Aéroport international de Tahiti Fa'a'ā

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tahiti Fa'a'ā
Image illustrative de l'article Aéroport international de Tahiti Fa'a'ā
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Collectivité Drapeau de la Polynésie française Polynésie française
Ville Pape'ete
Coordonnées 17° 33′ 09″ S 149° 36′ 26″ O / -17.552554, -149.607182 ()17° 33′ 09″ Sud 149° 36′ 26″ Ouest / -17.552554, -149.607182 ()  
Altitude 2 m (5 ft)

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Tahiti Fa'a'ā

Géolocalisation sur la carte : îles Tahiti et Moorea

(Voir situation sur carte : îles Tahiti et Moorea)
Tahiti Fa'a'ā
Pistes
Direction Longueur Surface
04/22 3 420 m (11 220 ft) asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA PPT
Code OACI NTAA
Type d'aéroport civil/militaire
Gestionnaire ADT (Aéroport de Tahiti)
Cartes SIA VAC

L'aéroport international de Tahiti Fa'a'ā (code AITA : PPT • code OACI : NTAA) est situé à Fa'a'ā sur l'île de Tahiti en Polynésie française. Il sert de plateforme de correspondance à Air Tahiti Nui, Aircalin, Lan Airlines, Hawaiian Airlines ainsi qu'à Air Tahiti. Il est classé aérodrome d'État.

Historique[modifier | modifier le code]

L'aéroport est construit sur un motu autrefois appelé le Motu Tahiri (L’ilot où souffle comme une brise légère)[1]. C'était un lieu de pêche et de baignade pour les habitants de Fa'a'ā.

  • 1950 : Premières études menées par l'ingénieur Thouvenot.
  • 1959 : Réalisation des travaux de construction de la piste sur la côte nord-est de l'île de Tahiti. Il faudra 2 ans pour compléter les travaux.
  • 1960 : Le premier gros porteur atterrit sur la piste est un DC-7 de TAI (Transports Aériens Intercontinentaux)
  • 1961 : Inauguration officielle.
  • 1973: Un Boeing 707 s'écrase en mer peu après le décollage, tuant 78 des 79 personnes à bord[2]
  • 1993 : Un Boeing 747-400 (F-GITA) d'Air France manque son atterrissage et finit sa course dans le lagon de Pape'ete. Malgré d'important dégâts, tous les passagers s'en sortent indemnes et l'avion, déclaré réparable, sera remis en service un an plus tard[3].
  • 2000 : Un McDonnell Douglas DC-10 d'Hawaiian Airlines manque son atterrissage et finit sa course dans le lagon. Aucune victime n'est à déplorer, l'avion est déclaré réparable et sera vendu à FedEx quelques mois plus tard.

Compagnies aériennes[modifier | modifier le code]

Compagnies et destinations[modifier | modifier le code]

Quatre compagnies régionales (Air Archipels, Air Moorea, Air Tahiti et WanAir) desservaient le réseau intérieur polynésien en janvier 2011, tandis que des liaisons internationales étaient assurées régulièrement vers Nouméa (Aircalin), Paris-Charles-de-Gaulle via Los Angeles (Air France et Air Tahiti Nui), Auckland (Air Tahiti Nui et Air New Zealand), Tokyo-Narita (Air Tahiti Nui), Honolulu (Hawaiian Airlines) et Santiago du Chili via l'Île de Pâques (LAN Airlines).

Données[modifier | modifier le code]

Tahiti Fa'a'ā se classait au 1er rang des aérodromes et aéroports de Polynésie française en nombre de passagers en 2008.

Évolution du nombre de passagers

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
1 548 327 1 466 370 1 370 254 1 424 365 1 413 572 1 447 260 1 535 825 1 511 340 1 379 832 1 232 733 1 183 273 1 169 819
Sources : Les aéroports français

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]