7 sur 7

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir 7sur7
7 sur 7
Illustration.
Genre Magazine
Réalisation Jérôme Revon
Présentation Anne Sinclair
Ancienne présentation Jean-Louis Burgat et Érik Gilbert
Anne Sinclair et Jean Lanzi
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Production
Durée 50 minutes
Diffusion
Diffusion TF1
Date de première diffusion 12 septembre 1981
Date de dernière diffusion 6 juillet 1997
Statut Arrêté
Public conseillé Tout public
Chronologie
Sept à Huit (indirectement) Suivant

7 sur 7 est une émission de télévision française diffusée sur TF1 du 12 septembre 1981 au 6 juillet 1997[1] et présentée principalement par Anne Sinclair.

Diffusion[modifier | modifier le code]

D'abord diffusée le vendredi en seconde partie de soirée, elle est ensuite programmée à partir du 9 janvier 1983 le dimanche soir de 19 heures à 20 heures, avant le journal télévisé.

Principe[modifier | modifier le code]

L'émission propose à un invité de revenir en images sur l'actualité de la semaine et de la commenter.

L'émission connaît le succès et cette case d'information du dimanche soir devient une référence de l'actualité politique.

Présentation[modifier | modifier le code]

Scandales[modifier | modifier le code]

  • Le 23 octobre 1983, l'émission reçoit Daniel Balavoine. Directement touché par l'attentat du Drakkar qui a eu lieu le matin même (son frère étant contingent au Liban), il lance sous le coup de l'émotion et de la colère « J'emmerde les anciens combattants », phrase placée au sein d'une diatribe antimilitariste. En effet, il voulait répondre à certains anciens combattants disant vouloir « une bonne guerre » pour former la jeunesse.

Les remplacements d'Anne Sinclair[modifier | modifier le code]

À plusieurs reprises, Anne Sinclair n’a pas été aux commandes de 7 sur 7. Le 26 février 1995, Jean-Marie Le Pen, pour la première fois invité à l’émission, est reçu par Gérard Carreyrou. La journaliste a refusé de rencontrer le leader frontiste, et se justifie à l’AFP : « comme le veulent les règles édictées par le Conseil supérieur de l’audiovisuel pour la campagne présidentielle, les principaux candidats doivent avoir accès à 7 sur 7. (...) Or, j’ai estimé que, compte tenu de mes relations personnelles avec Jean-Marie Le Pen, faites notamment de procès successifs, je ne pourrai pas l’interroger sereinement »[1].

En février 1989, hospitalisée, elle sera remplacée par Michèle Cotta, alors directrice de l’information de TF1.

Arrêt[modifier | modifier le code]

Anne Sinclair décide d'en arrêter la présentation pour ne pas gêner la carrière politique de son mari Dominique Strauss-Kahn, mais également car l'émission subissait une érosion d'audience, atteignant 25 % du public et un public vieillissant[3].

Un dernier numéro spécial est diffusé le 6 juillet 1997, dans lequel Anne Sinclair répond aux questions du directeur de l'information de TF1 Robert Namias. Leur entretien est ponctué par la diffusion d'extraits marquants de l'émission depuis sa création[4].

A la rentrée 1997, l'émission est remplacée par Public, présentée par Michel Field, puis par 19 heures dimanche, présentée par Ruth Elkrief de 1999 à 2000. À la rentrée 2000, TF1 décide de renouveler les programmes de cette case en lançant le magazine Sept à huit[5].

Générique[modifier | modifier le code]

Le titre fait référence aux sept jours de la semaine, dont les noms sont égrenés à l'écran au cours du générique. La musique de celui-ci, intitulé Big Green Espace, a été composée par Gérard Gesina et Jean-Claude Pierric.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b 7 sur 7 - L'Encyclopédie des émissions TV, sur Toutelatele.com.
  2. Aurelien Aucher[le lien externe a été retiré], « Brûler un billet de banque est-il puni par la loi ? », sur aurelien.aucher.net,‎ juin 2010 (consulté le 3 juillet 2013)
  3. Madame DSK : un destin brisé, Catherine Rambert et Renaud Revel, 2011
  4. Notice no 619447.001 : 7 sur 7, no 614, catalogue de l'Inathèque, INA.
  5. (fr) « Sept à huit », sur premiere.fr (consulté le 17 mai 2010)

Article connexe[modifier | modifier le code]

  • 7 à voir, émission politique de France 3 dont le nom à partir de 2009 n'est pas sans rappeler 7 sur 7.