Aéroport de Lisbonne-Portela

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aeroporto de Portela
Image illustrative de l'article Aéroport de Lisbonne-Portela
Localisation
Pays Drapeau du Portugal Portugal
Ville Lisbonne
Coordonnées 38° 46′ 38″ N 9° 08′ 06″ O / 38.777172, -9.13496 ()38° 46′ 38″ Nord 9° 08′ 06″ Ouest / 38.777172, -9.13496 ()  
Altitude 114 m (374 ft)

Géolocalisation sur la carte : Portugal (administrative)

(Voir situation sur carte : Portugal (administrative))
Aeroporto de Portela

Géolocalisation sur la carte : Lisbonne

(Voir situation sur carte : Lisbonne)
Aeroporto de Portela
Pistes
Direction Longueur Surface
03/21 3 805 m (12 484 ft) Asphalte
17/35 2 400 m (7 874 ft) Asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA LIS
Code OACI LPPT
Type d'aéroport Civil
Gestionnaire ANA-Aeroportos de Portugal, SA

L’aéroport Lisbonne-Portela (code AITA : LIS, code OACI : LPPT) se situe à Lisbonne et est le plus important aéroport portugais en volume de trafic aérien. Il a été ouvert au trafic le 15 octobre 1942 et dispose de deux pistes.

Fréquences et aides radio à la navigation[modifier | modifier le code]

  • ATIS - 124.15
  • APP - 121.10
  • TWR - 118.10 - 343.60 (UHF)
  • NDB (LAR) 382 kHz -- 38º 59´34 N 009º 02´11 W
  • NDB (CP) 389 kHz -- 38º 38´27 N 009º 13´13 W
  • VOR (LIS) 114.80 MHz -- 38º 53´15.7 N 009º 09´45.7 W + DME - Elv. 1112´

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant l'inauguration de l'aéroport de Portela, Lisbonne était desservi par un aéroport primaire appelé « Campo Internacional de Aterragem » (Piste internationale d’atterrissage), situé à Alverca.

Au cours des années 1930, les vols transatlantiques étaient effectués en hydravion, pour des raisons de sécurité. Une fois l'Atlantique traversé, les passagers prenaient une correspondance avec des avions « terrestres » qui les emmenait vers leurs destinations finales.

Lisbonne étant la capitale européenne la plus méridionale, la ville serait le terminal européen idéal pour ces vols transatlantiques. Pour cette raison, le gouvernement portugais a voulu faire de Lisbonne une plateforme aérienne pour les vols internationaux. Dans cette optique, deux aéroports furent planifiés : un maritime, pour les hydravions, et un terrestre. Une autre raison avancée pour la construction de ces infrastructures était l'Exposition du Monde Portugais prévue pour 1940 et qui devait attirer à Lisbonne nombre de touristes étrangers (l'événement a finalement été annulé à cause de la 2e Guerre mondiale).

Les travaux des deux aérogares démarrèrent en 1938 et furent achevés en 1940. L'aéroport terrestre construit fut celui de Portela, le maritime celui du Cabo Ruivo, sur les rives du Tage, environ trois kilomètres plus loin. Pour faciliter la correspondance entre les deux aéroports fut construit une route appelée « Avenida Entre-Aeroportos » (avenue Entre-Aéroports), l'actuelle « Avenida de Berlim » (avenue de Berlin).

Aéroport de Portela

Le système de vols transatlantiques fonctionnait avec des hydravions venant d'Amérique, amerrissant sur le Tage pour débarquer les passagers à Cabo Ruivo. De là, ils étaient transportés par automobile jusqu'à Portela pour y prendre leur correspondance vers les différentes villes d'Europe. Les passagers qui allaient d'Europe en Amérique faisaient le parcours inverse.

L'aéroport de Cabo Ruivo, qui se trouvait à l'emplacement de l'actuel Parque das Nações a été désactivé quand fut mis un terme aux vols réguliers par hydravion à la fin des années 1950. Depuis, seul l'aéroport de Portela a été maintenu.

Dernièrement, l'état portugais a décidé la création d'un nouvel aéroport pour desservir la capitale en prévision de la saturation prochaine de l'aéroport de Portela. La zone choisie, Ota (aéroport de Ota), se trouve à environ 45 km au Nord de Lisbonne et son choix a suscité une vive polémique qui a provoqué la commande de nouvelles études sur d'autres zones (comme Alcochete ou Montijo, entre autres), et même l'hypothèse du maintien de l'aéroport actuel avec la construction d'un autre aéroport international. Le 07/01/2008 le Premier ministre José Socrates a annoncé le choix d'Alcochete pour le nouvel aéroport de la capitale : Aéroport d'Alcochete.

Le 1er août 2007, un nouveau terminal a été ouvert au public, mais uniquement pour les vols domestiques.

À partir du 22 mars 2012, les vols domestiques s'opèrent depuis le Terminal 1, comme avant, tandis que le Terminal 2 voit arriver la compagnie low-cost easyJet ainsi que, à terme, d'autres compagnies à bas-coûts[1].

Compagnies aériennes[modifier | modifier le code]

Compagnies qui opèrent dans l’aéroport :

Compagnies de fret:

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]