Aérodrome de Toulouse-Lasbordes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Toulouse - Lasbordes
Vue aérienne de l'aérodrome de Toulouse - Lasbordes
Vue aérienne de l'aérodrome de Toulouse - Lasbordes
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Ville Toulouse
Coordonnées 43° 35′ 16″ N 1° 29′ 55″ E / 43.587805, 1.49866843° 35′ 16″ Nord 1° 29′ 55″ Est / 43.587805, 1.498668  
Altitude 140 m (459 ft)

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Toulouse - Lasbordes

Géolocalisation sur la carte : Toulouse

(Voir situation sur carte : Toulouse)
Toulouse - Lasbordes
Pistes
Direction Longueur Surface
16/34 950 m (3 117 ft) Asphalte
Informations aéronautiques
Code OACI LFCL
Nom cartographique T.LASBORDES
Type d'aéroport Public
Gestionnaire AVA
Cartes SIA VAC

L’aérodrome Toulouse Lasbordes (code OACI : LFCL) est un aérodrome français situé sur la commune de Balma, à 4 km à l'est de Toulouse, dans le département de la Haute-Garonne et la région Midi-Pyrénées.

Il est facilement repérable grâce à la réplique de la fusée Ariane 5, située à la cité de l'espace, de l'autre côté du périphérique de Toulouse (sortie sortie 17). Les aéroclubs d'Airbus ainsi que des trois grandes écoles aéronautiques toulousaines y sont notamment basés.

Moyens et Equipements[modifier | modifier le code]

Toulouse-Lasbordes s'agit d'un aérodrome contrôlé qui dispose d'une piste en dur orienté 16 - 34 de 950 mètres équipé de PAPI ainsi que d'une piste en herbe dédié aux ULM de même QFU et d'une longueur de 350 mètres.

Vue de la finale piste 16 à Toulouse - Lasbordes

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est en 1930 que se créait à Toulouse la société Française de vol à voile, alors appelé Toulouse Pyrénées, à la libération il se renommera "aéroclub du Languedoc".

Il fallut attendre la fin de la seconde Guerre mondiale pour que ce dernier s'installe sur le terrain de Toulouse - Lasbordes dont les Allemands avaient entrepris la construction, le projet était de faire une piste longue de 3000 mètres, ayant pour but la création d'une base de bombardiers à destination de l'Italie.

Par la suite le terrain fût racheté par l'état Français, pour finalement être ouvert a la Circulation Aérienne Publique en 1955.

En 1974 la section Vol à Voile déménage sur le terrain de Bourg-Saint-Bernard, situé à 25 kilomètre à l'est de Toulouse.

L'aéroclub Air France (ACAF) est créé en 1959 sur le terrain de Montaudran mais dois démménager en 2003 à Lasbordes suite à la fermeture des infrastructures de Montaudran.

L'aéroclub de Languedoc disparaît en 1993 pour donner naissance a l'ACTMP.

La section Vol Motorisé devient donc "Aéro Club Toulouse Midi Pyrénées", basé à Lasbordes et la partie Vol à Voile devient "Association Vélivole et Aéronautique Toulousaine", basé à Bourg-Saint-Bernard.

Aujourd'hui, le nombre de mouvements annuels a Lasbordes s’élève à environ 80 000, ce qui fait de ce terrain l'un des plus encombré des aérodromes d'aviation Générale, comptant plus de 8 Aeroclubs et 100 avions basés.

Aéroclubs et écoles basés à Lasbordes[modifier | modifier le code]

  • Aéroclub Claude Chautemps A3C
  • Aéroclub Airbus Toulouse ACAT
  • Aéroclub Air France Toulouse ACAF
  • Aéro Club Toulouse Midi Pyrénées ACTMP
  • Les Ailes Toulousaines
  • Aéroclub Marcel Dassault - Louis Bréguet (http://dassaultbreguet31.free.fr/index.php), association fondée le 18 février 1957 (publication au Journal Officiel le 12 mars 1957) par des salariés de l’usine Bréguet de Toulouse Montaudran[1].
  • Aéroclub ISAE (SUPAERO ENSICA)
  • Aéroclub ENAC
Vue sur Toulouse étant en finale piste 16 à Toulouse-Lasbordes depuis un Aquila AT01

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]