Aéroport de Carcassonne Salvaza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carcassonne Salvaza (Carcassonne en Pays Cathare)
Façade de l'Aéroport de Carcassonne Salvaza.
Façade de l'Aéroport de Carcassonne Salvaza.
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Carcassonne
Coordonnées 43° 12′ 58″ N 2° 18′ 30″ E / 43.216217, 2.308331 ()43° 12′ 58″ Nord 2° 18′ 30″ Est / 43.216217, 2.308331 ()  
Superficie 110 ha
Altitude 132 m (433 ft)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Carcassonne Salvaza (Carcassonne en Pays Cathare)
Pistes
Direction Longueur Surface
10/28 2 050 m (6 726 ft) revêtue
10L/28R 800 m (2 625 ft) en herbe
Informations aéronautiques
Code AITA CCF
Code OACI LFMK
Nom cartographique CARCASSONNE
Type d'aéroport Civil
Gestionnaire Veolia Transport
Cartes SIA VAC - IAC - ARR/DEP

L'aéroport de Carcassonne Salvaza est un aéroport du département de l'Aude situé à Carcassonne dans la zone d'activité dite de Salvaza. Le nom commercial de l'aéroport est « Aéroport de Carcassonne en Pays Cathare - Sud de France».

L'aéroport était propriété de l’État français avant son transfert à la Région Languedoc-Roussillon en 2007. Exploité par la Chambre de Commerce et de l'Industrie (CCI) de Carcassonne, la concession est attribuée à Veolia Transport depuis mai 2011[1]

Cet aérodrome est ouvert au trafic national et international commercial non régulier, aux avions privés, aux IFR et aux VFR. Le trafic s'élève à environ 30 000 mouvements d'avions par an, dont une douzaine de vols commerciaux par jour[2]. La compagnie Ryanair exploite les vols commerciaux depuis juin 1998[3].

Installé dans l'enceinte de l'aéroport depuis 1970, l'École nationale de l'aviation civile (ENAC) forme des pilotes de lignes et des instructeurs.

Un aéroport en zone urbaine[modifier | modifier le code]

La piste d'atterrissage est à deux kilomètres dans l'axe de la ville de Carcassonne. Pour s'aligner sur la piste, les pilotes doivent respecter une portion de ligne droite d'environ quatre kilomètres sur leur trajectoire de descente. Si le vent est à l'ouest (c'est la direction des vents dominants), les avions doivent donc survoler la ville à l'atterrissage[4].

Des riverains de l'aéroport s’opposent aux nuisances de l’aéroport : bruit hors normes, « relargages » de kérosène (il est à noter que le seul avion de ligne évoluant sur l'aéroport de Salvaza est un Boeing 737-800 exploité par Ryanair[5],[6], et que celui-ci ne possède pas de système lui permettant de larguer du kérosène[7]) et vols de nuit (petits avions). Dans le cadre de l'association AACROBATS, ils demandent la création d’un comité local d’information en liaison avec l’aéroport. Ils veulent obtenir des mesures compensatoires telles que des dégrèvements d’impôts et des aides financières pour les travaux d'isolation acoustique. Pour étudier l'impact des relargages de kérosène, ils réclament une enquête épidémiologique et des analyses des cultures jouxtant l’aéroport.

Nuisances sonores[modifier | modifier le code]

Pour contrôler le problème des nuisances sonores de l'aéroport, la préfecture de l'Aude a mis en place un Plan d'exposition au bruit (PEB) qui concerne cinq communes (Carcassonne, Arzens, Caux-et-Sauzens, Pennautier et Villesèquelande) et de la Communauté d'agglomération du Carcassonnais[8]. Dans ce plan, 3 zones sont définies :

  • zone A de gêne très forte (supérieur à 70 décibels) :
  • zone B de gêne forte (supérieur à 62 dB)
  • zone C de gêne modérée (supérieur à 55 dB)
  • zone D de gêne faible (supérieur à 50 dB).

Les riverains de l'association AACROBATS réclament des indemnités d’isolement de façade pour les zones B-C et D du Plan d'Exposition au Bruit. Selon la Direction générale de l'Aviation civile, aucune indemnisation n'est prévue en ce qui concerne les nuisances sonores tant que le trafic reste inférieur à 20 000 mouvements d'avions de plus de 20 tonnes. L'association des riverains AACROBATS travaille également sur les modifications des trajectoires des avions et les limitations des horaires de survol de la ville. L'association AACROBATS est membre de la Commission Consultative de l'Environnement de l'Aéroport de Carcassonne, dont les membres appartiennent notamment à la Préfecture, la Chambre de Commerce et l'école de pilotage (SEFA).

Accidents[modifier | modifier le code]

Le 30 août 2001, un Cessna 421 s’est écrasé quelques minutes après son décollage. Lorsque le moteur droit a pris feu, le pilote a tenté de revenir à l'aéroport[9]. Puis l'appareil explosa et se crasha dans les vignes[10]. Prisonniers des flammes, les six occupants de l’appareil ont été blessés, dont deux grièvement brulés : le pilote et une jeune technicienne de l’hôpital. L'appareil transportait une équipe médicale qui se rendait à Toulouse pour tester un nouveau scanner[11]

Le 6 août 2004, un petit avion du centre de formation de pilote s'est écrasé sur le versant nord du pic d'Embrosse sur la commune de Saint-Martin-Lys, avoir heurté une ligne à haute tension de 20 000 volts. L'accident avait fait deux morts[12].

Évolution de l'exploitation[modifier | modifier le code]

Ouverte le 28 mai 1970, la liaison Carcassonne-Paris-Orly n'est plus exploitée depuis le 11 juin 2001, suite à la liquidation judiciaire de l'exploitant, Air Liberté. Peu rentable, elle n'avait pas trouvé de repreneur, les passagers pouvant gagner Paris à partir de Perpignan, Toulouse ou encore Montpellier.

À ce jour, Ryanair exploite 12 lignes au départ de Carcassonne à savoir :

  1. Billund (Danemark), ligne saisonnière (printemps et été).
  2. Bournemouth
  3. Bruxelles Sud Charleroi
  4. Cork
  5. Dublin International
  6. Eindhoven
  7. Glasgow Prestwick
  8. Londres Stansted
  9. Liverpool
  10. Nottingham East Midlands
  11. Paris-Beauvais à partir du 12 décembre 2012.
  12. Porto

La compagnie Ryanair, qui a lancé le 4 juin 1998 une liaison vers Londres, puis a ouvert des lignes vers Charleroi le 26 avril 2001 et Dublin le 8 avril 2005, a considérablement renforcé son implantation à partir de 2006. 10 nouvelles lignes ont été créées entre le 9 février 2006 et le 30 juin 2010. Quatre ont pourtant fermé le 16 mars 2010 (Francfort en raison de la concurrence avec l'aéroport de Montpellier et l'Aéroport Toulouse Blagnac, Shannon suite aux désaccords entre l'aéroport de Shannon et la compagnie aérienne Ryanair, Bournemouth et Édimbourg par manque de rentabilité).

Depuis le 1er mai 2011, Veolia a repris la direction de l'aéroport et compte exploiter de nouvelles lignes et compagnies. En particulier, une nouvelle ligne vers Billund est prévue dès le 22 mars 2012 ainsi que la réouverture pour le 26 mars 2012 de la ligne vers Bournemouth[13] avec Ryanair. Veolia compte sur cette dernière pour ouvrir une ligne sur Brême (Allemagne) et Shannon (Irlande). La compagnie aérienne Wizzair pourrait ouvrir une ligne sur Budapest Ferihegy. Puis la compagnie aérienne espagnole Spanair avec Tenerife Sud et/ou Malaga. Quant à la ligne avec Paris interrompue en 2001, elle est rétablie avec Paris-Beauvais fin 2012 grâce à la compagnie Ryanair. En octobre 2013 Ryanair annonce son interruption avec l'intention de la rétablir en mode saisonnière à partir d'avril 2014.

Évolution du trafic[modifier | modifier le code]

Année 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
Passagers 37 929 88 390 108 636 200 913 189 221 252 705 273 708 339 505 426 798 466 305 444 702 452 158 392 940 366 993 395 361

L'aéroport a connu une croissance quasi ininterrompue depuis son ouverture jusqu'en 2007, hormis en 2002, car l'aéroport a été fermé durant un mois (du 28 février au 28 mars) pour le rallongement de la piste, d'où la baisse de passagers.

L'aéroport de Carcassonne enregistre une baisse régulière d'activité depuis 2009[14].

Nouveau projet de modernisation[modifier | modifier le code]

En janvier 2010, Georges Frêche, alors Président du Conseil Régional de Languedoc-Roussillon, a annoncé le financement de travaux sur l'aéroport à hauteur de 3,3 millions d'euros afin de mettre aux normes et de moderniser la plateforme aéroportuaire. Ces travaux consisteraient en la création d’une nouvelle aire de stationnement permettant d’accueillir simultanément 4 aéronefs, construction d’une nouvelle caserne de pompiers, renouvellement du matériel d’exploitation, création d’un nouveau hangar pour le matériel de piste, adaptation des infrastructures terminales pour garantir le cheminement des passagers et l'agrandissement des salles d’embarquement. Pour ce qui est des lignes, de nouvelles compagnies pourraient éventuellement poser pied à Carcassonne en plus de Ryanair qui a ouvert une ligne en direction du Portugal[15].

Une activité soutenue par des subventions publiques[modifier | modifier le code]

Ryanair est en situation de monopole à l’aéroport de Carcassonne depuis 2001[16]. A Carcassonne, on parle de 4 millions d'aide marketing, à quoi s'ajoute une participation au budget de l'aéroport de 3 millions d'euros[17]. Globalement, l'aéroport a bénéficié, entre 2000 et 2010, de 11 millions d'euros de subventions versées par la Région Languedoc-Roussillon, le Conseil Général de l'Aude, la ville de Carcassonne et Carcassonne Agglo[18].

La Chambre régionale des comptes s'interroge d'ailleurs sur la valeur juridique des engagements de la Chambre de commerce et d'industrie de Carcassonne-Limoux-Castelnaudary : « ce sont des contrats juridiquement contestables ». Le rapport publié le 20 juillet 2007[16] propose une formule laissant douter des véritables contreparties qu’offre Ryanair. « L’ampleur des aides versées à l’unique client, la compagnie Ryanair, trouverait ainsi sa justification dans les retombées économiques locales de l’aéroport. »

L'aéroport apporterait au département de l'Aude un total de 400 emplois directs et indirects[19].

Enquête en cours[modifier | modifier le code]

En novembre 2011 Air France a déposé plainte auprès de la Commission européenne concernant les mesures d'aides mises en œuvre par l'aéroport envers Ryanair. D'autres plaintes ont été déposées à propos d'autres aéroports régionaux ( Pau, Nîmes...).

Suite à cela, le 4 avril 2012, la Commission européenne a annoncé l'ouverture d'une enquête approfondie sur des subventions reçues par l'aéroport de Carcassonne[20].

La commission européenne considère en effet que toutes les infrastructures aéroportuaires doivent être considérées comme des entreprises : si elles ne sont pas rentables, elles doivent disparaître.Or ce qui est vrai pour les aéroports parisiens, pour Nice Marseille ou Toulouse ne vaut pas pour les petits aéroports dits régionaux. 150 aéroports ont été décentralisés en France en 2007. Ils ont été transférés aux collectivités qui les utilisent notamment comme des vecteurs de développement économiques (tourisme) et ont investi à ce titre en toute légalité dans ces infrastructures et le développement de leur activité avec l'aval de l'État (contrôle de légalité des actes des collectivités).[réf. souhaitée]

La posture de la commission si elle est confirmée conduirait à la fermeture de tous les aéroports non rentables (car trafic inférieur à un million de passagers) avec des conséquences économiques pour les tissus économiques locaux.[réf. souhaitée]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Midi Libre - 5/04/2012 : Aéroport : l’Europe enquête sur les subventions à Salvaza
  2. www.aeroport-carcassonne.com : Horaires des vols
  3. La Dépêche - 5/06/1998 : Le premier Boeing de Ryanair à Salvaza
  4. « Avions: Salvaza? C'est tout droit... », sur Article de La Dépêche du Midi, 14/08/2002.
  5. http://www.aeroport-carcassonne.com/fr/page/passagers
  6. http://www.ryanair.com/fr/about/fleet
  7. http://www.boeing.com/commercial/airports/faqs/fueldump.pdf
  8. « Salvaza fait s'envoler les nuisances sonores », sur La Dépêche du Midi, 08/09/2006.
  9. Nos étions comme des rats pris au piège - La Dépêche, 4 septembre 2013
  10. Carcassonne. L'interminable combat judiciaire du miraculé d'un crash - La Dépêche du Midi du 17 octobre 2013
  11. Carcassonne : crash au décollage - L'Indépendant du 31 août 2001
  12. Crash du cap 10 à Carcassonne. Le parquet demande des mises en examen - La dépêche, le 26 novembre 2010
  13. « Carcassonne. Ryanair:Bornemouth dixième ligne », sur La Dépêche du Midi, 17/01/2012.
  14. « Trafic en baisse à l'aéroport en 2011 », sur lindependant.fr, 21 juillet 2012.
  15. « Une ligne vers le Portugal », sur Midi Libre.,‎ 21/01/2010
  16. a et b [PDF]Rapport d'observations définitives : Chambre de commerce et d’industrie de Carcassonne-Limoux-Castelnaudry (Aude)
  17. Le Figaro - 22/07/2008 : Ryanair allie discours libéral et pratiques subventionnées
  18. Midi Libre - 05/04/2012 : Aéroport : l’Europe enquête sur les subventions à Salvaza
  19. La Dépêche - 17/01/2012 : Carcassonne. Ryanair:Bornemouth dixième ligne
  20. Midi Libre - 4/04/2012 : La Commission européenne enquête sur l'aéroport de Carcassonne

Liens externes[modifier | modifier le code]