d'Anchorage Ted-Stevens est l'aéroport desservant la ville d'Anchorage aux États-Unis. L'aéroport est le hub de la compagnie Alaska Airlines. C'est aussi le 4e plus gros aéroport mondial en termes de trafic marchand après ceux de Memphis, Hong Kong et Tokyo.

C'est le soixante-quatrième aéroport nord-américain avec plus de 4,8 millions de passagers qui y ont transité en 2009[1]

L'aéroport dessert toutes les grandes villes américaines et canadiennes, ainsi que la plupart de celles bordant l'océan Pacifique. C'est aussi le point de passage quasi obligé pour rejoindre les principales villes de l'Alaska en provenance de l'extérieur.

Construit en 1951 sous le nom d'aéroport international d'Anchorage, il fut renommé par la Législature d'Alaska en 2000 pour honorer le sénateur Ted Stevens (1923-2010).

Anchorage était une escale habituelle pour les passagers à destination de l'Asie des années 1960 aux années 1980 car les avions occidentaux ne pouvaient survoler l'espace aérien soviétique et car ils n'avaient pas alors la capacité de faire le vol direct, sans escale. Quelques avions de ligne entre la côte Est américaine et l'Asie de l'Est s'arrêtent encore à Anchorage. Mais surtout, l'aéroport sert de second hub pour Alaska Airlines après Seattle. La majorité des vols de passagers se fait sur Alaska Airlines de ou vers Seattle (en moyenne 20 vols par jour) et Fairbanks (en moyenne 13 vols par jour).

Beaucoup de compagnies de cargo utilisent Anchorage comme hub, comme UPS et FedEx. Ce dernier possède ainsi des installations lui permettant de gérer 13.400 paquets par heure et employant plus de 1200 personnes. Le trafic fret est prévu en augmentation, profitant de la croissance chinoise

Anchorage envisage aussi d'être un point de connexion pour le trafic aérien vers l'Extrême-Orient russe. Même s'il n'existe actuellement aucune liaison entre Anchorage et la Russie, des projets existent pour des vols vers Sakhaline dans un futur proche, principalement pour répondre aux demandes des compagnies pétrolières américaines. Beaucoup de travailleurs de l'Alaska North Slope vivent à Anchorage ou ailleurs aux États-Unis et utilisent l'avion pour se rendre à Prudhoe Bay.

Accidents[modifier | modifier le code]

  • le vol 867 KLM qui assurait la liaison entre Amsterdam et Anchorage, lors de son approche de l'aéroport traversa accidentellement à haute altitude le panache du volcan Redoubt provoquant l'extinction des quatre moteurs et une chute brutale de l'appareil qui réussit néanmoins à se poser à Anchorage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]