Aéroport de Kisumu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport international de Kisumu
Kisumu International Airport
Image illustrative de l'article Aéroport de Kisumu
Localisation
Pays Drapeau du Kenya Kenya
Région est du lac Victoria
Ville Kisumu
Date d'ouverture 1930
Coordonnées 0° 05′ 10″ S 34° 43′ 44″ E / -0.086139, 34.728892 ()0° 05′ 10″ Sud 34° 43′ 44″ Est / -0.086139, 34.728892 ()  
Superficie 85 ha
Altitude 1 157 m (3 796 ft)

Géolocalisation sur la carte : Kenya

(Voir situation sur carte : Kenya)
Aéroport international de Kisumu

Géolocalisation sur la carte : Kisumu

(Voir situation sur carte : Kisumu)
Aéroport international de Kisumu
Pistes
Direction Longueur Surface
07/25 3 300 m (10 827 ft) asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA KIS
Code OACI HKKI
Type d'aéroport Civil gouvernemental
Gestionnaire Kenya Airports Authority (en)
Site web gestionnaire Consulter
Site web aéroport Consulter

L’aéroport de Kisumu, renommé aéroport international de Kisumu en 2011, est le troisième aéroport kényan en termes de trafic passager après l'aéroport international Jomo Kenyatta de Nairobi et l'aéroport international Moi de Mombasa.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1930, les Anglais construisent, sur la bordure nord-est du golfe de Winam, sur le site de l'actuel aéroport la première piste d'atterrissage et la première aérogare, complétées rapidement par un quai de débarquement pour hydravions (l'Imperial Airways flying boat bay), dont l'échancrure dans la côte est toujours visible, qui servit surtout durant la Seconde Guerre mondiale[1]. La première ligne pour les passagers et le courrier reliait l'aéroport à l'Afrique du Sud. Entre 1960 et 1977 les Uganda Airlines (en)[note 1] et Air Tanzania opéraient vers l'aéroport.

Durant l'année 1999, l'aéroport participe au programme alimentaire mondial de l'ONU destinée au Rwanda et à la République démocratique du Congo.

Lorsque Barack Obama Jr. (dont la famille paternelle est originaire de la région) fut élu en tant que 44e président des États-Unis d'Amérique en novembre 2008, il fut question d'allonger la piste afin de permettre au Boeing 747 Air Force One d'atterrir directement à Kisumu[2].

Cette réalisation promise par le ministre des Transports kényan Chirau Mwakwere débute le 29 octobre 2008.
La première tranche est menée à terme en août 2010 pour un montant de 3 082 000 000 KES
(~ 31 000 000 EUR) ; elle porte la longueur de la piste à 3 300 m, réorganise les voies de circulation et porte la capacité simultanée de l'aire de stationnement à huit avions de ligne ainsi que la reconstruction complète du drainage[3]. Kisumu devient, ainsi, accessible aux avions du type Boeing 747 ou Airbus A380.
La deuxième tranche est menée à terme en juin 2011 pour un montant de 1 900 000 000 KES avec la modernisation de la tour de contrôle, l'achèvement d'un nouveau terminal passagers permettant le trafic domestique et international de 700 personnes à l'heure ainsi que la construction d'un parc de stationnement réglementé pour 130 voitures et d'une nouvelle route asphaltée de 400 m reliant l'aéroport à la route nationale B1. Cette tranche engage l'aéroport dans une vocation internationale vers l'Ouganda et la Tanzanie.
La dernière tranche est en cours de réalisation avec la construction d'un taxiway parallèle à la piste, d'une aire de stationnement pour avions-cargo et d'un terminal doté d'un entrepôt frigorifique. Ce dernier permettra, à terme, d'expédier le poisson du lac Victoria vers Nairobi, le Moyen-Orient et l'Europe.

Piste et équipements[modifier | modifier le code]

  • Piste : longueur 3 300 m, largeur 45 m, pente montante de la piste 07 vers la piste 25, PCN 80FAWT.
  • Terminaux :
    • passager : 1 de 5 400 m2 divisé en aire de départ et aire d'arrivée ;
    • cargo : 1 avec chambre froide en construction.
  • Maintenance : aucun atelier de maintenance des appareils.
  • Aide à la navigation :
  • Compagnie pétrolière accréditée : Kenya Shell/BP Kenya.
  • Sécurité : 2 postes de lutte contre l'incendie.
  • Sureté : 2 postes de police.
  • Heures d'activité : de 3 h 30 à 18 h (18 h 30 pour la tour de contrôle, l'aide à la navigation et le service d'incendie).

Connexions[modifier | modifier le code]

Accès à l'aéroport[modifier | modifier le code]

Situé à 5,5 km du centre de Kisumu, le seul moyen d'accès à l'aéroport est la route. Il n'existe pas de ligne d'autobus. La navette est assurée par taxi, matatu ou véhicule affrété par certains hôtels. Il est doté d'un parc de stationnement réglementé.

Accidents[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Unganda Airline est devenue en 2007 Air Uganda
  2. NAVAID = NAVigational AID (« aide à la navigation »). Il s'agit d'une quelconque aide à la navigation, extérieure à l'avion lui-même et, qui permet, à ce dernier, de déterminer la position exacte.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'histoire de l'aéroport de Kisumu [(en) lire en ligne]
  2. Africa News du 19 octobre 2008 - Kenya: New airport to welcome Obama [(en) lire en ligne]
  3. Daily Nation, « Global take-off soon for Kisumu Airport », article du 14 juillet 2011 [(en) lire en ligne]
  4. HIRL = High Intensity Runway Lights (lumières de bord de piste à intensité variable).
  5. Flight Safety Foundation - L'accident du 11 juillet 1947 [(fr) lire en ligne]
  6. Flight Safety Foundation - L'accident du 10 juillet 1988 [(fr) lire en ligne]
  7. Daily Nation, Jetlink plane in Kisumu mishap, article du 17 mars 2011 par Angira Zadock et Alphonse Shindu [(en) lire en ligne]

Liens externes[modifier | modifier le code]