Aéroport d'Helsinki-Malmi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aéroport d'Helsinki-Malmi
Image illustrative de l'article Aéroport d'Helsinki-Malmi
Localisation
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Ville Helsinki
Coordonnées 60° 15′ 16″ N 25° 02′ 39″ E / 60.2544, 25.04406560° 15′ 16″ Nord 25° 02′ 39″ Est / 60.2544, 25.044065  
Superficie 127 ha
Altitude 17 m (57 ft)

Géolocalisation sur la carte : Finlande

(Voir situation sur carte : Finlande)
Aéroport d'Helsinki-Malmi

Géolocalisation sur la carte : Helsinki

(Voir situation sur carte : Helsinki)
Aéroport d'Helsinki-Malmi
Pistes
Direction Longueur Surface
18/36 1 340 m (4 396 ft) Asphalte
09/27 1 024 m (3 360 ft) Asphalte
Informations aéronautiques
Code AITA HEM
Code OACI EFHF
Type d'aéroport Civil
Gestionnaire Finavia
Aéroport d'Helsinki-Malmi

L'aéroport d'Helsinki-Malmi est un aéroport dans la section Malmin lentokenttä du quartier de Malmi, situé à environ 10 km au nord-est du centre d'Helsinki en Finlande. Jusque 1952, c'était le principal terrain d'aviation d'Helsinki. Désormais, il est utilisé par l'aviation générale.

Depuis longtemps, la Ville d'Helsinki projette de fermer l'aéroport de Malmi et de construire à la place des habitations. La fermeture de l'aéroport est cependant un projet très litigieux, et il n'est pas sûr qu'il soit mené à son terme. Il existe entre l'État finlandais et la Ville d'Helsinki un contrat de concession du terrain qui est valable jusqu'en 2034. En janvier 2005, la municipalité d'Helsinki a communiqué à l'État des arguments en faveur d'un retour prématuré du terrain à la ville dès la fin 2010.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier aéroport civil d'Helsinki, "l'aérodrome Helsinki", situé sur l'ex-marécage Tattarisuo dans la banlieue de Malmi fut mis en service en 1936 (aujourd'hui, le site est dans le quartier Malmi d'Helsinki). Les hydravions d'Aero S.A., le prédécesseur de Finnair, furent convertis afin d'être capable de se poser sur la terre ferme. Ils furent déplacés vers le nouvel aéroport avec l'aviation générale. La cérémonie d'inauguration eut lieu le 15 mai 1938.

L'aéroport de Malmi fut un des premiers du monde à être conçu plus particulièrement pour les vols internationaux. Grâce à cet aéroport, voyager vers Helsinki devint beaucoup plus rapide. À la fin des années 1930, il y avait des liaisons domestiques vers toutes les grandes villes finlandaises et en 1940, il était même possible de voler jusqu'à Petsamo dans le Grand Nord.

La Guerre d'Hiver (1939-1940) arrêta le trafic aérien civil vers Malmi et l'aéroport fut utilisé par les forces aériennes finlandaises. L'aviation civile utilisa alors d'autres aérodromes. Pendant la Guerre de Continuation (1941-1944), aussi bien les vols civils que les vols militaires utilisèrent Malmi. Après la Guerre de Continuation, en septembre 1944, l'aéroport fut pris par la commission de contrôle alliée. L'aéroport ne fut retourné aux finlandais qu'à la fin de 1946.

Pendant la guerre, des avions plus grands et plus lourds avaient été développés, et après la guerre, la production d'avions commerciaux fut vigoureuse. C'était une nouvelle situation pour l'aéroport Malmi. On constata que les pistes, construites sur le sol argileux d'un ex-marais, auraient demandé des investissements considérables pour supporter le poids d'avions plus grands qu'avant. Les devis indiquèrent que le rallongement des pistes, l'enfoncement de pilotis et les autres renforcements auraient coûté trop cher. Les plans furent abandonnés.

La Finlande construisit donc un nouvel aéroport international en 1952, Seutula, aujourd'hui aéroport Helsinki-Vantaa. Les vols réguliers furent progressivement transférés au nouvel aéroport. Cependant, l'aéroport de Malmi fonctionna commercialement encore plusieurs années grâce aux vols charter.

L'aéroport d'Helsinki-Malmi de nos jours[modifier | modifier le code]

Avions et hélicoptères dans l'aéroport d'Helsinki-Malmi.
Piste 36 dans le soleil du soir.

Aujourd'hui, l'aéroport Malmi est utilisé par l'aviation générale. Il est utilisé par des écoles de formation professionnelle de pilotes, des compagnies d'aviation, l'aviation privée et des aéro-clubs. En 2002, la moitié de tous les pilotes finlandais et 2/3 des pilotes professionnels ont été formés là-bas. Le Corps des Gardes-Frontières utilise également beaucoup cet aéroport. En cas exceptionnel, Malmi sert aussi d'aéroport de réserve pour l'aéroport Helsinki-Vantaa pour les avions commerciaux moins lourds.

Les environs de l'aéroport sont relativement verts, et il est entouré par un chemin pour piétons très apprécié. Les spectacles d'aviation et les autres spectacles pour le public attirent annuellement des dizaines de milliers de spectateurs. La particularité de l'aéroport de Malmi, typique de l'aviation avant la Seconde Guerre mondiale, est désormais reconnue : l'aéroport a été inclus dans la liste 2004 des 100 sites les plus menacés du monde par le World Monuments Fund en 2003, et de nouveau dans la liste 2006, en 2005. L'aéroport d'Helsinki-Malmi entier est aussi dans la sélection finlandaise du DOCOMOMO, un groupe de travail international dédié à la documentation et à la conservation des édifices, sites et ensembles urbains du mouvement moderne.

L'avenir de l'aéroport d'Helsinki-Malmi[modifier | modifier le code]

L'avenir de l'aéroport de Malmi reste incertain parce que la ville d'Helsinki veut le terrain pour y construire des habitations. L'activité de la Ville en la matière, qui a considérablement augmenté à la fin des années 1990, a depuis diminué à cause d'autres grands projets de construction et une vaste annexion de terres d'Östersundom, Sipoo, en 2009.

En juin 2005, le Ministère des Transports et des Communications a demandé à l'Agence nationale de l'aviation civile (Finavia) une étude afin d'examiner les deux options principales : la prolongement des activités aériennes à Malmi et la construction d'un nouvel aéroport dans la région d'Helsinki. En février 2008, le Ministère a commandé une étude d'impact environnemental (EIE) des sites alternatifs. Dans la préparation de l'EIE, il s'est avéré être problématique que ni le Ministère ni aucune autre partie avait un projet concret pour construire un nouvel aéroport. Le Ministère a fait au début de 2010 une proposition aux autorités de planification compétentes d'organiser une coopération dans la réalisation de l'EIE. Basé sur la réponse, le Ministère a conclu que la préparation de l'EIE ne sera pas poursuivi sans la participation des autorités responsables de l'aménagement du territoire. La question d'emplacement future de l'aéroport sera étudiée à l'avenir dans des plans régionaux d'utilisation des terres[1]. Il est probable que l'aéroport Malmi restera opérationnel au moins jusqu'aux années 2020.

Le 24 mars 2014, le gouvernement finlandais a fait la décision de principe de fermer l'aéroport Malmi et de céder le terrain à la construction des habitations. L'aéroport serait fermé au plus tard au début des années 20, mais dans sa décision écrite, le gouvernement exige que le Corps des gardes-frontières et l'aviation civile doivent être transferés à un aérodrome substitutif[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fi) « Emplacements alternatifs d'aéroport d'aviation générale dans la région d'Helsinki », Ministère des Transports et des Communications,‎ avril 2011 (consulté le 13 décembre 2011)
  2. (fi) « Décision du gouvernement finlandais concernant l'exécution du programme politique structurel, p. 8 », Conseil d'État finlandais,‎ 25 mars 2014 (consulté le 17 avril 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Littérature[modifier | modifier le code]

Sipilä, Haikarainen, Wahl et al.: "Malmi - Helsingin lentoasema". Minerva Publishing Ltd 2008, ISBN 978-952-492-145-9 (en finnois, 333 p., avec une liste exhaustive de références).

Liens externes[modifier | modifier le code]