Aéroport de Nîmes - Garons

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Aérodrome de Nîmes Courbessac.
Nîmes
Alès - Camargue - Cévennes
L'aéroport Nîmes-Garons vu d'avion
L'aéroport Nîmes-Garons vu d'avion
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Nîmes
Coordonnées 43° 45′ 28″ N 4° 24′ 58″ E / 43.75786, 4.416246 ()43° 45′ 28″ Nord 4° 24′ 58″ Est / 43.75786, 4.416246 ()  
Altitude 94 m (309 ft)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Nîmes  Alès - Camargue - Cévennes
Pistes
Direction Longueur Surface
18/36 2 443 m (8 015 ft) béton
Informations aéronautiques
Code AITA FNI
Code OACI LFTW
Nom cartographique N. GARONS
Type d'aéroport Civil et militaire
Gestionnaire SNC-Lavalin
Site web aéroport Consulter
Cartes SIA VAC - IAC - ARR/DEP

L’aéroport de Nîmes-Garons (ou Nîmes-Alès-Camargue-Cévennes) est un aéroport du département du Gard.

Il est composé d'un aéroport civil, ouvert au trafic national et international commercial, régulier ou non, aux avions privés, aux IFR et aux VFR, et d'une base aéronavale militaire, la BAN Nîmes-Garons jusqu'en 2011. À terme un régiment du train devrait y prendre ses marques, il s'agit du 503° Régiment du Train.

Son gestionnaire est SNC-Lavalin. La Chambre de commerce et d'industrie de Nîmes-Bagnols-Uzès-Le Vigan en assure conjointement une partie.

Il est situé sur les communes de Saint-Gilles et de Garons.

Destination[modifier | modifier le code]

La compagnie Ryanair y exploite quatre lignes : deux vers le Royaume-Uni (Londres et Liverpool), une vers la Belgique (Charleroi) et une vers le Maroc (Fès).

Durant la période estivale :

Relation commerciale avec Ryanair[modifier | modifier le code]

Ryanair est une des principales compagnies aériennes « low cost » opérant à l’aéroport de Nîmes[1].

Air France-KLM estime qu’environ 9 € de subvention par passager ont été accordés à Ryanair pour ses opérations sur cette plate-forme, soit environ 4 millions d’euros entre 2000 et 2006[2]. Cependant, un rapport de la chambre régionale des comptes précise que « Pour maintenir des prix de vente bas, Ryanair exerce une pression forte sur les aéroports qu’elle dessert en leur demandant un coût par passager sortant inférieur à 12 €[1]. »

La CRC ajoute qu’elle n’est pas certaine de la valeur juridique des relations commerciales entre Ryanair et la CCI gestionnaire de l’aéroport de Nîmes. « Au-delà de leur ampleur, la chambre régionale des comptes s’interroge sur la valeur juridique des engagements de la CCI, en droit interne comme en droit communautaire. » L’irrégularité est aussi notable pour les contrats passés avec la filière de Ryanair « Marketing airport service » comme le souligne encore le rapport : « Néanmoins, la chambre régionale des comptes souligne l’irrégularité de ce dispositif. Au surplus, ces deux contrats sont rédigés exclusivement en langue anglaise, sans version française pourtant prévue, et alors même que les prestations sont réalisées en France[1]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c ccomptes.fr [PDF]
  2. aerobuzz.fr

Liens externes[modifier | modifier le code]