Aérodrome de Château-Thierry - Belleau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château-Thierry - Belleau
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Département Aisne
Ville Château-Thierry
Date d'ouverture 1934
Coordonnées 49° 04′ 00″ N 3° 21′ 20″ E / 49.06667, 3.3556 ()49° 04′ 00″ Nord 3° 21′ 20″ Est / 49.06667, 3.3556 ()  
Altitude 220 m (723 ft)

Géolocalisation sur la carte : Aisne

(Voir situation sur carte : Aisne)
Château-Thierry - Belleau

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château-Thierry - Belleau
Pistes
Direction Longueur Surface
04/22 930 m (3 051 ft) Non revêtue
Informations aéronautiques
Code AITA XCY
Code OACI LFFH
Nom cartographique CHATEAU THIERRY
Type d'aéroport Ouvert à la CAP
Gestionnaire Aéroclub de Château-Thierry
Site web gestionnaire Consulter
Cartes SIA VAC

L’aérodrome de Château-Thierry - Belleau (code AITA : XCY • code OACI : LFFH) est un aérodrome ouvert à la circulation aérienne publique (CAP)[1], situé à 3 km au nord-ouest de Château-Thierry dans l’Aisne (région Picardie, France).

Logo de l'aérodrome de Château-Thierry Belleau (LFFH)

Histoire[modifier | modifier le code]

[réf. nécessaire] Le 23 avril 1933, quelques amis de l’aviation se réunissent pour créer un centre aéronautique à Château-Thierry. Le terrain du Champ Cadet, situé au nord-ouest de la ville, est choisi au cours de la réunion du 19 juin 1933. Un hangar est monté au cours du mois de juin 1934. L’aérodrome est agréé à usage restreint par Arrêté Ministériel du 8 août 1934.

Une première journée de baptêmes de l’air est organisée le 12 août 1934. Le premier meeting aérien a lieu le 23 septembre de la même année. Ce meeting d’inauguration du terrain a rassemblé des pilotes renommés de l’époque : Rossi, Raymond Delmotte, Maryse Bastié, Adrienne Bolland...

Malheureusement, le 24 novembre 1934, un incendie détruit le hangar et les deux appareils qui s’y trouvaient : le Potez du Président Cendre et celui de M. Milcent. Un Hanriot 430 est acheté au mois de janvier 1935, l’école de pilotage est créée en juin 1935. Un autre avion est acquis durant l’année : un Caudron Phalène, destiné aux baptêmes de l’air et à la propagande aérienne.

Cette même année, le 16 avril 1935, le terrain est acheté par la ville de Château-Thierry dans le cadre d’une convention avec l’État et devient un aérodrome public. Il faudra attendre le 27 mai 1939 pour que l’Aéroclub de Château-Thierry, à l’origine de la création de l'aérodrome, devienne officiellement exploitant par délibération du Conseil municipal de la ville.

En avril 1940, le terrain est réquisitionné. Après l’invasion de mai-juin 1940, le terrain est occupé par une formation de Junkers Ju 87 Stukas. Pendant 5 ans, toute activité aéronautique est suspendue, et il faudra attendre la libération et l’après-guerre pour que l’aéroclub reprenne ses activités.

Depuis, l’aérodrome de Château-Thierry connait une activité variée et plusieurs usagers sont venus s’installer sur la plateforme. Depuis le 16 juin 2012, suite à une démarche volontariste de l'exploitant, l'aérodrome est ouvert à la Circulation Aérienne Publique[2], ce qui constitue un atout pour le tourisme aéronautique dans la région.

Installations[modifier | modifier le code]

L’aérodrome dispose d’une piste en herbe orientée sud-nord (04/22), longue de 930 mètres et large de 50.

L’aérodrome n’est pas contrôlé. Les communications s’effectuent en auto-information sur la fréquence de 120,375 MHz (fréquence partagée avec l’aérodrome de Soissons - Courmelles).

S’y ajoutent :

Activités[modifier | modifier le code]

Loisirs et tourisme[modifier | modifier le code]

Toutes les activités aéronautiques y sont autorisées et pratiquées. Il dispose d’un axe de voltige à la verticale de la piste, et d’un second axe à quelques minutes à l’ouest[4].

  • Aéroclub de Château-Thierry. École de pilotage agréée préparant aux différents brevets et licences et proposant des baptêmes de l’air ;
  • Club ULM Castel'Oie. Club de propriétaires privés d’ULM de toutes catégories (pendulaires, multiaxes, autogyres) ;
  • L’Association de Voltige Aérienne de Château-Thierry (AVACH). Association dédiée à la voltige aérienne.

Sociétés implantées[modifier | modifier le code]

  • Fly-in-Paris. École de pilotage d’ULM qui propose aussi des excursions au-dessus de la région parisienne ;
  • Fly Aéro. Importateur français des autogyres Autogyro ;
  • Air Champagne. Société spécialisée dans l’épandage agricole par hélicoptère (produits phytosanitaires), essentiellement à destination des viticulteurs du vignoble champenois.
  • Chemel Engines. Motoriste aéronautique (toutes marques).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]