7 (nombre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Sept » redirige ici. Cet article concerne le nombre 7. Pour l'année, voir 7. Pour les autres significations, voir Sept (homonymie).

678
Cardinal Sept
Ordinal septième
sept, septe (anc.)
7e
Préfixe grec hepta
Préfixe latin septua
Adverbe septièmement
Adverbe d'origine
latine
septimo
Multiplicatif d'origine
latine
septies
Propriétés
Facteurs premiers nombre premier
Diviseurs 7 (nombre premier)
Système de numération base 7
Autres numérations
Numération romaine VII
Numération chinoise 七,柒,拐
Numération indo-arabe ٧
Système binaire 111
Système octal 7
Système duodécimal 7
Système hexadécimal 7

7 (sept) est l'entier naturel suivant 6 et précédant 8.

Le mot sept vient du latin septem « sept », dont la racine se retrouve dans toutes les langues indo-européennes : germanique *sebun (gotique sibun, allemand sieben, anglais seven), vieux slave sedmĭ, lithuanien septyni[1], celtique *sextan (vieil irlandais secht, gallois saith, breton seiz[2] et sanskrit saptá, tous de l'indo-européen *septm[3],[4]. Les mots arabe sebt et hébreu shabat signifient tous deux « septième jour ».

Le préfixe du système international pour 10007 est zetta (Z), et pour son inverse zepto (z).

En raison d'un nombre de coïncidences historiques, physiques, ésotériques et mathématiques, le chiffre 7 est parfois considéré comme un « chiffre magique » : on peut lire à ce sujet l'article septénaire (symbolisme).

Évolution du glyphe[modifier | modifier le code]

Evo7glyph.png

Au départ, divers hindous écrivaient 7 plus ou moins en une boucle comme une courbe qui ressemble à la majuscule J la tête en bas. La contribution principale des Arabes occidentaux Ghubar fut de créer la ligne plus longue diagonale plutôt que droite, bien qu'ils montrèrent certaines tendances à rendre la caractère plus rectiligne. Les Arabes orientaux développèrent le caractère à partir d'une forme de 6 vers un caractère ressemblant au V majuscule. Les deux formes arabes modernes influencèrent la forme européenne, un glyphe en double boucle constitué d'une ligne horizontale supérieure jointe à sa droite à une ligne descendant vers le coin inférieur gauche, une ligne qui est légèrement incurvée dans certaines variantes du caractère. Comme dans le cas du glyphe européen, les glyphes Khmer pour 7 se développèrent aussi pour ressembler à leur glyphe 1, bien que ce soit d'une manière différente.

Hand written 7.png

Les Khmers ajoutaient souvent une ligne horizontale en dessous du glyphe. Ceci est analogue au petit trait mis à travers le grand trait quelquefois lorsqu'on l'écrit à la main en Europe, Amérique latine et Nouvelle-Angleterre, parfois encore avec la ligne du sommet courbée (« 7 »). Le trait au travers est utile pour clairement différencier le caractère du nombre 1, puisqu'ils peuvent sembler similaires lorsqu'écrits avec certains styles d'écriture manuelle.

Visualisation avec 3 ou 4 segments (de gauche à droite), au moyen d'un afficheur 7 segments

Sur l'affichage des calculatrices et des montres digitales, 7 est le seul nombre à montrer une variation dans son glyphe. La plupart des calculatrices utilisent trois segments, mais sur certaines, 7 est affiché avec quatre segments.

Graphies actuelles[modifier | modifier le code]

La graphie « 7 » n'est pas la seule utilisée dans le monde ; un certain nombre d'alphabets —particulièrement ceux des langues du sous-continent indien et du Sud-Est asiatique— utilisent des graphies différentes.

Alphabet Chiffre Alphabet Chiffre Alphabet Chiffre Alphabet Chiffre Alphabet Chiffre
Amharique
Arabe
٧
Bengalî
Birman
Devanāgarī
Gujarati
Gurmukhî
Kannara
Khmer
Latin
7
Malayalam
Oriya
Tamoul
Télougou
Thaï
Tibétain

Le sept latin vient des chiffres arabes, qui sont en fait originaires de l'Inde (le chiffre 7 en Gurmukhî a exactement la même graphie). Les Arabes utilisent des chiffres hindous réinterprétés.

Mathématiques[modifier | modifier le code]

Sept est le quatrième plus petit nombre premier ; le suivant est 11. Sept est un nombre premier de Mersenne, puisque 2^3 - 1 = 7\, ; plus précisément, c'est le second nombre premier de Mersenne, mais c'est aussi l'exposant du quatrième nombre premier de Mersenne (lequel vaut 127). Sept est aussi un nombre premier de Newman-Shanks-Williams, un nombre premier de Woodall, ainsi que le deuxième nombre premier chanceux. Sept est un nombre de Carol, un nombre premier long, et un nombre premier sûr. Sept est un nombre premier jumeau avec 5, et un nombre premier cousin avec 11 et 3.

Sept est un nombre premier super-singulier.

999 999 divisé par 7 est exactement 142 857, donc les fractions comportant un 7 au dénominateur ont une suite de six chiffres qui se répètent dans leur développement décimal périodique. 1/7 = 0,142857142…

Un polygone à sept côtés est un heptagone. Les n-gones réguliers pour n \le 6\, peuvent être construits par la règle et le compas seuls, à la différence de l'heptagone. Les nombres figurés représentant les heptagones (incluant sept) sont appelés nombres heptagonaux. Sept est aussi un nombre hexagonal centré et nombre pyramidal hexagonal.

Il existe sept groupes de frises, les groupes des symétries du plan dont le groupe de translations est isomorphe au groupe des entiers.

Les puissances entières successives de 7 sont : 1, 7, 49, 343, 2401…

Dans les systèmes de numération[modifier | modifier le code]

Base Système de numération
2 binaire 111
3 base 3 21
4 base 4 13
5 base 5 12
6 base 6 11
7 base 7 10
Au-dessus de 7 (octal, décimal, hexadécimal, etc.) 7

Autres domaines[modifier | modifier le code]

Mois et années[modifier | modifier le code]

  • Septembre était à l'origine le 7e mois de l'année romaine et apparaît parfois abrégé en 7bre ou VII (par exemple 15 VII 2004 pour 15 septembre 2004).
  • Un septennat est un mandat de sept ans.
  • Pour les universitaires, une année sabbatique est une année de repos qui revient tous les sept ans.
  • Sept ans, c'est aussi l'« âge de raison ».

Selon les traditions[modifier | modifier le code]

Article connexe : septénaire (symbolisme).

Mythes, symboles et superstitions[modifier | modifier le code]

Religions[modifier | modifier le code]

Dans la Bible[modifier | modifier le code]
  • La Menorah ou chandelier à sept branches.
  • Le nombre des dons du Saint-Esprit.
  • Le nombre de jours dans une semaine est un nombre hautement symbolique chez les juifs et les chrétiens, car c'est le nombre de jours avec lesquels Dieu a créé le monde.
  • Le nombre de sacrements dans la religion catholique.
  • Le nom collectif : « les Sept », des sept premiers diacres ordonnés par les apôtres (cf. Ac 6,1-6).
  • Le nombre d'Archanges de l'Apocalypse, d'« étoiles » et de « bougies » (symboliques représentants respectivement les sept Archanges de Dieu et les "Sept Églises") et de lettres adressées à ces sept Églises.
  • Le nombre de têtes de la bête de l'Apocalypse.
  • Le nombre de fois dont doit être puni celui qui tuera Caïn (cf. Caïn et Abel, les enfants d'Adam et Ève).
  • Le nombre de demandes dans la prière du Notre Père (selon l'Evangile de Matthieu)
Dans l'Islam[modifier | modifier le code]
Dans les autres traditions[modifier | modifier le code]
  • Tradition gréco-romaine
    • Le nombre traditionnel des Sept merveilles du monde.
    • Le nombre traditionnel des astres et des métaux qui leur sont liés : fer = Mars, cuivre = Vénus, plomb = Saturne, étain = Jupiter, mercure = Mercure, argent = Lune, or = Soleil).
    • Le nombre d'Athéna pour Proclos et Pythagore, et par extension le nombre de la philosophie.
  • En Orient :
    • Le nombre de chakras, de villes saintes dans l'Hindouisme (c'est le chiffre sacré par excellence).
    • Le nombre de principes de base du Bushidō.
  • En numérologie, le 7 représente la Vie intérieure.

Sciences[modifier | modifier le code]

Code utilisé en recyclage, identifiant par exemple le polycarbonate

En médecine[modifier | modifier le code]

  • Sept bébés nés en même temps s'appellent des septuplés. Les septuplés les plus célèbres sont les McCaughey, qui sont nés en 1997.
  • En psychologie cognitive, l'article scientifique The Magical Number Seven, Plus or Minus Two (Le nombre magique sept, plus ou moins deux) de George Armitage Miller établit que le nombre sept correspond approximativement au nombre maximal d'éléments qu'est capable de traiter l'esprit humain.
  • Les sept (gros) orifices du visage : yeux, bouche, narines, oreilles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Géographie[modifier | modifier le code]

Sports et jeux[modifier | modifier le code]

Une main de quatre sept portant les enseignes françaises.
  • Au rugby à XV, le numéro d'un (troisième ligne aile).
  • Au baseball, sept représente la position du voltigeur de gauche.
  • Le meilleur score d'une fléchette de sarbacane sportive.
  • Sept est vu comme un nombre chanceux dans beaucoup de cultures occidentales, et dans la culture japonaise. Dans les cultures occidentales, il est considéré chanceux car les nombres 3 et 4 ajoutés ensemble donnent 7. Ces deux nombres sont chanceux, donc 7 est super chanceux.[réf. nécessaire]
  • Le numéro sept est la somme des deux faces opposées d'un  ; c'est aussi la somme la plus probable quand on joue avec deux dés : 1+6, 2+5, 3+4 soit six possibilités alors que six donne : 1+5, 2+4, 3+3 soit cinq possibilités (3+3 ne faisant qu'une possibilité)…
  • À Manchester United, le chiffre 7 est le numéro mythique au dos du maillot. Porté entre autres par George Best, Éric Cantona, David Beckham et Cristiano Ronaldo.
  • Le chiffre 7 est aussi le chiffre favori de Bungie célèbre pour les jeux vidéo de la saga "Halo" ainsi que Marathon

Culture et littérature[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Littérature moderne[modifier | modifier le code]

  • Dans Harry Potter, l'auteur donne une grande importance au nombre 7. Dans la saga, le chiffre sept est dit comme "le chiffre qui à la plus grande puissance magique", il y a sept Horcruxes car Voldemort a partagé son âme en sept parties, plus celle qui demeure dans son corps.
  • Le Clan des Sept, série de romans de jeunesse de Enid Blyton.
  • Les Sept Piliers de la sagesse, le livre de T.E. Lawrence (dit Lawrence d’Arabie).
  • Nana, manga de Ai Yazawa, paru aussi en animé. Toute l'histoire tourne autour du chiffre 7 (se dit « nana » en japonais).
  • Dans le manga Dragon Ball, Sangoku et ses amis doivent retrouver les sept boules de cristal.
  • Les Sept Boules de cristal, album de la bande dessinée Les Aventures de Tintin.
  • Les 7 Vies de l'épervier, série de bande dessinée en sept tomes d'André Juillard et de Patrick Cothias.
  • Sept, série de bande dessinée en sept tomes publiée chez Delcourt.
  • Les 7 membres du Félibrige
  • Dans la saga de romans Le trône de fer, la religion majoritaire du continent de Westeros est la religion des sept, culte qui vénère sept dieux, et dans lequel le chiffre 7 est omniprésent, comme avec la forme heptagonale des bâtiments religieux appelés "septuaires", ou encore le symbole même de cette religion, qui est une étoile à sept branches.

Littérature classique[modifier | modifier le code]

Contes et légendes[modifier | modifier le code]

Arts et esthétique[modifier | modifier le code]

Étienne Souriau (un philosophe français, spécialisé en esthétique) a classé les Sept arts – dans son livre : La Correspondance des arts, Éléments d’esthétique comparée, Paris, Flammarion, 1969. – en distinguant entre leurs caractéristiques sensorielles. Chaque classe peut produire un art sur deux niveaux : représentative/abstraite, c’est-à-dire ;

  1. dessin/arabesque.
  2. peinture représentative/peinture pure.
  3. sculpture/architecture.
  4. pantomime/danse.
  5. littérature et poésie/prosodie pure.
  6. musique dramatique ou descriptive/musique.
  7. cinéma et lavis photo/éclairage projections lumineuses.

Cinéma[modifier | modifier le code]

En français, le cinéma est aussi appelé le « septième art ».

Liste de films comprenant le mot ou le chiffre « sept » :

Musique[modifier | modifier le code]

  • Les sept notes de musique ( Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ).
  • La lyre compte sept cordes.
  • Un ensemble de sept musiciens s'appelle un septuor.
  • Il existe sept notes dans la gamme diatonique, et par conséquent sept tonalités et sept modes principaux.
  • le chiffre romain VII représente le degré de la gamme nommé Sensible, lorsqu'il est distingué VII = majeur, vii = mineur.
  • Le septième mode est appelé Locrien.
  • Lorsque la septième note d'une gamme est ajoutée à un accord parfait, celui-ci est appelé accord de septième majeure.

Peinture[modifier | modifier le code]

Le Groupe des Sept (peinture), artistes canadiens réunis en 1911.

Routes et autoroutes[modifier | modifier le code]

Divers[modifier | modifier le code]

Toponymes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. T. F. Hoad, English Etymology, Oxford University Press 1993. p. 431.
  2. Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise, éditions errance 2003. p. 272.
  3. Xavier Delamarre, Op. cité.
  4. T. F. Hoad, Op. cité.
  5. Constitution Tanta portant confirmation du Digeste (13 décembre 533 après J.C.) (trad. K. Gaudemet, Droit privé romain, 2e éd., Paris, 2000, p. 314-321, n. 16).

Reinhard Schlüter, Sieben. Eine magische Zahl (en allemand), Deutscher Taschenbuch Verlag 2011, ISBN 978-3-423-34640-5

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Homophones[modifier | modifier le code]

  • Cet, cette
  • Set
  • Sète (ville)
  • Seth, troisième enfant d'Adam et Ève
  • Seth, divinité de la mythologie égyptienne
  • CEPT

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Fichier audio
7 en code morse (info)

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?

Liens externes[modifier | modifier le code]