863

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Années :
860 861 862  863  864 865 866

Décennies :
830 840 850  860  870 880 890
Siècles :
VIIIe siècle  IXe siècle  Xe siècle
Millénaires :
Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire  IIe millénaire


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année 863 du calendrier julien.

Événements[modifier | modifier le code]

Proche-Orient[modifier | modifier le code]

Europe[modifier | modifier le code]

À la demande de Rotislav, qui désire résister à la pression carolingienne, la Bohême et la Moravie sont évangélisées par Constantin-Cyrille (né vers 826) et Méthode (né vers 815), deux frères lettrés de Thessalonique. Méthode a succédé à Photios comme professeur à l’université. Constantin, polyglotte, connaît parfaitement le slave parlé par les Macédoniens et jouit de la réputation d’un grammairien averti. Ils traduisent les livres saints et la liturgie en slavon et inventent un alphabet dérivé du grec et augmenté de signes pour traduire les sonorités proprement slaves, l’alphabet glagolitique, qui deviendra plus tard en pays bulgare l’alphabet cyrillique. Cyrille et Méthode obtiennent un succès populaire considérable, alors que leurs concurrents Francs étaient détestés, même si la Moravie se tourne rapidement vers l’obédience romaine. Cyrille et Méthode en Moravie, peinture de Jan Matejko.


Passation de pouvoir entre Harald Ier de Norvège (à la couronne) et son père.
  • Dans un concile tenu à Rome au début de l'année patriarche de Constantinople Photios est excommunié et déposé par le pape Nicolas Ier, qui affirme que le principe de sa juridiction personnelle l’emporte sur les synodes constantinopolitains[16]. Le schisme a pour principale cause une querelle de juridiction à propos de la Bulgarie. Le pouvoir impérial se range derrière Photios.

Naissances en 863[modifier | modifier le code]

Décès en 863[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Fossier, Janet Sondheimer The Cambridge illustrated history of the Middle Ages Cambridge University Press, 1997 (ISBN 978-0-521-26644-4)
  2. Igor Dorfmann-Lazarev Arméniens et byzantins à l'époque de Photius Peeters Publishers, 2004 (ISBN 978-90-429-1412-4)
  3. Jean Devisse Hincmar Librairie Droz, 1975 (ISBN 978-2-600-03972-7)
  4. Stéphane Lebecq Marchands et navigateurs frisons du haut Moyen Âge, Volume 2 Presses Univ. Septentrion, 1983 (ISBN 978-2-85939-198-0)
  5. The annals of St-Bertin
  6. Jean-Baptiste Honoré Raymond Capefigue Essai sur les invasions maritimes des Normands dans les Gaules Impr. royale, 1823
  7. Abel Durand Nantes dans la France de l'ouest : les provinces dans la Reconstruction Nationale Plon, 1941
  8. a et b Paul Piolin Histoire de l'église du Mans, Volume 2 Julien, Lanier et cie, 1854
  9. Augustinus Calmet Histoire universelle Jean Renauld Doulssecker, 1741
  10. Date commémorative
  11. Anniversaries and holidays ALA Editions, 2000 (ISBN 978-0-8389-0695-8)
  12. a, b, c et d Ferdinand Lot La Loire, l'Aquitaine et la Seine de 862 à 866. Robert le Fort Bibliothèque de l'école des chartes, 1915, Volume 76
  13. Encyclopédie théologique, 1854
  14. Suède et Norwége, Paris, F. Didot frères,‎ 1838 (présentation en ligne)
  15. Ferdinand Lot, Naissance de la France, Librairie Arthème Fayard,,‎ 1948, 864 p. (lire en ligne)
  16. Claude Fleury Histoire ecclesiastique, 7, Volume 27 chez Hyppolite-Louis Guerin, 1779
  17. René Poupardin, Le Royaume de Provence sous les Carolingiens, p. 32