7e SS-Freiwilligen-Gebirgs-Division Prinz Eugen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prinz Eugen.
7e SS-Freiwilligen-Gebirgs-Division Prinz Eugen
Image illustrative de l'article 7e SS-Freiwilligen-Gebirgs-Division Prinz Eugen

Période 1942Mai 1945
Pays Flag of German Reich (1935–1945).svg Allemagne
Branche Schutzstaffel SS.svg Waffen-SS
Type Division SS
Rôle Chasse aux partisans
Effectif entre 10 000 et 22 000 personnes
Équipement entièrement équipée de matériel étranger de prise

( Hotchkiss H35,....)

Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Balkans (janvier 1942-avril 1945)
Autriche (avril 1945-mai 1945)
Décorations Croix de Fer (6 fois)
Commandant
Commandant historique Artur Phleps

La 7e SS-Freiwilligen-Gebirgs-Division Prinz Eugen[1] était l'une des 38 divisions des Waffen-SS durant la Seconde Guerre mondiale. Il s'agissait de la première unité Waffen-SS entièrement composée d'étrangers[2].

Article détaillé : Waffen-SS.

Historique[modifier | modifier le code]

Le 30 décembre 1941, Himmler a reçu l'accord d'Hitler pour la constitution d'une nouvelle division. Celle-ci est recrutée parmi les minorités allemandes des Balkans, des Volksdeutsche [3], comme le montre le détail de sa composition en février 1944. La 7e division SS se composait à 8,5 % d'Allemands du Reich et à 91,5 % de Volksdeutsche. Ceux-ci étaient originaires de Serbie et du Banat (53,6 %), de Roumanie (21,3 %), de Croatie (11,2 %), de Slovaquie (2,9 %) et de Hongrie (2,6 %)[4].

La Prinz Eugen est créée le 1er mars 1942 par ordre d'Himmler. Le commandant de la division et responsable de sa mise en place est le Gruppenführer Artur Phleps. Le nom de l'unité vient de celui du Prince Eugène de Savoie-Carignan, général qui mena les troupes impériales autrichiennes à la victoire contre les Turcs à la bataille de Zenta (1697). La mission de cette unité était d'éliminer les partisans dans la région des Balkans. La division fut décorée de six Croix de Fer.

Théâtres d'opérations[modifier | modifier le code]

  • Lutte contre les résistants dans les Balkans, principalement en Serbie.
  • 12 mai 1945 : Déposition des armes, 4 jours après la fin de la guerre, le gros de la division étant faite prisonnière par les forces armées des partisans yougoslaves. Le reste de la division réussit à fuir en Autriche.

Exactions[modifier | modifier le code]

En 1943, des soldats de la division Prinz Eugen massacrent tous les habitants du village serbe de Kosutica[5]. Cette division est également responsable de l'assassinat de 2 000 Croates en Dalmatie, le 28 mars 1944[6].

Division-sœur[modifier | modifier le code]

Notes et références de l’article[modifier | modifier le code]

  1. Freiwilligen veut dire que c'est une division de montagne composée de volontaires.
  2. Amandine Rochas, La Handschar. Histoire d'une division de Waffen-SS bosniaque, Paris, L'Harmattan, 2007, pp. 35
  3. Jean-Luc Leleu, La Waffen SS-SS, Soldats politiques en guerre, Paris, Perrin, 2007, p. 62
  4. Archives militaires allemandes : BAL, NS 19/3798 (89)
  5. Heinz Höhne, L'Ordre noir, Histoire de la SS, Casterman, Tournai, 1972, p.226
  6. Guido Knopp, Les SS, Un avertissement de l'Histoire, Presses de la Cité, Paris, 2006, p.301

Voir aussi[modifier | modifier le code]