5e Division blindée (Canada)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec 5e Division du Canada.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 1re division et 5e division.
5e Division blindée
Période 1939 – 1945
Pays Drapeau du Canada Canada
Allégeance Alliés de la Seconde Guerre mondiale
Type Arme blindée
Fait partie de 1er Corps canadien
Surnom The Mighty Maroon Machine
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles Campagne d'Italie
Commandant historique Bert Hoffmeister

La 5e division blindée canadienne (5th Canadian (Armoured) Division) était une division blindée canadienne au cours de la Seconde Guerre mondiale.

À la suite de son changement de nom (anciennement "1re Division blindée canadienne", le gros de l'unité arriva en Grande-Bretagne à la fin du mois de novembre 1941.

La division passa deux années sans événement majeur en Grande-Bretagne avant d'être finalement transférée en Méditerranée en novembre 1943 afin d'y rejoindre le 1er Corps canadien.

La division avait fait le trajet sans ses chars ni ses véhicules, récupérant au passage les engins de la 7e division blindée britannique qu'elle relevait en Italie. La majorité des véhicules étaient hors service, ayant déjà servi en Afrique du Nord ou alors étaient en deux-roues motrices, ce qui était inutile en Italie. Il fallait plusieurs mois avant que la division ne soit complètement ré-équipée en matériels neufs, notamment en chars Sherman M4. Seule la 11e brigade d'infanterie était totalement équipée au 31 janvier 1944.

La division participa à la Campagne d'Italie jusqu'à la fin de 1944, en jouant un rôle notable lors des batailles sur la Ligne Hitler après la percée alliée du Monte Cassino en mai 1944 ainsi que sur le Ligne Gothique au cours de l'"opération Olive" en août 1944. Au cours de la dernière bataille, son unique brigade d'infanterie fut renforcée d'une seconde constituée à partir de renforts et d'unités normalement consacrées à d'autres missions. Parmi celles-ci figurent le 4th Princess Louise Dragoon Guards ainsi que l'unité blindée de reconnaissance de la 1re division blindée canadienne. Comme pour d'autres unités alliées en Méditerranée, les ressources locales furent utilisées afin de constituer une autre brigade d'infanterie, la 12e Brigade d'infanterie canadienne.

En janvier 1945, la division fut transportée, par camions, trains et bateaux depuis Livourne et Marseille jusqu'en Belgique. À son arrivée, la 12e brigade fut dissoute et l'unité ré-équipée afin de rejoindre la 1re Armée canadienne juste à temps pour participer à l'offensive finale sur le Rhin.

Commandants[modifier | modifier le code]

Ordre de bataille[modifier | modifier le code]

Organisation jusqu'à juin 1944 et après mars 1945[modifier | modifier le code]

Insigne de l'unité destiné à reconnaître les engins de la 5e Division blindée canadienne

5e Brigade blindée canadienne[modifier | modifier le code]

11e Brigade d'infanterie canadienne[modifier | modifier le code]

Autres unités[modifier | modifier le code]

  • 17e Régiment d'artillerie de campagne (17th Field Regiment, RCA)
  • 8e Régiment d'artillerie de campagne (sur automoteurs) (8th Field Regiment, RCA)
  • 4e Régiment anti-char (4th Anti-tank Regiment, RCA
  • 5e Régiment d'artillerie légère anti-aérienne (5th Light Anti-Aircraft Regiment, RCA)
  • "G" Squadron, 25th Canadian Armoured Delivery Regiment (en) (The Elgin Regiment), RCAC
  • 1er Escadron de génie combat canadien (1 Cdn Field Squadron, RCE)
  • 10e Escadron de génie combat canadien (10 Cdn Field Squadron, RCE)
  • 4e Escadron de génie de cantonnement (4 Cdn Field Park Squadron, RCE)
  • 5e Unité de transmissions de division blindée canadienne (5th Canadian (Armoured) Divisional Signals, RCSigs)
  • 5e compagnie de prévôté (No. 5 Provost Company, Canadian Provost Corps)

Organisation de juillet 1944 à mars 1945[modifier | modifier le code]

5e Brigade blindée canadienne[modifier | modifier le code]

11e Brigade d'infanterie canadienne[modifier | modifier le code]

12e Brigade d'infanterie canadienne (créée en août 1944)[modifier | modifier le code]

Autres unités[modifier | modifier le code]

  • 17e Régiment d'artillerie de campagne (17th Field Regiment, RCA)
  • 8e Régiment d'artillerie de campagne (sur automoteurs) (8th Field Regiment, RCA)
  • 4e Régiment anti-char (4th Anti-tank Regiment, RCA
  • 5e Régiment d'artillerie légère anti-aérienne (5th Light Anti-Aircraft Regiment, RCA)
  • "G" Squadron, 25th Canadian Armoured Delivery Regiment (en) (The Elgin Regiment), RCAC
  • 1er Escadron de génie combat canadien (1 Cdn Field Squadron, RCE)
  • 10e Escadron de génie combat canadien (10 Cdn Field Squadron, RCE)
  • 4e Escadron de génie de cantonnement (4 Cdn Field Park Squadron, RCE)
  • 5e Unité de transmissions de division blindée canadienne (5th Canadian (Armoured) Divisional Signals, RCSigs)
  • 5e compagnie de prévôté (No. 5 Provost Company, Canadian Provost Corps)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]